L'Oeil du Selen

22 janvier 2022

Le totalitarisme rampait ou le moment de gloire des ignorants fous

 

J'ai été très occupé ces dernières semaines, avec toujours mon roman, et puis il y a eu le décès de la mère il y a moins de dix jours, possiblement précipité par les injections... Mais j'attendais surtout l'avis du conseil constitutionnel pour finaliser cet article. Un mois et demi de liens sélectionnés vous attendent en annexes (note : il y a pas moins de 56 liens pour se renseigner en profondeur sur la situation, dont une toute petite fraction est en anglais), mais commençons donc par mon commentaire concernant les dernières évolutions de cette crise orchestrée.

 

Il y a deux ans, juste avant la crise sanitaire, lorsque j'ai arrêté ma série sur le totalitarisme rampant, je disais que la situation était devenue bien trop évidente sur le terrain du totalitarisme, pour que je continue à décrypter et dénoncer ses reptations. J'étais donc passé à autre chose, et depuis j'ai changé la dynamique et l'orientation du blog plusieurs fois, jusqu'à ce que son activité diminue, tout simplement parce que, de nouveau, la situation est devenue encore plus évidente, elle s'impose à nous à chaque instant, et est constatée et commentée abondamment partout sur le net et dans tous les médias.

 

Bien sûr, il y a différents camps, avec les médias mainstream et leurs molosses du fact-checking, et leurs alliés de la zététique qui défendent tous une vision « nofakemed », un angle de gardiens de la doxa. Et de l'autre, les complotistes à réformer, les médias dits de réinformation, qui colportent toutes les informations dérangeantes, parfois fausses mais moins souvent que celles que colportent les médias mainstream donneurs de leçons mais orientés par leurs possesseurs et décideurs, ainsi que par la formation conformatrice reçue par ceux qui y travaillent, bien trop craintifs pour investiguer la vérité. C'est ainsi qu'ils ont systématiquement refusé de faire leur travail, d'examiner par exemple les données et les chiffres pourtant disponibles dans le sources officielles, comme les données épidémiologiques réelles, les données de pharmacovigilances. Tout ce beau monde s'est rangé derrière les divers slogans gouvernementaux, du « restez chez vous, sauvez des vies », jusqu'au « on peut discuter de tout, sauf des chiffres ».

 

Aujourd'hui, les slogans font office de base de la « pensée », si l'on peut encore l'appeler ainsi. C'est toujours à partir de simplifications, de polarisations, de destruction des nuances, que les totalitarismes prennent racine. On peut donc dire que le totalitarisme rampait, et qu'à présent il s'est levé sur ses petites pattes, défendu par toute la clique de ceux dont en dépendent salaires et émoluments.

 

Tandis que la vérité se fait peu à peu jour, deux grandes stratégies se dessinent parmi les pays qui ont jusqu'ici suivi les grandes lignes du scénario covidien. D'un côté, il y a des pays comme le Royaume-Uni, l'Espagne ou le Danemark, qui ont commencé à glisser vers le scénario de la sortie de la pandémie. Dans d'autres pays, au contraire, pour des raisons qui nous échappent – ne pas perdre la face et s'enfoncer encore plus dans le mensonge et l'incompétence ? Continuer à servir des maîtres et des principes autres que ceux de la démocratie ? – c'est le scénario du tout pandémique et du tout vaccinal que l'on renforce, comme en Australie, au Canada, en Autriche, en Italie, en Allemagne et en France, notamment, là où même les USA ont commencé à glisser plutôt dans l'autre sens... On pourra aussi citer les Pays Bas qui ont tiré à balle réelle sur des manifestants.

 

Dans ces pays, c'est le règne des savants fous, ou plutôt des ignorants fous. Des docteurs Frankenstein sont aux manettes, et alors que se fait jour la catastrophe humaine qu'est cette campagne de « vaccination » qui ne fonctionne pas, puisque même l'agence européenne du médicament et l'OMS commencent à émettre de très sérieuses réserves, voire de sérieux avertissements sur les effets adverses que l'on voit apparaître et qui sont de plus en plus difficiles à cacher, ces pays en remettent une couche sur les restrictions et les obligations qui ne feront qu'aggraver ces problèmes, et dont également le cas des dirigeants qui s'enfoncent dans ces erreurs que l'on peut croire voulues, si l'on admet l'existence d'un agenda qui nous échappe.

 

Dans ce contexte, il est sans doute opportun de se questionner. Ce qui se passe sous nos yeux est-il l'entrée enfin avouée dans l'ère d'une post-démocratie ? Ou bien doit-on considérer qu'il y a encore quelque chose de démocratique dans un pays où le conseil constitutionnel a clairement validé des lois qui violent la constitution qu'il est supposé défendre, et qui est elle-même supposée défendre la démocratie garante des droits des populations ?

 

Finalement, qu'est-ce que la démocratie ? Est-ce compatible avec le fait de s'enchaîner soi-même par la dictature de la majorité ? La dictature d'une opinion fabriquée par des médias aux ordres, devenus experts en propagande et en ingénierie sociale ?

 

Alors si oui, une dictature est aussi compatible avec la démocratie.

 

On peut tout de même se demander jusqu'à quel point ces médias sont conscients de ce qu'ils font. Ils sont peut-être tout simplement esclaves d'un formatage culturel renforcé par les possesseurs des médias qui conduisent à une auto-censure inconsciente, cf les travaux de Chomsky.

 

Si une partie des acteurs médiatiques est clairement achetée, difficile d'affirmer que c'est le cas de tous. Pour ma part, je suis prêt à y voir une dynamique psycho-sociale, certes encouragée par la corruption, les liens d'intérêt, le copinage avec le pouvoir, etc.

 

D'un autre côté, on peut voir à l’œuvre d'autres phénomènes, comme celui de la transformation des états-nations en... disons, en genre de multi-prises pour les multinationales qui viennent s'y greffer et y imposer leur énergie, leur mode de fonctionnement. Une uberisation planétaire qui participe à la destruction de ces états, à leur dissolution. Tandis que les états-nations, vampirisés par ces multinationales, s'affaiblissent, ces dernières se renforcent, comme le montre l'explosion de la richesse des milliardaires et des GAFAM pendant la crise, ce qui a lieu de nous inquiéter plus encore pour l'avenir, puisque ce phénomène est déjà à l'origine de la crise réelle que nous vivons...

 

Par exemple, Macron gère la France comme un PDG, et prend les citoyens comme une armée de consommateurs, des employés ou de la piétaille que l'on peut houspiller tant qu'on veut, des pions à qui l'on fait faire ce que l'on a décidé, que l'on pose et que l'on enferme où l'on veut. Sauf que même un général a besoin du respect de ses troupes pour être obéi. Tous les tyrans finissent isolés dans un cabinet, un bunker, et qui sait, une cellule, un cercueil... De toute façon, ce PDG, ce général de la start up nation, n'est lui-même qu'un pion et un pantin dont les maîtres disposeront quand ils le décideront, car en dépit de son hybris, Macron n'est rien qu'un éternel boutonneux qui se croit tout permis, tout comme Trudeau qui défie son père en défaisant ses lois de protection des libertés. Œdipe roi.

 

Et pour ce qui est des autres candidats à la présidentielle, que dire de Pécresse, présentée comme l'une des principales favorites par les sondages officiels ? Nous avons vu que dans son monde orwellien, complicité s'appelait responsabilité : en effet, on ne fait pas obstacle à une tyrannie juste avant d'espérer en prendre les rênes, n'est-ce pas ? Et que penser de quelqu'un qui pense qu'il est responsable de ne pas faire obstruction à un projet de destruction des libertés publiques ? Nous sommes encerclés... et qui va vouloir voter pour élire un prochain bourreau ?

 

 

Je terminerai par un dernier point, plus philosophique. Dans la tradition multi-millénaire, dont fait partie le chamanisme, la maladie est une initiation. Et si elle est un risque, elle est aussi une chance. Dans un monde déconnecté de la nature, et dans une civilisation mue par une hybris, un sentiment de toute-puissance, une volonté de contrôle, il ne faut pas subir les initiations, il faut les prodiguer...

 

C'est pourquoi, au plus profond, nous voyons cette campagne d'injections appelées vaccinations. Alors que toute épidémie constitue une possibilité initiatique pour ceux qui sont confrontés à la maladie, et un passage vers l'autre bord, pour ceux qui y succombent sans pouvoir surmonter l'épreuve, il est logique de penser, dans une optique transhumaniste, qu'il faudrait priver les populations de cette initiation, et de la supplanter en la remplaçant par une autre.

 

Seulement voilà, l'univers et la nature seront toujours bien plus forts que l'homme et ses narrations, parmi lesquelles le narratif transhumaniste est une énième agitation superstitieuse produite par ce culte des nouveaux temps. L'ironie est que, l'injection provoquant la maladie, elle fournit à son tour l'opportunité d'une initiation qui échappe en fait à l'humain... On commence à voir un éveil de la conscience jusque chez les vaccinés et les soumis, et cet éveil ne fera que s'étendre. Par conséquent, et même si l'ordre des nouveaux temps est puissant, il ne faut pas oublier que sa surpuissance joue en fait contre lui-même. En croyant fournir une preuve de sa toute-puissance, il a en fait fourni une preuve de son incapacité à lutter contre la nature sans faire bien pire qu'elle en terme de dangerosité. Cette preuve ne demande qu'à éclater au grand jour, et elle le fera... espérons que la prise de conscience se fera assez tôt pour éviter une gigantesque hécatombe d'origine technique... sans oublier que chaque victime est un grain de sable dans le sablier de la prise de conscience.

 

À cet égard, et tant pis si la comparaison en dérange certains, on pourra se demander combien de temps il aura fallu pour prendre pleinement conscience de l'holocauste, de sa portée et de sa signification. Si, aujourd'hui, la mémoire de celui-ci s'estompe, ce qui participe à permettre ce nouvel abus technologique, eugéniste et prétendument médical, il me semble que cette conscience avait vacciné les populations pendant de nombreuses décennies jusqu'à aujourd'hui. Le procès de Nuremberg n'a pas attendu plus tard que 1946 pour se terminer... On peut donc espérer que quelque chose de similaire va se produire très vite, et même si les organisations qui se croient toutes-puissantes vont tenter de l'entraver. Mais on n'arrête pas l'histoire indéfiniment, pas plus qu'on n'arrête un océan de preuves qui va submerger le narratif débile du transhumanisme.

 

 

 

 

Annexes

 

Faits concernant la « pandémie » et ce qui l'entoure :

 

https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/12/11/selon-sante-publique-france-il-y-a-moins-de-55-000-morts-du-covid-en-france-depuis-2019/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=les-derniers-articles-du-courrier-des-strateges_164

 

https://brunobertez.com/2021/12/15/luniversite-cornell-a-signale-903-cas-de-covid-19-parmi-les-etudiants-entre-le-7-et-le-13-decembre-avec-un-pourcentage-tres-eleve-dentre-eux-sont-des-cas-de-variante-omicron-chez-de/

 

https://www.zerohedge.com/medical/watch-video-third-pro-soccer-player-week-experiences-severe-chest-pain-during-game

 

Note : Un cas parmi des centaines. Il y a notamment eu des cas lors de l'open d'Australie, ironique avec tout le pataquès fait autour du cas emblématique de Djokovic, alors que des sportifs positifs au covid, mais vaccinés, ont pu participer au tournoi... D'ailleurs :

 

https://www.lelibrepenseur.org/foot-anglais-25-des-joueurs-professionnels-refusent-de-se-faire-vacciner-contre-le-covid-19/

 

https://www.lelibrepenseur.org/point-de-situation-au-06-12-21-au-centre-hospitalier-de-haguenau-sur-8-patients-en-reanimation-7-sont-vaccines/

 

https://www.dedefensa.org/article/le-petit-o

 

Vidéo odysee : Caméra cachée dans un centre de vaccination... Ca fait peur... Un vrai commercial, il s'est piégé

 

https://www.lelibrepenseur.org/17-300-morts-du-covid-19-en-grande-bretagne-selon-nigel-farage-et-non-pas-153-000/

 

 

 

Effets secondaires et inefficacité voire contre-productivité vaccinale :

 

https://francais.rt.com/international/93843-meme-triples-vaccines-sont-susceptibles-transmettre-covid-19-rappelle-pdg-biontech

 

https://www.lelibrepenseur.org/ivan-rioufol-atomise-toute-la-propagande-covidiste-en-quelques-secondes/

 

https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/covid-19-macron-et-veran-lechec-pour-boussole

 

https://francemediasnumerique.com/2021/12/18/le-gouvernement-britannique-admet-que-les-vaccins-ont-endommage-le-systeme-immunitaire-naturel-des-personnes-ayant-recu-un-double-vaccin/?fbclid=IwAR1RFcBzvetRr0cjuMGcsFtkpMwe3LR85yQP21GGyPNuzaQn0WTWPTvMYow

 

https://francais.rt.com/international/94190-covid-israel-temporise-quatrieme-dose-vaccin-debat-immuite-collective

 

https://twitter.com/KiKou27276946/status/1475875522949300226

 

https://www.lelibrepenseur.org/vaccination-covid-19-79-000-effets-indesirables-declares-officiellement-en-australie/

 

https://fr.sott.net/article/39135-Boris-Johnson-90-de-double-vaccines-en-soins-intensifs

 

https://twitter.com/boutaour/status/1480894086945120261

 

https://www.covid-factuel.fr/2022/01/11/vaccins-covid-200-000-morts-vraie-ou-fausse-false-news/comment-page-1/

 

https://francemediasnumerique.com/2022/01/20/revolte-dune-vaccinee/?amp=1

 

https://howbad.info/pfizerforeigndeaths.html

 

 

 

 

La pensée unique et le fact checking, un nouveau genre de chiens de garde :

 

https://fr.sott.net/article/38931-Une-verificatrice-des-faits-de-l-AFP-ordonne-a-NewsPunch-de-dire-a-ses-lecteurs-que-la-hausse-des-problemes-cardiaques-n-a-RIEN-a-voir-avec-les-vaccins

 

https://www.americanthinker.com/blog/2021/12/stunning_facebook_court_filing_emadmitsem_fact_checks_are_just_a_matter_of_opinion.html

 

 

 

 

La science, le « consensus » (rappelons que cette notion est politique et sociale et non pas scientifique), ceux qui le bousculent, et la dérive vers une non-science détournée (celle là-même que les fact-checkers et autres zététiciens défendent stupidement, absurdement et aveuglément), en commençant par deux des réunions du CSI, mais il y en a chaque semaine :

 

Vidéo crowdbunker : Reunion du Conseil Scientifique Indépendant du 9 décembre 2021

 

Vidéo crowdbunker : Réunion publique n°39 du Conseil Scientifique Indépendant du 20/01/2022

 

Note : estimation de 720 000 décès post-vaccinaux rien qu'en Europe, et j'ajoute qu'en extrapolant les chiffres donnés dans un autre article (voir ci-dessus dans la rubrique effets secondaires, l'article de covid-factuel), je trouve 3 à 4 millions de décès post-vaccinaux dans le monde...

 

https://fr.sott.net/article/38941-Pr-Luc-Montagnier-Les-autorites-gouvernementales-sont-en-train-d-effacer-les-preuves-Si-on-continue-a-vacciner-a-tour-de-bras-il-y-aura-d-autres-disparitions-Le-principe-de-precaution-fait-que-cela-vas-arreter

 

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/jep.12147

 

https://www.thelancet.com/pdfs/journals/lancet/PIIS0140-6736%2815%2960696-1.pdf

 

https://fr.sott.net/article/39048-La-therapie-genique-ou-le-modele-machine-de-la-biologie-la-negation-du-mystere-le-reductionnisme-biologique-et-le-scientifique-qui-a-tente-de-nous-mettre-en-garde-Entretien-avec-Richard-Strohman

 

Vidéo youtube : Laurent Toubiana : "Forcer les gens à se faire vacciner est extrêmement grave !"

 

https://fr.sott.net/article/39203-Louis-Fouche-90-a-etre-vaccines-C-est-une-blague

 

 

 

 

Totalitarisme pseudo-sanitaire et pseudo-médical, conflits d'intérêt :

 

https://fr.sott.net/article/38930-Le-President-de-l-Agence-de-Presse-Internationale-Reuters-est-le-Premier-Investisseur-et-Membre-du-Conseil-d-Administration-de-Pfizer

 

https://fr.sott.net/article/38936-Voici-une-enquete-exclusive-du-journaliste-roumain-Adrian-Onciu-intitulee-Ursula-Von-der-Liar-et-ses-memoires-perdues-censuree-en-Roumanie-et-dans-l-Union-europeenne

 

https://www.lelibrepenseur.org/francois-xavier-lescure-conseiller-en-charge-de-la-lutte-contre-le-covid-19-est-un-lobbyiste-de-pfizer/

 

https://fr.sott.net/article/38939-La-loi-autorisera-les-drones-policiers-a-utiliser-la-reconnaissance-faciale

 

Vidéo odysee : Albert Bourla, PDG de Pfizer, discute de la puce électronique

 

https://fr.sott.net/article/38995-Canada-Trudeau-dit-qu-ils-ont-une-echappatoire-pour-enlever-vos-droits-et-qu-ils-vont-le-faire

 

https://www.lelibrepenseur.org/fuites-de-klaus-schwab-lettres-secretes-entre-le-wef-et-des-membres-du-gouvernement-hollandais-devoilees/

 

https://www.francesoir.fr/politique-monde/nous-avons-echoue-un-grand-titre-danois-presente-ses-excuses-et-charge-les-autorites

 

https://editions.alternatif-bien-etre.com/napdv-bdc-replay/?source=TSA203070027&typePage=bdc

 

https://fr.sott.net/article/39233-L-entree-dans-l-ere-des-pandemies-et-la-pseudo-science-au-service-des-psychopathes-au-pouvoir

 

 

 

 

Résistance à la tyrannie :

 

https://www.francesoir.fr/societe-emploi/navigants-libres

 

https://twitter.com/NedelecMarc3/status/1470664383059615746?t=VguCvulU-gDGDGP6NuAdAA&s=19

 

https://www.francesoir.fr/videos-lentretien-essentiel/eric-verhaeghe

 

https://fr.sott.net/article/38976-Nick-Hope-survivant-de-l-Holocauste-Quand-je-vois-les-nouvelles-d-Autriche-je-vois-l-esprit-d-Hitler-ressusciter-Petit-a-petit-nous-perdons-nos-libertes-Reveillez-vouss-il-vous-plait

 

https://fr.sott.net/article/38979-Plainte-deposee-aupres-de-la-Cour-penale-internationale-contre-Bill-Gates-Klaus-Schwab-le-Dr-Fauci-le-president-de-la-Fondation-Rockefeller-et-quelques-autres-covidistes

 

https://fr.sott.net/article/39049-Resister-c-est-d-abord-continuer-a-vivre

 

http://ctiapchcholet.blogspot.com/2022/01/lettre-ouverte-vaccins-contre-la-covid.html?m=1

 

Comme par hasard, ce blog a été fermé, autres liens pour espérer le retrouver :

 

https://twitter.com/ctiap_cholet/status/1484509056970772484

 

https://twitter.com/ctiap_cholet/status/1482434795242143750

 

https://web.archive.org/web/20220116155047/http://ctiapchcholet.blogspot.com/

 

https://lecourrierdesstrateges.fr/2022/01/17/comment-et-pourquoi-devenir-objecteur-de-conscience-vaccinale/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=les-derniers-articles-du-courrier-des-strateges_164

 

 

 

 

Analyses en profondeur :

 

Vidéo youtube : VERTS D'HYPOCRISIE! 10.12.2021 — Le briefing avec Slobodan Despot

 

https://versouvaton.wordpress.com/2021/12/24/deluge-de-tenebres/

 

Vidéo odysee : Bonne nouvelle : le meilleur est à venir

 

 

 

 

Divers :

 

Je re-remets ce lien essentiel sur le protocole médicale pour espérer se protéger lorsqu'on est obligé de se faire inoculer :

 

https://fr.sott.net/article/36457-Covid-19-et-vaccination-experimentale-massive-Protegez-vous-du-pire-grace-a-ce-protocole-sanitaire

 

Pour ceux qui veulent avoir un suivi plus fiable de l'épidémie, l'indispensable réseau sentinelle (même si lui aussi a été détourné, il reste beaucoup plus digne de confiance que Santé publique France) :

 

https://www.sentiweb.fr/france/fr/?page=bulletin&option=calendrier

 

Un document de Nexus datant de 2019 que je partage bien que je n'ai pas encore pris le temps de le lire, car on m'a assuré qu'il était très intéressant et important. Il y était question d'un plan de vaccination mondiale, bien avant la « pandémie » :

 

http://www.mediafire.com/file/g52mpineb8ky36t/Nexus_N%25C2%25B0121_-_mars_avril_2019.pdf/file

 

https://www.ledauphine.com/france-monde/2017/06/30/le-gel-hydroalcoolique-ne-serait-pas-bon-pour-la-sante

 

Un documentaire complet sur la gestion planétaire mortifère et tyrannique de la dite pandémie :

 

https://fr.sott.net/article/39218-Planet-Lockdown

 

 

Posté par Seilenos à 12:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


09 décembre 2021

Consumérisme coercitif et règne des abrutis

 

Je suis vraiment désolé que mon blog soit moins actif, mais l'explication est toujours la même : je travaille sur un roman (qui avance plutôt bien mais est encore loin de la moitié), et la crise pseudo-sanitaire perpétuelle fournit déjà telle abondance de commentaires du chaud au froid en passant par le tiède que je me demande qu'apporter de plus, sinon relayer, comme le font également tant d'autres, les infos et analyses de la crise et d'en tirer une synthèse et, qui sait, un semblant de quintessence. Une fois de plus, je vais donc me fendre d'un commentaire en espérant apporter une plus-value à ce qui se dit partout, puis je proposerai de nombreux liens en annexes, sans aucune prétention à l'exhaustivité, loin de là, en choisissant tout au contraire des informations et analyses qui me semblent un peu moins banales que la moyenne, tout en conservant celles qui me semblent les plus fondamentales.

 

Un constat que je fais en tout cas est celui que le pouvoir a été incapable de mettre fin à cette crise en deux ans. Ce que certains appellent « le capitalisme du désastre » semble au contraire s'en délecter et chercher la moindre excuse pour la prolonger autant que possible, que ce soit afin d'écouler plus de stocks de drogue officielle, ou pour augmenter le traumatisme général par des réactivations perpétuelles. Retenir sa respiration et compter jusqu'à un milliard est l'image de la société covidiste qui prétend encore arrêter la vie pour un variant dont même l'OMS peine à en dénicher un seul mort qui serait pourtant bien souhaitable pour leur narrative morbide.

 

Pendant ce temps, une partie de la masse reste dans la doctrine que d'aucuns qualifie de « vie-davantiste ». Tout faire, même et surtout si c'est n'importe quoi, pour la retrouver, car elle était si enviable, n'est-ce pas, cette vie d'aliénation à une consommation abêtissante de produits, de séries, de films formatés presque tous selon la même recette visant à jouer avec les ressorts émotionnels d'un public assujetti et asservi.

 

Cette société covidiste joue désormais avec la psychologie soigneusement formatée auparavant des moutons qui n'entendent pas qu'on leur rappelle leur vile condition.

 

« Je prends ce qu'on me donne », « ça ne sert à rien de se plaindre » sont des exemples de phrases que j'ai réellement entendues ces derniers temps, ça et le silence du sourd muet face à certains faits qu'on essaye de lui faire entrer par les oreilles trop encombrées de sable. Ce sont les attitudes de zombis qui au fond d'eux voudraient être capables d'affronter la réalité mais ne le sont pas, si peu armés qu'ils sont pour accepter leurs peurs, et qui par une douce ironie se soumettent par conséquent à celles-ci, et forment une foule qui se vautre dans une haine ou un déni écœurants (et parfois les deux à la fois) de tout ce qui leur fait craindre de s'être trompés et de devoir enfin l'admettre, après tant de temps. Ceux-là sont probablement perdus définitivement, pour une bonne partie d'entre eux, et tandis que les gouvernements ont obscènement fait des préconisations, ici quant à la façon de procéder aux relations sexuelles, ici sur la manière de répartir les gens à table, ou encore maintenant sur l'interdiction de danser dans certains lieux, ils s'apprêtent à marcher à quatre pattes avec un masque chirurgical sur les parties, si on leur annonce que le virus ne circule qu'à partir de un mètre de haut, mais pourrait néanmoins être aspiré par le derrière. Ils feront même s'ils n'y croient pas « au cas où », le principe de précaution vous comprenez...

 

Celui-là même qu'on utilise pour étouffer les gamins à l'école depuis plus d'un an « au cas où » ce ne serait pas pire de développer des problèmes comportementaux et respiratoires à cause de cet instrument toute sa vie.

 

L'inversion, l'absurdité, l'obsession, résumer une société en un seul point focal, est la marque évidente d'un totalitarisme que certains se refuseront à voir jusqu'au bout, car leur survie psychologique et sociale en dépend, croient-ils, et tant pis si ça leur coûte tout le reste.

 

Cette psychologie qui est au fond cynique (le petit chien qui se plie à la volonté du plus gros, tout en faisant mine d'aboyer pour dire qu'il existe et qu'il est même d'accord pour ça), prépare clairement le terrain à une société de crédit social à la chinoise qui, même si elle s'avérait en fin de compte ne pas être l'objectif de nos « élites » démentes, aurait démontré sa possibilité de mise en place dans une population aussi soumise et abêtie.

 

Et ce que nous promet le forum de Davos à ce sujet c'est « vous n'aurez rien mais vous serez heureux », c'est à dire l'utopie d'une société de consommation coercitive qui affirme savoir à la place de chacun ce qu'il lui faut et ne lui faut pas. L'un des visage, l'une des facettes, d'un totalitarisme qui prétend devoir et pouvoir tout régir, pour le bien de tous, et qui ne saurait être, en fait, que le pire cauchemar de l'histoire.

 

Quoiqu'on en pense, un récit officiel s'est désormais incrusté dans la population générale, dans laquelle une majorité qu'il est difficile de préciser (un groupe majoritaire qui va de 30 à 70% de la population, selon les critères que l'on retient et selon la perception que l'on peut en avoir) n'ose plus penser de peur de faire un faux pas hors du troupeau apparemment si réconfortant, et tant pis si l'abattoir est la destination qu'on lui réserve.

 

Autant dans un ancien article d'orientation philosophique, où je présentais ma vision du choix entre l'hédonisme et le sacrifice, je donnais mes faveurs davantage à l'hédonisme, autant dans le contexte actuel j'aurais tendance à privilégier le sacrifice. Je ne parle pas nécessairement de « mourir pour mes valeurs » ou de me sacrifier pour des lâches qui n'en ont rien à faire et qui préfèrent l'esclavage, mais de pouvoir me regarder dans un miroir. De pouvoir me dire qu'en tant que personne qui s'estime consciente et sensible, j'aurai au moins pris la peine de participer à une résistance, à répandre des informations, des contre-arguments, cela incluant d'accomplir mon travail d'artiste, de penseur et d'écrivain pour produire quelque chose qui s'oppose à la tyrannie montante qui ne promet que stérilité et inhumanité. Et depuis le début de cette crise, mon attention est entièrement tournée vers ce qui se passe, et si je comprends bien que tout le monde ne peut pas assumer un tel effort, j'ai malgré tout bien du mal à ne pas ressentir de mépris pour tous ceux qui laissent faire, regardent ailleurs, se désintéressent de tout cela précisément par pur hédonisme et se laissent marquer et inoculer juste pour continuer à bénéficier de cette société du spectacle et du divertissement décérébrant. Ils seront, tout autant que ceux qui ont fomenté cela, responsables de la situation totalitaire. Même s'ils sont décérébrés à cause de la société qu'on a fait pour eux, et parce qu'ils l'ont laissée faire, comme ils laissent faire ce qui arrive. Ils se comportent exactement comme se comporterait du bétail, ils sont la servitude volontaire.

 

Voilà pour mes jugements.

 

Avant d'aller en annexes pour des liens et de rapides commentaires supplémentaires, je relève tout de même un article qui a suscité une attention particulière de ma part, qui servira donc d'introduction à mes annexes. Citation.

 

https://fr.sott.net/article/38798-L-illusion-d-une-liberte-illimitee-ou-les-tentations-de-la-tyrannie

 

« « Je vous dis que l'homme n'a pas de souci qui le tourmente plus que celui de trouver quelqu'un à qui il puisse remettre le plus rapidement possible ce don de la liberté avec lequel la misérable créature est née. »

Si un tyran nous soulage du fardeau de la quête de libération, et si nous abandonnons notre individualité à la volonté du groupe, les récompenses de cette soumission et la vengeance que nous pouvons exercer sur des ennemis réels ou imaginaires justifieront le prix de la liberté. Actuellement, des groupes historiquement marginalisés tentent de restreindre la liberté d'expression, celle là-même qui a contribué à les élever à une position de domination culturelle. La liberté est facilement abandonnée par l'attrait du pouvoir. »

 

La question étant alors de savoir quel pouvoir permet la soumission... Lorsque je vantais plutôt l'hédonisme par rapport au sacrifice, cela était à remettre dans un contexte spécifique (voir notamment la pyramide des besoins de Maslow) dans lequel les besoins sont comblés, ce qui offre une véritable possibilité d'accomplissement de soi. Dans le contexte totalitaire, une personne suffisamment autonome aura toujours accès à cette possibilité, malgré les restrictions et les contrôles, dont elle saura se jouer. Mais la plupart ne pourront pas y accéder, car ils n'auront plus la possibilité d'accéder à ce stade. En fait, ils stagneront pour toute la durée de la période totalitaire, dans un état de jouissance superficielle de leurs privilèges supposés, qui sont ceux de pouvoir demeurer dans l'abrutissement le plus total : aller au cinéma pour voir des films sans âme, aller au musée en compagnie de gens qui voient les choses comme eux, sans donc de possibilité réelle de découvrir un nouveau point de vue, idem dans les discussions qu'ils auront, au bar ou au restaurant. Ils vivront dans un monde infiniment stable, et donc sans création, sans stimulation. Un monde mortifère pour l'âme, et pour tout artiste ou spiritualiste digne de ce nom, qui fuiront donc avec joie ces « privilèges », pour recréer ailleurs des espaces de véritable société et de véritable créativité. Car le prix de la liberté n'est pas seulement d'être prétendument en sécurité dans un enclos, c'est surtout celui de n'avoir aucune autre perspective que celles qui sont permises par les esprits étroits et stériles dont ce sera le règne, et ce règne sera celui, ni plus ni moins, des abrutis.

 

 

 

Annexes

 

Sites résistants :

 

https://www.ah-si.org/

 

https://childrenshealthdefense.eu/fr/chd-europe-tv-francais/

 

Sur le second, concentré sur le sujet de l'enfance, j'ai mis le lien sur la page qui contient deux documentaires apparemment éclairants sur la crise, que je confesse ne pas avoir encore vus, mais que tout un chacun peut donc découvrir. En parlant de documentaire, j'avais un lien odysee vers Hold On, suite très intéressante de Hold Up portant surtout sur la question des injections expérimentales appelées vaccins, mais il a été supprimé. Probablement que vous pouvez le trouver ailleurs sur odysee, mais je n'ai pas d'autre lien sous la main dans l'immédiat.

 

 

 

Sur le totalitarisme pseudo-sanitaire (globaliste, eugéniste et transhumaniste) :

 

Vidéo youtube : « Des moyens de contrôle effrayants sont mis en place par le gouvernement », estime Philippe Murer

 

https://fr.sott.net/article/38699-Julie-Ponesse-professeur-d-ethique-sur-la-politique-COVID-La-plus-grande-menace-pour-l-humanite-a-laquelle-nous-ayons-jamais-ete-confrontes

 

https://fr.sott.net/article/38759-L-humanite-est-a-un-carrefour-decisif-de-son-histoire-evolutive

 

https://fr.sott.net/article/38914-La-medecine-libre-contre-l-autoritarisme-du-capitalisme-mondialise-et-de-sa-politique-sanitaire-ou-devrions-nous-dire-eugeniste

 

https://fr.sott.net/article/38926-Choquant-Alors-que-l-Autriche-confine-les-non-vaccines-des-critiques-affirment-que-la-presidente-de-la-Commission-europeenne-soutient-l-abrogation-du-code-de-Nuremberg

 

https://fr.sott.net/article/38925-Patrice-Gibertie-sur-le-delire-scientiste-et-ses-derives-totalitaires

 

 

Des penseurs originaux de la crise :

 

Vidéo youtube : En Dialogue avec Michel Weber (« Covid-1984 » et « De quelle Révolution Avons-nous besoin ? »)

 

Vidéo youtube : Conférence de Philippe Bobola & Jean-Dominique Michel sur la crise sanitaire

 

Vidéo youtube : Une vision spirituelle du chaos actuel

 

Je n'ai choisi qu'une vidéo pour chacun d'eux, mais il est très facile d'en trouver d'autres, même sur youtube et sa censure galopante... Certains sont aussi sur odysee.

 

 

 

Des faits concernant la crise :

 

http://h16free.com/2021/10/27/69761-ces-petits-mysteres-qui-ne-font-pas-les-gros-titres

 

Vidéo youtube : [EXCLUSIF] Laurent Toubiana répond à nos questions!

 

https://www.lelibrepenseur.org/covid-1984-les-donnees-sentinelles-montrent-un-taux-dincidence-a-32-100-000-en-semaine-47/

 

Désinformation et idiots utiles montrant les limites de leur compréhension concernant ces faits :

 

https://twitter.com/p_duval/status/1460334235273904128?s=20

 

 

 

Sur le plan scientifique, preuves des mensonges et erreurs concernant la crise :

 

https://anthropo-logiques.org/plus-de-400-etudes-demontrent-lechec-des-mesures-dites-sanitaires-contre-le-covid/?fbclid=IwAR0JBk3dIVPLiDOWOMSXdvSmu6Zf--QGINU1ckkcpJ2bNckLEtapyvg67ZA

 

https://fr.sott.net/article/38716-Martin-Blachier-en-mode-retournage-de-veste-Nous-aurait-on-menti-a-l-insu-de-notre-plein-gre-Ecoutez-et-lisez-ce-rapport

 

https://francais.rt.com/international/92266-covid-sous-traitant-pfizer-aurait-cache-irregularites-essais-vaccins

 

 

 

Sur le plan juridique :

 

https://aimsib.org/PDFs/PlainteCaviardeeBonSens.orgAIMSIB-MP-04112021.pdf

 

 

 

Injections, inefficacité épidémiologique et effets secondaires :

 

Je commence par le Lancet lui-même, qui dit en substance que les injections dites vaccinales ne font rien pour limiter la contagion. En dessous, une étude du CDC confirme.

 

https://www.thelancet.com/journals/lanepe/article/PIIS2666-7762(21)00258-1/fulltext?s=08#%20

 

https://fr.sott.net/article/38912-Selon-une-etude-financee-par-les-CDC-la-vaccination-contre-le-Covid-n-a-pas-d-impact-sur-la-transmission-du-virus

 

https://fr.sott.net/article/38749-La-pandemie-des-vaccines

 

https://fr.sott.net/article/38762-Evolution-sanitaire-des-pays-les-plus-vaccines-au-14-novembre-2021-Faits-averes-d-apres-les-chiffres-OMS

 

https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/12/06/y-a-t-il-un-lien-statistique-possible-entre-taux-de-vaccination-et-circulation-du-virus/

 

https://fr.sott.net/article/38761-Pfizer-avoue-qu-il-faut-5-ans-pour-etudier-les-risques-de-myocardites-et-pericardites-chez-les-enfants

 

https://fr.sott.net/article/38722-Un-conseiller-de-la-FDA-pense-que-les-troubles-cardiaques-des-nouveaux-nes-proviennent-des-meres-vaccinees

 

https://francais.rt.com/international/93340-covid-19-ministere-japonais-sante-met-garde-effets-secondaires-graves-vaccins

 

https://fr.sott.net/article/38719-Quelles-sont-les-statistiques-canadiennes-des-effets-dits-secondaires-des-injections-anti-Covid-19

 

https://www.lelibrepenseur.org/viet-nam-120-enfants-hospitalises-la-province-de-thanh-hoa-suspend-un-lot-de-vaccins-pfizer/

 

 

Par ailleurs, nous vivons réellement une expérimentation de masse avec des produits nouveaux qui n'ont jamais fait leur preuve de leur innocuité ou de leur efficacité. Certaines infos laissent même à penser que certains sont « vacciné » avec des placebos, lors de ces études sur la population générale, et tout cela sans suivi. Les décideurs sont-ils vaccinés avec des placebos ? Je ne sais pas trop quoi en penser, plusieurs indices permettent d'en douter, mais rien n'est certain...

 

https://fr.sott.net/article/38741-Pourquoi-Big-Pharma-ne-veut-surtout-pas-reconnaitre-que-l-ARN-Messager-est-une-therapie-genique

 

https://fr.sott.net/article/38852-Voici-la-preuve-que-le-gouvernement-impose-un-essai-clinique-sauvage-sur-toute-la-population-francaise

 

 

Sur l'antiscience qui essaye de se faire passer pour la science en attaquant les sceptiques et en désignant ce qui serait ou ne serait pas de la pseudo-science, juges et partis. Heureusement, il y a des critiques :

 

https://fr.sott.net/article/38721-Un-geant-de-la-medecine-academique-denonce-le-nihilisme-medical

 

 

 

L'envers du décor :

 

https://fr.sott.net/article/38738-Un-bref-historique-des-experiences-et-operations-biologiques-americaines-sur-les-populations-civiles-americaines

 

https://fr.sott.net/article/38639-Alexandre-Loukachenko-humilie-ses-ministres-partisans-de-la-dictature-vaccinale-Pourquoi-la-police-controle-le-port-du-masque

 

https://fr.sott.net/article/38813-La-variole-Menace-ou-operation-sous-faux-drapeau-Ce-que-revele-la-chronologie-des-evenements-cles-de-2001-a-2021

 

https://polemiquepolitique.wordpress.com/2021/11/22/la-significative-etreinte-dursula-von-der-leyen-presidente-de-la-commission-europeenne-et-dalbert-bourla-pdg-de-pfizer/

 

Notons au passage que le mari de von der Leyen fait partie lui aussi de la même industrie...

 

 

 

Incompétence ou malveillance :

 

https://www.levif.be/actualite/belgique/nous-accusons-les-gouvernements-d-etre-totalement-denues-des-capacites-necessaires-pour-gouverner-carte-blanche/article-opinion-1498093.html?cookie_check=1638641944

 

https://fr.sott.net/article/38858-Etude-sur-le-pouvoir-De-la-propagande-de-masse

 

https://covidemence.com/2021/12/05/au-coeur-de-la-covidemence-la-haine/

 

https://fr.sott.net/article/38889-Le-chemin-pour-sortir-du-traumatisme-Entretien-avec-Reiner-Fuellmich-et-Ariane-Bilheran

 

https://francais.rt.com/international/93310-australie-ambiance-dystopique-camp-quarantaine-decrite-temoin-video

 

 

 

Opportunisme politique :

 

https://francais.rt.com/france/93393-selon-marine-pen-pass-sanitaire-inutile-maintenant-demontre

 

https://www.lelibrepenseur.org/zemmour-abandonne-de-toutes-part-denonce-enfin-la-tyrannie-sanitaire/

 

 

 

Faits divers :

 

https://fr.sott.net/article/38793-Singapour-Le-deploiement-de-robots-de-surveillance-choque-la-population

 

 

 

De véritables réflexions hors de la doxa et du terrorisme intellectuel :

 

https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/pierre-lecot-itineraire-dune-demarche-de-questionnement

 

https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/11/28/freres-vaccines-qui-apres-nous-ne-vivrez-pas/

 

https://fr.sott.net/article/38882-MindSpace-ou-les-PsyOps-et-la-guerre-limbique-Comment-gagner-la-bataille-de-l-Esprit-face-aux-techniques-d-ingenierie-sociale-et-de-guerre-psychologique

 

https://versouvaton.wordpress.com/2021/11/26/la-reconnaissance/

 

https://www.dedefensa.org/article/covid-le-great-revelator

 

 

 

En conclusion

 

On a maintenant tous les éléments pour voir et savoir que cette crise est fabriquée et orchestrée de A à Z. Ceci sans nier qu'une maladie a réellement tué des gens en nombre relativement important, mais pas plus qu'une épidémie de grippe assez mauvaise.

 

Il subsiste cependant quelques questions. Dans quel(s) but(s)s exactement ? De l'incompétence et de la malveillance, quelle est l'explication la plus convaincante ?

 

Certains sont très affirmatifs dans leurs réponses à ces questions, pour ma part je m'abstiendrai, même si j'ai des idées tout de même assez précises qui conjuguent malveillance, incompétence et surtout corruption, avec pour objectif de faire du fric tout en traumatisant les populations pour les soumettre, en faisant ainsi d'une pierre deux coups pour faire avancer un agenda de contrôle social promu par le FEM de Davos et probablement par un lobbying chinois. C'est du moins l'hypothèse que je privilégie.

 

On a vu que politiciens et directeurs de labos couchent ensemble ou pas loin, que la médecine a été empêchée pour faire toute la place à une industrie dont les prétentions scientifiques cachent mal leur charlatanisme pour lequel Pfizer a été condamné maintes fois pour des sommes records, bien que nous soyons sommés de leur faire pleinement confiance, ainsi qu'à ceux dont la campagne a été financée par eux.

 

Vidéo youtube : Pfizer, une entreprise qui vous veut du bien [IDRISS ABERKANE]

 

On a vu que toutes les données, tous les chiffres dont il ne faut pas discuter selon le gouvernement, ont été truqués pour aller dans le sens d'une panique généralisée.

 

Ceux qui veulent bien ouvrir les yeux ont vu que les injections battent des records absolus de décès et d'effets secondaires graves. On a vu aussi que cela est tu par ceux qui font la promotion béate de ces produits, allant même jusqu'à affirmer qu'ils sont sans aucun danger.

 

Il n'y a vraiment plus que ceux qui dorment debout pour nier ces faits.

 

On se dit donc qu'il se prépare décidément une énorme guerre juridique entre les peuples et les élites qui ont organisé cette monumentale et planétaire pagaille criminelle et génocidaire, si l'on considère les morts par euthanasie, par suicide, par défaut voire refus de soin, ou de dépistage, par la famine engendrée par le chaos économique et logistique, j'en passe et des meilleures.

 

J'évoquais depuis longtemps sur ce blog une dictature pseudo-écologique en gestation. J'aurais du voir qu'elle viendrait par la stratégie du choc, comme avec cette épidémie, mais je n'avais simplement pas envisagé que, bien que l'écologie n'en serait qu'un prétexte facile à avaler pour les masses qui croient bien trop facilement à l'idée d'un réchauffement catastrophique par la faute de l'humain (lire l'article de Kunstler à ce sujet dans la dernière rubrique des annexes, « la reconnaissance »), il serait en fait assez facile et une très bonne stratégie, d'élargir à d'autres questions, notamment toutes celles qui font sentir l'humain en danger avec un besoin de protection à assouvir. Créer ou inventer le problème, proposer ou plutôt imposer la solution... C'est exactement la même logique à l'oeuvre avec le covid qu'avec le climat... D'ailleurs je n'arrête pas de lire et d'entendre que le climat fera bien plus de morts que le covid.

 

Et bien moi j'ai une autre façon de présenter les choses. Il y a une catastrophe qui provoque bien plus de morts que toutes celles que nous désignons comme si terribles. Cette catastrophe, c'est la vie. Sans la vie il n'y aurait pas tant de morts, pas vrai ? Voilà sur quoi bute le transhumanisme et son idéologie utopiste de l'immortalité, qu'il prétend nous imposer avec la gestion des épidémies (qui ne marche pas) et le contrôle du climat (qui, évidemment, ne marchera pas non plus). Même si l'on pouvait réguler ces choses, il y aura toujours à l'homme de quoi nourrir son anxiété et son angoisse de la mort. Et en fait, il n'y aura personne de plus angoissé par la mort qu'un « immortel » qui ne le sera jamais, car son corps pourra toujours être anéanti par une catastrophe, un accident ou une panne... Tout ce à quoi nous assistons aujourd'hui est une prétendue utopie qui ne sera qu'une dystopie morbide et mortifère, niant plus particulièrement l'homme, son esprit, sa possible âme, sa mortalité et sa nature.

 

Ceci n'est rien d'autre qu'un culte, et un culte dans sa version intégriste qu'il prétend étendre à tous et à toutes, même à ceux qui en connaissent déjà les terribles écueils. Et c'est à cela qu'il faut donc être préparés...

 

En vous souhaitant malgré tout bon courage et même bonne humeur à tous, car le pire n'est heureusement jamais sûr.

 

 

PS : D'ailleurs, sur la mentalité de certains écolos proclamés et leur rapport au nucléaire et à la paix dans le monde, certains pourraients avoir des surprises...

 

https://www.dedefensa.org/article/le-nucleaire-selon-les-verts-allemands

 

 

 

Posté par Seilenos à 15:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

29 octobre 2021

Le sens de la crise actuelle est l'entrée dans l'ère du fantasme transhumaniste sous une forme totalitaire

 

Introduction

 

Disons d'emblée ce que peut constater qui a compris que nous sommes entrés de plain pied dans cette ère.

 

L'homme n'est plus considéré comme autosuffisant, il poursuit sa course de fuite de la nature et de sa propre nature, et l'intensifie à travers la modification mécanique, cybernétique et biochimique. Le transhumanisme est le prolongement de l'eugénisme, et les mouvements du woke et du genrisme en sont les tentacules ou les organes (internes ou externes) puisqu'ils pronent la fin de l'humanité biologique pour une humanité « choisie » par l'entremise du technologisme, des prothèses, de la modification présentée comme une augmentation alors qu'il s'agit d'une substitution. C'est parce que ce mouvement est vécu comme une prétendue émancipation et comme un affranchissement fallacieux (alors qu'il est un chemin vers l'asservissement au technologisme et un asservissement aux méga-sociétés privées) qu'il est largement promu par la gauche et son idéalisme devenu irréaliste, qui veut y voir un progrès sociétal, quand bien même ce mouvement accroîtra en fait les inégalités (il le fait déjà comme en témoignent les protestations anti-pass chez les mouvements tels que BLM, et les technologies dites d'augmentation ne concerneront que les hyper-riches, qui feront tout pour maintenir définitivement la tête sous l'eau aux pauvres, qui eux seront surtout exposés aux technologies de contrôle).

 

Tout cela est bien sûr une chimère, mais il faudra des années voire des décennies pour l'admettre, alors que s'effondre le système de circulation des ressources nécessaire à un tel projet, d'autant que l'on prévoit d'empêcher les pauvres de travailler, tout en les maintenant dans une pauvreté contrôlée pour les forcer dans une consommation maîtrisée et orientée. On croit que l'on pourra maintenir ce système par l'esclavage des hyper-pauvres des pays « en développement » et par la robotisation, alors que cette dernière ne fera que dévorer encore plus les ressources déjà manquantes du projet. Les signes de l'échec sont déjà là (cf les pluies de drones, les pannes de QR code, les pannes d'internet, les pannes des systèmes de banque, toutes choses absolument nécessaires pour l'avènement d'un tel projet), mais comme toujours le système ne voit son échec que quand il est enfoui profondément dedans et en-dessous, c'est à dire quand il est déjà trop tard et que les dégâts sont déjà irrémédiables. En ce sens, la révolution transhumaniste est l'apothéose de la démarche inhumaine entamée probablement à l'époque dite des lumières et du rationalisme matérialiste. Nous entrons donc dans la période finale de chute d'un système grandiloquent, qui en entraînera beaucoup avec lui, et je subodore que cette période sera vue dans le futur comme une sorte de VIe et dernier Reich de la mouvance mondialiste, son chant du cygne et son cataclysme final, son apocalypse, la révélation de la fin de ces temps pour l'ouverture vers un autre temps, une autre ère, un autre âge qui devra payer le prix de celui-ci, et en retenir les leçons par la voie forcée. Quelle sera l'ampleur de ce cataclysme, là est toute la question (nucléaire, biotechnologique, biochimique, tout à la fois ?)

 

Nous voulons vivre sur Mars, mais on dirait que nous nous entraînons déjà à vivre sur notre propre planète comme si elle était un environnement hostile à notre condition, sorte de jeu de rôle morbide collectif.

 

 

Partie 1 : Le contrôle

 

J'ai conçu cette réflexion en quatre parties que je veux aussi synthétiques que possible, car ces articles me demandent beaucoup de travail et d'attention alors que je travaille sur un roman, qui d'ailleurs aura un rapport avec ceci, c'est pourquoi je vais faire court et aller droit au but.

 

Le but recherché par les tenants de ce système n'est autre que le contrôle, et un contrôle le plus étendu et le plus total possible. Il y emploiera tous les moyens disponibles, et de fait il a déjà commencé à répliquer le système de crédit social chinois chez nous, en occident, où cette dérive totalitaire pourrait s'avérer encore pire. Pour ceux qui ne voient pas le rapport entre le crédit social chinois et le transhumanisme, rappelons quand même que c'est son premier fondement, avec l'établissement de « smart city » et que tout ceci repose entièrement sur un socle électronique et informatique à base d'IA, de reconnaissance faciale et tutti quanti, avec comme but final de contrôler jusqu'aux pensées des individus, non pas de manière directe, mais en passant par la sensation. Notamment la sensation d'être surveillé en permanence. La vidéo qui suit devrait constituer une parfaite illustration de ceci.

 

Vidéo youtube : How China Is Using Artificial Intelligence in Classrooms | WSJ

 

 

Chez nous, le contrôle passe par l'abrogation rampante des droits et de la vie privée, par des politiciens plus intéressés par leur statut que par le bien être des populations :

 

https://fr.sott.net/article/38521-Coup-de-theatre-la-fin-du-secret-medical-est-votee

 

Vidéo youtube : Pass sanitaire, 3ème dose, Conseil scientifique : le cirque continue !

 

Tandis que, par ces procédés lents, hypocrites et pernicieux en perpétuelle réflexion, la population s'habitue :

 

https://www.aubedigitale.com/un-nouveau-brevet-propose-une-surveillance-numerique-pour-vacciner-les-gens-en-fonction-de-leurs-scores-de-type-credit-social/

 

http://sebmusset.blogspot.com/2021/10/de-ladaptation-du-crapaud-sa-marmite.html

 

 

 

Ce qui pourrait conduire à ceci, par exemple, ce qui est d'ailleurs bien en chemin en Australie :

 

https://fr.sott.net/article/38585-Bienvenue-a-Utopia

 

Beaucoup réfléchissent aux fondements de ces velléités de contrôle, qui sont dans l'ADN de la société globaliste :

 

https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/prof-miller

 

https://fr.sott.net/article/38593-Le-nouveau-monde-orwellien-base-sur-le-controle-et-la-surveillance

 

 

Les français vivent dans une société en plein délitement. Beaucoup sont déjà passés à autre chose, mais cela n'empêche pas que l'hôpital public a été détruit, avec le pass sanitaire et l'obligation vaccinale rejetée par une part non négligeable des soignants, comme dernier coup de boutoir en date :

 

https://www.bfmtv.com/societe/musee-cinema-39-des-francais-ne-sont-pas-retournes-dans-un-lieu-culturel-depuis-l-instauration-du-pass-sanitaire_AN-202110270057.html?xtor=EREC-13-[NL-BFMTV_Quoti_20211027]-20211027

 

https://francais.rt.com/france/92092-tous-jours-je-refuse-enfants-malaise-franchit-nouveau-cap-hopital-public

 

Ce qui se traduit par l'amplification d'une catastrophe sanitaire déjà largement artificielle, c'est à dire « créée par l'homme ». Mais le ministre actuellement en poste, s'il prétend prendre en compte la gravité de la situation, esquive soigneusement le sujet du pass sanitaire comme facteur aggravant majeur de ce problème. Ça va de soi, le déni est la marque de fabrique de cette caste, et il ne va quand même pas reconnaître sa responsabilité... espérons que des tribunaux s'en chargeront donc, car son cas s'aggrave lui aussi très sérieusement.

 

https://francais.rt.com/france/92051-olivier-veran-reconnait-que-nombreux-lits-fermes-faute-soignants

 

A signaler que le mépris des populations fait tout aussi bien partie du lot de cette caste :

 

https://cdn.discordapp.com/attachments/700662617915785276/885416317685997599/IMG_20210909_084003_971.jpg

 

Je vous laisse juges, est-ce le genre de déclaration qu'un responsable politique en charge d'une nation et de sa population devrait faire à l'encontre de cette dernière... ?

 

En bref, nous sommes gouvernés par des gens hautains, déconnectés, méprisants et incompétents. Au fond, c'est une bonne nouvelle, car cela signifie clairement qu'ils échoueront à la fin. Sans quoi, ce genre de réflexion pourrait nous effrayer :

 

https://fr.sott.net/article/38536-Touts-explique-quand-on-realise-qu-ils-veulent-nous-tuer

 

 

 

Partie 2 : L'uniformisation de la pensée

 

Il ne suffit pas de vouloir contrôler. Il faut s'en donner les moyens. Le meilleur moyen, aujourd'hui, de contrôler des foules est de les amener à penser d'une manière uniforme, c'est du moins leur stratégie et c'est ce qu'ils croient. Réalisent-ils les limites de l'ingénierie sociale, ou y a-t-il un plan B final pour les réfractaires ? En attendant de répondre à cette questions qui a de quoi faire frissonner, voyons en quoi consiste aujourd'hui cette uniformisation.

 

Tout d'abord, pour travailler sur les pensées des gens, il faut leur insuffler des idées, ainsi que des sensations (car les sensations gouvernent la représentation que l'on se fait de son environnement, et dictent donc la manière dont nous y réagissons, dont nous le conceptualisons, et les méthodes que nous lui appliquons... je crois que c'est chez Foucault – pas Jean-Pierre – que l'on trouve des développements sur ce sujet). Il faut donc des organes d'éducation qui conditionnent ces représentations, et des organes de propagande qui en diffusent sous couvert d'objectivité, et pour cela, quoi de mieux que les services de « fact checking » ?

 

Le mode de fonctionnement des fact-checkers tel qu'on l'observe (notamment et déjà sur ce blog et c'est pourquoi je coupe court aux développements pour aller directement à mon idée) est révélatrice de leur impossibilité de critiquer le système en tant que tel : ils proclament que les coupures de chauffage en hiver n'existent pas car c'est illégal. Si tout ce qui était illégal n'existait pas, nous vivrions effectivement dans une espèce de meilleur des mondes, où les fabricants de vaccins ne commettraient jamais d'erreur, où la corruption n'existerait en aucun cas, de même avec les manipulations et autre tricheries. Par conséquent, cette caste de pensée vit-elle réellement à ce point dans un monde de bisounours où le faux n'existerait que chez leurs « ennemis », qui sont les adversaires du système ? Ou bien, sont-ils corrompus par leurs liens qui obscurcissent leur pensée... ? Un début de réponse ci-dessous...

 

https://reseauinternational.net/conflits-dinterets-quand-le-fact-checking-est-finance-par-big-pharma/

 

Et chez ceux qui sont censés contrôler « Big Pharma » ?

 

https://twitter.com/DocteurGonzo4/status/1448073954762055684?s=20

 

 

De fait, chez la caste politico-médiatique – par imprégnation et par communion d'intérêts – la pensée unique fait déjà loi. Ils pensent donc qu'ils peuvent et doivent tout simplement la répandre partout ailleurs... C'est une conception théologique de la vérité, qui se vérifie tout aussi bien dans la mouvance transhumaniste et globaliste à laquelle ils sont sympathisants, pour ne pas dire amis et alliés, Big Pharma étant la corporation la plus riche et la plus influente du monde, qui leur dicte quoi faire et quoi penser. Or on l'a vu, Big Pharma est hors de tout contrôle. Du moins, pour le moment.

 

https://www.dedefensa.org/article/le-transhumanisme-et-la-concurrence

 

 

Ce qui fait que les données de l'épidémie sont fondamentalement et profondément faussées :

 

https://cdn.discordapp.com/attachments/879301752913002506/892528535355416596/FAUPVgIVUAMJERc.png

 

Ce que même certains des génies qui ont participé aux progrès techniques de la médecine scientifique actuelle dénoncent très clairement, alors que leurs inventions sont détournées de leurs fondements et de leurs usages, et alors que leur parole contestataire est étouffée :

 

https://fr.sott.net/article/38419-Dr-Robert-Malone-inventeur-du-vaccin-ARNm-Les-medecins-quis-expriment-sont-traques-par-les-commissions-medicales-et-la-presse

 

Quant aux études qui servent aux gouvernements, elles sont totalement bidons :

 

https://pgibertie.com/2021/10/11/epiphare-des-questions-a-poser-sur-la-fameuse-etude-de-veran-qui-justifie-veran/

 

On a donc une caste de profiteurs qui sont en telle osmose qu'on les dirait soudés entre eux comme un gigantesque monstre de Frankenstein qui prétendrait nous dicter sa loi. Dès lors que la vérité est fabriquée et que la contradiction est passée sous silence, on tient déjà une très bonne recette de l'uniformisation de la pensée pour les masses...

 

Ajoutez à cela les lobbies de la vaccination maquillés en ONG humanitaire (vous noterez certaines illustrations parfaitement infantiles dont le but est justement d'infantiliser le public par effet subliminal) et vous avez la sauce sur votre plat :

 

https://www.gavi.org/fr

 

 

 

Partie 3 : La résistance

 

Heureusement, et même si la culture politique, psychosociologique et anthropologique qui permettraient de mieux comprendre les tenants et aboutissants de la situation actuelle manque encore, il existe néanmoins une résistance qui détient dans son ensemble ce savoir, et qui donc s'oppose à ces abus. Parlons-en donc un peu.

 

Des médecins qui ont roulé leur bosse signalent leurs constats et leurs inquiétudes aux politiques, en Amérique comme en Europe :

 

https://fr.sott.net/article/38384-Lettre-ouverte-aux-presidents-des-conseils-de-l-Ordre-et-a-tous-mes-confreres-cliniciens

 

https://fr.sott.net/article/38598-Une-catastrophe-sanitaire-est-en-cours-a-cause-des-vaccins-et-de-l-obligation-vaccinale-d-apres-le-Docteur-Jean-Gabriel-Balique

 

D'autres membres de la société civile s'expriment et dénoncent le nouvel ordre totalitaire pseudo-sanitaire.

 

Vidéo youtube : Alexandre Boisson, ex-policier du GSPR : Covid-19, manipulation des foules & résilience alimentaire

 

https://fr.sott.net/article/38403-Entretien-avec-le-rappeur-Mysa-Il-fut-un-temps-ils-pouvaient-nous-ignorer-Maintenant-ils-sont-obliges-de-nous-combattre-ideologiquement

 

Vidéo odysee : ONDES DE CHOC (26) invité Sidney Touati - 07.10.2021

 

Vidéo youtube : Nous devons nous organiser | IDRISS ABERKANE

 

https://fr.sott.net/article/38405-Le-pass-sanitaire-est-une-monstruosite-juridique-selon-le-Pr-Giorgio-Agamben

 

 

De nombreux sites se créent, un seul exemple ici :

 

http://radioresistance.fr/

 

 

Et même des survivants de l'holocauste donnent de la voix :

 

https://infovf.com/video/holocauste-est-produit-car-les-gens-ont-detourne-regard-vera-sharav--10308.html

 

 

J'aurais pu en citer bien plus. On voit qu'il y a un mouvement de fond qui répond à la lame totalitaire. Il convient de s'en rapprocher et de garder espoir.

 

 

Partie 4 : Effets secondaires vaccinaux et de la gestion de crise

 

C'est une partie bien peu réjouissante, mais il est utile d'en passer par là une nouvelle fois, car ces liens peuvent circuler chez tout le monde, et notamment chez ceux qui ne sont pas informés ou qui dénient cet aspect là du problème. Je l'ai déjà soulevé bien des fois, mais je fournis quelques nouveaux liens que je pense dignes d'intérêt, avant d'en venir à ma conclusion.

 

Je commence par ce point absolument fondamental : les documents de Pfizer même affirment qu'il ne faut pas injecter le vaccin de la grippe en même temps que leur produit... Cela alors que c'est exactement ce qu'est en train de faire ce pays et ce gouvernement censé veiller sur cette nation...

 

https://theexpose.uk/2021/10/11/covid-and-flu-vaccine-administered-same-time-is-not-safe/

 

 

En effet, nombreux sont ceux qui ignorent que ces produits sont considérés par de nombreux chercheurs comme notoirement plus dangereux que la maladie qu'ils prétendent prévenir. On peut trouver de nombreuses sources attestant d'effets gravement invalidants voire mortels. Cette page interminable n'en est qu'un triste et édifiant exemple :

 

https://photos.google.com/share/AF1QipP_mjjjZ6pKOwCbf-nOniP7TDGwHkjLrbrgWlhVoKdQqmvIhm_P5hpHaiUAHXLSBg?pli=1&key=d0hRV0NKNGVybEstLUVXTkhVUzRnTWxZWlZzYXRR

 

Des développements par des chercheurs et autres journalistes abordent cela plus en détail :

 

Vidéo crowdbunker : Réunion publique n°28 du CSI du 21 octobre 2021

 

Vidéo youtube : TÉMOIGNAGES | Les effets secondaires graves du vaccin contre le Covid-19 | Émission spéciale

 

Gageons et espérons que bientôt il ne sera plus possible de cacher cette vérité, car ces produits ont déjà, dans de nombreux pays, causé plus de morts que le virus. Par exemple il y avait zéro mort du covid en Nouvelle Calédonie, et depuis la campagne de vaccination nous en sommes à 264 morts, même si on ne peut affirmer qu'ils sont tous dus aux produits. Mais ce n'est pas un cas isolé, voici un autre exemple parmi bien d'autres :

 

https://fr.sott.net/article/38473-A-Taiwan-le-nombre-de-personnes-decedees-apres-leur-vaccination-contre-le-Covid-depasse-le-nombre-de-deces-dus-au-virus-lui-meme

 

Certains estiment que les produits sont à l'origine d'une inquiétante vague de surmortalité non expliquée par le covid :

 

https://fr.sott.net/article/38486-Une-effrayante-vague-de-surmortalite-en-Europe-et-aux-Etats-Unis-et-ce-n-est-pas-la-Covid

 

 

Terminons par les effets colatéraux autres que ceux directement liés aux produits :

 

https://fr.sott.net/article/38397-La-sante-mentale-et-les-travailleurs

 

 

Et par des informations portant sur la santé plutôt que sur la maladie, pour changer : comment se prémunir du covid et même des effets secondaires des produits. Je mets notamment quelques protocoles, y compris un que j'avais déjà publié.

 

Vidéo youtube : COVID ET ALIMENTATION : PREUVES DES EFFETS POSITIFS [ÉTUDES]

 

https://cdn.discordapp.com/attachments/831875878467403827/881880510983450644/IMG_20210830_143620_795.jpg

 

https://cdn.discordapp.com/attachments/774786329879511080/897561727602921542/image.png

 

https://fr.sott.net/article/36457-Covid-19-et-vaccination-experimentale-massive-Protegez-vous-du-pire-grace-a-ce-protocole-sanitaire

 

 

 

Conclusion

 

Nous sommes donc entrés dans l'ère d'un totalitarisme voué à l'échec, comme tous les totalitarismes, mais qui va engendrer souffrances, traumatismes et même de nombreux décès qui auraient pu être évités... Cependant il faut en passer par là pour franchir une nouvelle étape de la conscience. Il ne faut pas douter que le contrôle va s'étendre au cours des années qui viennent, mais je suis convaincu que la résistance, qui est beaucoup plus vaste qu'on ne le voit actuellement, vaincra. L'uniformisation de la pensée est une chimère, tout comme l'est un monde entièrement géré par des machines et des IA. Pour tout un tas de raison, cela ne peut qu'échouer lamentablement, probablement dans un final apocalyptique, quoique décevant pour ceux qui attendent toujours des feux d'artifice. Tout au plus, cela se fera dans les larmes et dans l'usure des années... Mais cela se fera.

 

Le transhumanisme prétend abolir les corps, et le wokisme qui n'est que son cadet, réformer les esprits. Cela n'est pas possible. La vie a un élan qui surpasse infiniment la connerie humaine technologisée, même si celle-ci peut certes détruire une civilisation et son époque, tout au plus. Et quand bien même l'humain mettrait fin à sa propre existence par une guerre nucléaire qu'on ne peut totalement écarter, et bien... c'est que c'est le destin que l'univers aura choisi pour une race et son hybris surdimensionné. Cela n'enlève rien à nos vies. Nous aurons vécu le totalitarisme le plus prétentieux et le plus grandiose qui soit... c'est une expérience sans doute peu souhaitable d'un certain point de vue, mais si l'on regarde les choses d'une autre manière, c'est une chance. Nos vies seront celles d'une sorte de roman un peu grandiloquent et un peu ridicule écrit par l'univers lui-même... Et je crois que quoiqu'il arrive à partir de maintenant, il faut simplement le contempler avec dignité.

 

---

 

En bonus, un documentaire d'Arte sur les hypermarchés, leur crise, et sur la nouvelle tendance vers des chaines d'hypermarchés hyper technologiques dans la droite ligne du transhumanisme évoqué dans mon article :

 

Hypermarchés, la chute de l'empire | ARTE

 

Et le Digital Wallet de Thales, lui aussi complètement dans le sujet :

 

https://www.thalesgroup.com/fr/europe/france/dis/gouvernement/identite/digital-id-wallet

 

 

Posté par Seilenos à 22:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

07 octobre 2021

Liens divers concernant la crise dite sanitaire

 

Je travaille actuellement sur un autre article ainsi que sur mon roman, mais je voudrais quand même faire un point de situation à travers des liens glanés ici et là. J'imagine bien que ceux qui fréquentent les sites que je fournis habituellement, ainsi que les réseaux sociaux, ont déjà rencontré une bonne partie de ces informations, mais il fait partie du travail que je me suis désigné sur ce blog de les faire circuler, assortis de quelques commentaires.

 

Tout d'abord, dans cette crise, j'ai été rapidement très concerné par la situation imposée aux plus jeunes. Je fais donc circuler ce manifeste et un article factuel, alors que le rapports de décès et accidents vaccinaux graves d'enfants et surtout d'adolescents se multiplient dans la presse et les réseaux sociaux :

 

https://reinfocovid.fr/science/manifeste-pour-les-enfants/

 

https://reinfocovid.fr/science/comparaison-des-taux-dhospitalisation-de-diverses-pathologies-par-rapport-au-covid19-chez-les-moins-de-15-ans/

 

 

Sur la vague « psychosociale » concernant la population générale :

 

https://fr.sott.net/article/38354-Notre-societe-est-devenue-borderline-et-une-deferlante-psychosociale-est-a-craindre

 

 

Sur la vaccination, ses effets trop méconnus du grand public, j'ai sélectionné les liens suivant, d'abord concernant l'avis de la FDA :

 

https://www.businessbourse.com/2021/09/19/rapport-tres-precis-de-la-fda-de-plus-de-8h-a-4h21-les-message-est-limpide-nous-tuons-plus-de-gens-avec-ces-vaccins-que-nous-en-sauvons/

 

La vidéo avec le timecode sur ce point précis :

 

Vidéo youtube : Vaccines and Related Biological Products Advisory Committee – 9/17/2021

 

https://francais.rt.com/international/90729-experts-opposent-troisieme-dose-vaccin-pfizer-moins-65-ans-etats-unis-covid-19

 

 

Des victimes connues des problèmes vaccinaux :

 

https://francais.rt.com/france/91011-tennis-francais-jeremy-chardy-suspend-apres-reaction-contre-vaccin-contre-covid

 

https://lemediaen442.fr/tiktok-supprime-la-video-45-millions-de-vues-de-john-stokes-21-ans-victime-dune-myocardite-a-cause-du-vaccin/?s=09

 

Les aberrations politiques qui prennent le dessus sur la médecine et sur la science :

 

https://francais.rt.com/france/90993-pass-sanitaire-ouvert-vaccins-chinois-condition-recevoir-dose-arn-messager#.YVDC0_asjYg.facebook

 

La science dévoyée :

 

https://fr.sott.net/article/38289-Temoignage-explosif-Demission-d-un-membre-du-Comite-Scientifique-Permanent-Pharmacovigilance-de-l-ANSM

 

Le rapport de Vladimir Zelenko traduit en français :

 

https://fr.sott.net/article/38367-Une-veritable-bombe-le-Vaccine-Death-Report-du-Dr-Vladimir-Zelenko-enfin-traduit-en-francais

 

Des informations médicales, dont un protocole assez recherché :

 

https://fr.sott.net/article/38151-Dr-Eraud-utile-ou-pas-la-vaccination-Ca-depend-des-anticorps

 

https://fr.sott.net/article/36457-Covid-19-et-vaccination-experimentale-massive-Protegez-vous-du-pire-grace-a-ce-protocole-sanitaire

 

Une réflexion sur la situation :

 

https://fr.sott.net/article/38329-Le-Seigneur-des-vaccins

 

 

 

Maintenant sur le covid et la crise qui l'entoure de manière générale, autre série de liens.

 

Sur l'aspect de la confusion mentale :

 

https://reseauinternational.net/il-ne-sagit-pas-de-guerison-le-point-de-vue-dune-ancienne-representante-pharmaceutique/

 

https://fr.sott.net/article/38193-Nous-Francais-et-Occidentaux-sommes-les-plus-intelligents-raison-pour-laquelle-une-majorite-d-entre-nous-restera-dans-l-ignorance-et-la-soumission-jusqu-a-la-lie

 

https://fr.sott.net/article/38290-La-Grande-Bretagne-connait-une-hausse-de-la-mortalite-non-due-au-Covid

 

Et notamment ceux qui prétendent dicter la vérité en pratiquant avec elle toutes les concessions les plus arrangeantes :

 

https://fr.sott.net/article/38328-Le-vrai-visage-de-l-anticomplotisme

 

https://www.francesoir.fr/videos-le-defi-de-la-verite/idriss-aberkane

 

Vidéo youtube : Le dessous des chiffres du Ministère de la Santé

 

Vidéo youtube : L'arnaque des fact-checkers

 

 

Des faits troublants :

 

https://cdn.discordapp.com/attachments/700662617915785276/891193510793998366/image0.jpg

 

https://cdn.discordapp.com/attachments/700662617915785276/891679910135996496/image0.jpg

 

Pour tenter de remettre un peu d'ordre dans la confusion et la désinformation officielle sponsorisée par le « fact-checking » lui-même vendu à la narrative dominante, outre les vidéos de la chaîne décoder l'éco, cette intéressante carte mentale :

 

https://fr.sott.net/article/38223-La-reduction-des-etres-humains

 

 

Sur l'aspect totalitarisme et oppression des personnes (l'article sur lequel je travaille est connexe à ce sujet), avec notamment l'Australie en figure de proue de la dictature covidiste:

 

https://fr.sott.net/article/38223-La-reduction-des-etres-humains

 

https://fr.sott.net/article/38219-Covid-19-quelle-folies-est-donc-emparee-de-l-Australie

 

https://francais.rt.com/international/91104-mesures-contre-covid-australie-liberte-sacrifiee-autel-sanitaire-analyse

 

 

Et pour terminer, une série de liens portant sur le fond du sujet, je recommande tout particulièrement les deux premières vidéos, celle de la conférence de Ernst Wolff, et l'interview de Pierre Bobola qui aborde des sujets de fond à propos de la situation actuelle. Je propose aussi une vidéo d'Idriss Aberkane, bien que je ne l'ai pas encore écoutée, mais ayant confiance dans son habituelle pertinence.

 

https://fr.sott.net/article/38274-Depossession-totale-Conference-de-M-Ernst-Wolff-sur-la-crise-Covid-19

 

https://www.kairospresse.be/interview-de-philippe-bobola/

 

Vidéo youtube : Mon avis sur la situation actuelle | IDRISS ABERKANE

 

Une personne qui explique comment elle a traversé le covid, témoignage instructif à mon avis, notamment car hors doxa, bien que pas isolé, de nombreuses personnes font des témoignages similaires et refusent de se plier à la dictature sous prétexte de cette maladie :

 

https://fr.sott.net/article/38195-J-ai-triomphe-du-Covid-et-des-covidistes-et-retrouve-ma-dignite

 

Deux autres articles de fond :

 

https://fr.sott.net/article/38181-Des-survivants-de-l-Holocauste-se-levent-pour-defendre-le-Pr-Sucharit-Bhakdi

 

https://fr.sott.net/article/38310-Appel-divises-nous-sommes-faibles-unis-nous-serons-forts

 

Et pour terminer, un lien qui peut paraître sans rapport, mais qui préfigure ce que nous allons vivre dès la sortie de la narrative-covid, dont les conséquences se font d'ailleurs déjà sentir, avec les pénuries, inflation, etc. :

 

https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/10/03/comment-la-penurie-delectricite-en-chine-menace-le-monde/

 

En effet, et pour conclure, il ne faut jamais perdre de vue que la crise pseudo-sanitaire actuelle est soit une simple exagération opportune d'une crise réelle, soit une crise qui a peut-être été créée de toute pièce (je laisse à votre imagination le soin de faire ce travail de compréhension à l'aide de toutes les informations qui circulent, pour saisir à peu près comment cela aurait pu être fait), afin de créer une nouvelle situation sans précédent qui justifie tous les abus prévus depuis longtemps contre les droits humains et contre les modes de fonctionnement d'une société dont le globalistes ont compris qu'elle n'était plus viable à moyen terme. Peut-être l'objectif est-il le contrôle général des populations (très probable), ou bien la dépopulation (peu probable à mon sens, mais pas à écarter) à court, moyen ou long terme, ou encore un peu des deux, en tout cas il y a bien un agenda, indéniable puisque écrit et décrit très précisément et littéralement par leurs organisateurs, pour provoquer une réinitialisation de la société mondiale et de l'économie, et n'allez pas croire que cela se fera dans le respect des droits et de la dignité des personnes et des peuples.

 

Cependant, j'ai déjà expliqué pourquoi il convenait de garder espoir, car si nous entrons dans une période très sombre dont je parlerai dans mon prochain article, ce plan est voué à l'échec à moyen terme, voire à court terme si nous mettons les bons moyens en face pour ne pas avoir à le subir trop longtemps. Il conviendra de faire ce qu'il faut, pas forcément une opposition frontale, et être plus probablement dans l'esquive et des formes subtiles de sabotage par la circulation de l'information, ce qu'on appelle la subversion (eux, en haut, la pratiquent très bien, ainsi que la fameuse « disruption », bien qu'ils moralisent les « complotistes »), et autres actions ciblées, selon le libre arbitre et les possibilités de chacun, allant de l'autonomie jusqu'aux autres formes de dissidence.

 

Au fond, c'est une chance que de pouvoir se montrer à soi-même que l'on peut lutter contre l'autoritarisme et l'oppression, ne serait-ce qu'en ne l'alimentant pas. Comme disait Soljenitsyne :

 

« Je n’ai pas la force, tout petit individu que je suis, de m’opposer à l’énorme machine totalitaire du mensonge, mais je peux au moins faire en sorte de ne pas être un point de passage du mensonge. »

 

PS, ajout de 3 liens :

Sur la situation en Australie (mais pas que, et note, je n'arrive pas à valider le lien, alors copiez le dans votre navigateur) :

 

https://odysee.com/@LugNassad:0/%F0%9F%92%80%F0%9F%91%BF-SURPRISE-D'OCTOBRE---''Humain''-2.0:4

Vidéo Odysee : 💀👿 SURPRISE D'OCTOBRE - ''Humain'' 2.0

 

Sur l'inefficacité des vaccins :

 

https://francais.rt.com/international/91435-covid-taux-vaccination-sans-incidence-circulation-virus-selon-etude

 

Un juge qui attaque son gouvernement pour crime contre l'humanité (ce n'est pas la première action en ce sens dans le monde, loin de là) :

 

https://www.francesoir.fr/videos-le-defi-de-la-verite/gouvernement-tyrannique-juge-rui-da-fonseca-e-castro

 

 

 

Posté par Seilenos à 19:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

16 septembre 2021

Post-démocratie covidienne

Je ne pouvais pas me taire au lendemain de la mise en place de la suspension des personnels soignants et autres pompiers, entre autres, dans cette splendide démocratie tellement enviée qu'a su rester la France. C'est pourquoi je sors un peu de l'écriture de mon roman pour ce commentaire que je vais tenter de faire aussi bref que possible. Je vais donc droit au but, et je publierai en annexes de nombreux liens avec encore quelques commentaires de ma part.

 

Sur les manifestations antipass, je crois que la chose la plus signifiante que j'ai pu voir était un tweet d'un député LREM, que je n'ai hélas pas gardé, car je ne fréquente pas et n'aime pas twitter. Je ne sais donc plus de qui il était exactement, mais il disait en substance qu'il trouvait amusant que « les français » espèrent faire plier le gouvernement sur le pass sanitaire, alors qu'ils ne pouvaient pas espérer « battre » les forces de police du dit gouvernement. Tout n'est-il pas dit dans un tel message ? Le parti au pouvoir s'en carre de nos manifs, et il l'avait déjà bien démontré lors de l'épisode des gilets jaunes. Et puisqu'il s'en carre de nos manifs, on peut en déduire qu'il s'en carre de la démocratie dont il se targue le reste du temps : les droits de manifestation et de grève, en tant qu'expression de la volonté du peuple, ou d'une partie de celui-ci, sont les seuls garants de l'existence d'une démocratie. Le gouvernement a aussi affirmé que de toute façon, nous n'étions qu'une ridicule minorité antiscience, quand bien même les sondages exprimaient 35 à 40% de soutien à ce mouvement, quand le gouvernement ne doit sa place, lui, qu'à 10 à 20% des voies lors des élections présidentielles, selon comment l'on compte et quel scrutin l'on regarde. Légitimité zéro.

 

Sur le sort réservé aux soignants et aux réfractaires, le gouvernement pratique les mêmes distorsions basées sur « les chiffres », vous savez, ceux sur lesquels on ne saurait débattre, selon leur splendide publicité qu'on nous assène sur les écrans. Là où l'on ramène quelques millions de manifestants à une ridicule minorité de quelques centaines de milliers tout au plus, les 300 000 soignants sans pass se sont transformés en un seul jour en 3000... permettant au ministre de la santé d'assurer de manière totalement mensongère que la continuité des soins était donc assurée, alors que plusieurs services ont été fermés dans des hôpitaux français depuis début septembre, et que de nombreux dentistes, médecins libéraux et autres professions, tels que des centaines de pompiers au minimum, ont quitté leur fonction, laissant la population dans un pays encore plus désertifié sur le plan médical.

 

Quant à l'efficacité des inoculations, on n'est toujours pas fixé. Les plus attentifs auront noté que même la communication officielle admettait que les vaccinés étaient contaminés et contaminants, autant sinon plus que les non vaccinés, ce qui détruit de fait la fonction avouée du pass (dont la véritable fonction est de toute façon autre) et ce alors que le décompte officiel des effets adverses continue de grandir dans des proportions inquiétantes, et ce bien qu'il opère de fait une sous-estimation largement dénoncée par les spécialistes non institutionnels, non vendus à la corruption. Si j'en crois mon kiné, proche de personnels hospitalier, les vaccinés seraient réellement majoritaires dans les services, cependant j'ai aussi d'autres échos de ces personnels, lors des manifs, qui avertissent des entrées continuent de vaccinés en urgences pour des effets secondaires sérieux voire graves, et parfois mortels. Je témoigne moi aussi d'effets secondaires dans mon entourage, bien que je ne puisse pas affirmer avec une absolue certitude qu'ils proviennent bien des injections, et en dépit du fait que tout se produise en même temps, par coïncidence ? C'est en tout cas inquiétant.

 

Voilà, je n'en rajoute pas plus. Je voudrais garder un maximum de temps pour mon roman que j'ai démarré la semaine dernière, et je vais vous laisser avec quelques commentaires plus spécifiques en annexes, suivis d'une petite conclusion.

 

 

 

 

 

Annexes

 

Je commence par le témoignage de ce pompier, j'en avais un autre, très touchant, mais vue la quantité de liens, j'essaye de limiter un peu :

 

https://www.francesoir.fr/videos-le-defi-de-la-verite/jean-francois-pompier-defi-de-la-verite

 

 

Efficacité des masques évaluée à 10% dans cette étude :

 

https://www.dailymail.co.uk/news/article-9914969/amp/Popular-blue-surgical-face-masks-NOT-stop-people-infected-COVID-19.html

 

Nombreux liens concernant les vaccins. D'abord à propos de l'étrange phénomène d'aimantation :

 

https://www.aimsib.org/2021/08/08/wacssyn-covid-lincroyable-scandale-arrive/

 

Le cas d'Israël, qui devrait sonner le glas de la « solution vaccinale », dans tout monde rationnel qui le soit vraiment :

 

https://fr.sott.net/article/38062-Israel-explosion-des-cas-malgre-un-taux-de-vaccination-record-mange-ton-chapeau

 

Sur un point proche :

 

https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/la-drees-oubli-erreur-pierre-decoderleco

 

Les désordres dans le monde, y compris politiques et diplomatiques, liés aux délires sur les injections multiples obligatoires :

 

https://francais.rt.com/international/90116-suisse-commission-nationale-ethique-juge-vaccination-obligatoire-contre-covid-19-injustifiee

 

https://francais.rt.com/international/90686-discriminatoire-moscou-denonce-obligation-vaccinale-pour-76-assemblee-generale-onu

 

Alors que les données sont traitées par dessus la jambe :

 

https://fr.sott.net/article/38076-Reglementation-ou-Fraude-L-organisme-britannique-de-reglementation-des-medicaments-n-a-jamais-inspecte-les-donnees-de-l-etude-sur-les-vaccins-de-P

 

Sur le précédent inquiétant du dengvaxia :

 

https://fr.sott.net/article/38012-Le-scandale-du-Dengvaxia-de-Sanofi-toute-ressemblance-avec-le-covid

 

Alors que l'Italie est sur les starting blocks de l'obligation vaccinale :

 

https://francais.rt.com/international/90331-covid-19-mario-draghi-pret-imposer-vaccination-obligatoire-italie

 

Liste que l'on peut qualifier d'exhaustive des arguments contre cette vaccination particulière :

 

https://reseauinternational.net/18-raisons-pour-lesquelles-je-ne-me-ferai-pas-injecter-le-vaccin-anti-covid/

 

L'avis spécialement intéressant d'un immunologue refusant la vaccination :

 

https://fr.sott.net/article/38065-Un-medecin-qui-ne-se-fera-pas-vacciner

 

Plus spécifiquement sur les effets secondaires chez les jeunes :

 

https://fr.sott.net/article/38030-Risque-de-myocardite-multiplie-par-quarante-chez-les-adolescents

 

L'avis d'une mère Israëlienne à ce sujet :

 

https://www.youtube.com/watch?v=aVUpISAEeRg

 

Vidéo youtube : Cri de révolte d'une mère israélienne contre la vaccination des jeunes

 

Une observations qui serait assez inquiétante si elle se vérifiait, de la part d'un thanatopracteur :

 

https://twitter.com/rendezmomotchi/status/1436686771497152516

 

Note : d'autres professionnels affirment que 30 à 40% des cas de décès chez les vaccinés sont attribuables avec haut degré de certitude aux injections elles-mêmes. Pas le lien sous la main, pour le coup, mais cela signifierait simplement une augmentation du risque de mortalité de l'ordre de 50%, nonobstant le bénéfice supposé, mais dont l'estimation réelle est encore inconnue (on parle là aussi d'une protection qui ne dépasserait pas 50 à 60% et qui s'émousserait avec le temps) des produits injectés.

 

Et les données officielles (que je soupçonne d'être sous-estimées suite à de nombreux arguments d'observateurs connaissant bien le domaine) pour l'Europe et les USA :

 

https://bonsens.info/donnees-de-pharmacovigilance-europeennes-et-americaines-declarees-apres-vaccination-covid19/

 

Enfin, un rappel sur la grippe espagnole, pour laquelle certains suspectent que la vaccination aurait pu jouer un rôle dans la mortalité exceptionnelle et spectaculaire, à garder dans un coin de sa tête puisqu'on n'est jamais sûr de rien au final :

 

https://crowdbunker.com/v/RhSk70I15D

 

L'avertissement de survivants et descendants de survivants de l'holocauste à propos des campagnes d'inoculation :

 

https://fr.sott.net/article/37965-Des-survivants-de-l-Holocauste-envoient-une-lettre-ouverte-a-la-MHRA-exigeant-la-fin-du-deploiement-du-vaccin-Covid-19-parce-qu-ils-voient-un-autre-Holocauste-se-derouler-sous-leurs-yeux

 

 

 

Sur les pass et QR code, d'abord le mensonge de Véran sur l'ampleur des suspensions :

 

https://francais.rt.com/france/90692-obligation-vaccinale-veran-annonce-quelques-3000-suppressions-de-personnels-non-vaccin%C3%A9s

 

La facilité à pirater un QR code de membres de personnalités canadiennes :

 

https://www.journaldemontreal.com/2021/08/27/preuve-vaccinale-du-pm-piratee

 

Des données « chiffrées » qu'on ne saurait discuter :

 

https://odysee.com/@isc:f/idee-fausse-chiffres-vrais:5?r=6iE5TZn1Wr7kT6UCchs375VMssH7NJA4

 

A noter à ce propos le site très intéressant de l'auteur :

 

https://www.investisseur-sans-costume.com/

 

L'opinion d'un scientifique de renom (un de plus contre ce délire) :

 

https://fr.sott.net/article/38010-Pass-sanitaire-Tant-que-cette-monstruosite-perdurera-je-renoncerai-a-tout-voyage-en-train-ou-avion-dusse-je-en-patir-pour-mes-activites

 

Une vidéo à voir qui montre que l'hystérie n'est pas partout au même niveau que chez nous (cas de la Suède et des Pays Bas, rappelons néanmoins que ce dernier pays vise un pass sanitaire, qui a d'ailleurs soulevé de massives manifestations) :

 

https://odysee.com/@Steph:2/2021-France-la-grande-manipulation:9

 

Lettre ouverte d'un collectif de psychologues à propos des dégâts psychologiques dus à la crise, constamment mis de côté pour privilégier le côté spectaculaire de l'épidémie infectieuse, étincelle qui a permis de très nombreuses et très importantes dérives :

 

https://fr.sott.net/article/38032-Un-collectif-de-psychologues-demande-l-arret-immediat-de-chantage-et-de-discriminations-du-gouvernement

 

 

 

Cinq articles de fond sur la société et la politique autour du covid et plus largement encore, pour tenter d'avoir une meilleure vue d'ensemble dans cette crise qui focalise tout sur un seul point :

 

https://lesakerfrancophone.fr/la-mise-a-mort-de-la-verite-par-la-technocratie

 

https://fr.sott.net/article/38120-Etude-sur-le-pouvoir-Du-langage-ou-la-guerre-des-mots

 

https://fr.sott.net/article/38130-Tenez-bon-Nourriture-du-gardien-du-vivant

 

https://fr.sott.net/article/37982-De-l-empire-britannique-au-IVe-Reich-ou-le-globalisme-financier-veritable-integrisme-commercial-comme-origine-des-Guerres-Mondiales-d-hier-et-de-demain

 

https://anthropo-logiques.org/a-t-on-encore-le-droit-dexercer-son-esprit-critique/

 

 

Enfin, un peu de décalage :

 

https://odysee.com/@SEMINERIOSalvatore:5/Les-Covidiots-du-Syst%C3%A8me-!:b

 

http://sebmusset.blogspot.com/2021/09/pour-qui-voter-en-2022-en-2-reponses.html

 

Et j'oubliais presque mon propre texte parodique et satirique sur tout ça, vite fait, pas très travaillé, mais amusant à faire, et j'espère à lire :

 

http://effetdeseuil.canalblog.com/archives/2021/08/28/39111882.html

 

 

Conclusion

 

Tout d'abord désolé pour l'avalanche de liens un peu décontextualisés par le manque d'analyse que je mets autour, mais comme je l'ai dit, j'ai d'autres priorités en ce moment, et je ne veux pas que cette crise continue de m'accaparer autant, alors que je participe déjà régulièrement aux manifestations, ce qui surprendra ceux qui m'ont entendu dire ou vu écrire souvent que je ne recommande pas ce mode d'opposition. C'est juste qu'ici, les manifestations, si elles ne sont pas suffisantes, d'autant que totalement dénigrées, sont une pièce essentielle du puzzle de l'opposition, afin de se mettre en lien et de saisir ces moments comme opportunité pour d'autres choses. Je sais qu'elles servent à organiser pas mal de choses en marge des protestations, et cela est important, outre le fait de montrer que nous sommes là, quoique l'on dise de nous.

 

J'ai donc soulevé dans ce bref article et ses annexes, trois problèmes : l'obligation vaccinale déguisée sous la forme du pass sanitaire, la question du vaccin lui-même, de ses effets et bénéfices, et le contexte politique dans lequel s'inscrit tout ça, à quelques mois des prochaines présidentielles.

 

Je pense avoir donné suffisamment d'éléments de ma réflexion quant aux inoculations pour que ma position à ce sujet soit claire : je refuse de me faire injecter un produit expérimental. Non négociable. Je respecte cependant le choix des autres, en déplorant seulement que quelques uns se sentent obligés à ce « choix » juste pour aller au bar (vous cachez pas, j'en connais...). Et en déplorant au moins aussi fortement ceux qui se sont sentis réellement contraints, au risque de perdre leur boulot, et au risque de leur santé, voire de leur vie (même si je n'estime pas que les inoculations causent une hécatombe, loin de là, mais déjà plus de victimes que tous les vaccins précédents, c'est déjà bien trop énorme pour être acceptable, et cela démontre que nous avons perdu tous nos repères et cédé tous nos principes, ce qui est extrêmement inquiétant et problématique).

 

Il est donc difficile de complètement dissocier la question du pass et celle du vaccin, puisque les deux sont inextricablement liés. Et si je ne suis pas du tout « antivax » puisque j'ai pratiquement tous les vaccins obligatoires et leurs rappels, je fais une exception ici puisqu'il s'agit d'une expérimentation en cours. C'est surtout le principe du pass qui m'est insupportable en cela qu'il crée une société de ségrégation en même temps qu'il exclut toutes les personnes dotées d'une véritable conscience et d'un véritable courage, mises en marge voire mises en péril par leur refus de se soumettre. Ce qui opère, de faite, une sélection au sein de certains personnels, en faveur des plus conformistes et des moins intègres au point de vue éthique. Voilà quelle société cela nous construit.

 

Quant au contexte politique, et bien chacun doit voir qu'il s'agit d'un contexte de manipulation et d'extorsion, créant un climat excessivement malsain dans lequel s'entament déjà les maudites campagnes électorales pour les présidentielles.

 

Je crois que nous sommes entrés dans un univers post-démocratique, pour ne pas dire anti-démocratique, dans un univers de post-vérité où les organes de vérification de l'information sont les premiers à forger de prétendues vérités, outre celles qui se propagent certes dans la complosphère, à ne pas confondre avec la réinfosphère, qui elle distille des infos cachées du plus grand nombre, qu'il convient certes de prendre avec des précautions, tout comme il convient d'être précautionneux avec des produits expérimentaux que l'on cherche à nous faire prendre de force. Alors, lorsque les forces anti-démocratiques injurient les antipass, les assimilent abusivement aux mouvances antivax et dites « anti-sciences », je pouffe très fort. Nous ne sommes qu'anti-système, et précisons : contre un système qui est anti-libertés.

 

Addendum : Encore deux autres liens que je voulais partager en post-scriptum. Le premier édifiant, le second très intéressant.

 

https://fl24.net/2021/09/14/un-evenement-reserve-aux-vaccines-devient-un-cluster-de-coronavirus/

 

https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/09/15/pourquoi-macron-a-dores-et-deja-perdu-la-bataille-de-lobligation-vaccinale-pour-les-soignants/?utm_source=mailpoet&utm_medium=email&utm_campaign=les-derniers-articles-du-courrier-des-strateges_164

 

Posté par Seilenos à 11:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


26 août 2021

Exagération et instrumentalisation de la pandémie

 

Dans cet article, je voudrais encore une fois remettre en perspective la pandémie que nous connaissons, pour mettre en lumière l'exagération éhontée qui en a été menée, qui consiste en une instrumentalisation de cette pandémie à des fins sur lesquelles je me retiens toujours de spéculer, bien que j'ai plusieurs pistes peu reluisantes, voire inquiétantes, en tête.

 

 

Re-mise en perspective de la pandémie

 

De nouvelles données sont tombées, dons nous parle ici Pierre Barnérias, le réalisateur du document Hold Up, controversé certes, mais qui a bien mis le doigt sur divers problèmes réels posés par la gestion sanitaire. C'est surtout la première partie de cette courte vidéo qui m'intéresse ici, concernant les chiffres de Santé publique France, qui dénombre 42000 victimes du virus au bout d'un an, et non pas 90 000 comme cela était estimé à cette date. En clair, les décès, selon ces données officielles, sont de moins de 50% de ce qui était annoncé jusque là. Rappelons nous que la grippe asiatique de 1958 donna lieu à 40 000 morts officiels en France, et ne fut détectée qu'après coup, alors qu'en proportion de la population elle était donc deux fois plus grave que ce que nous avons connu l'année dernière, sans donner lieu à aucune alerte mondiale.

 

https://rumble.com/vl0r4l-vaccination.-les-plans-explosifs-du-gouvernement-pierre-barnerias-h-720.html

 

La page sur la grippe de Hong Kong de 1969 a attiré mon attention par son tableau de classification de la gravité des épidémies, vers le milieu de la page.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grippe_de_Hong_Kong

 

Vous pourrez remarquer qu'en dépit du constat que je viens de faire que l'épidémie actuelle est moins grave en proportion, en France que l'épidémie de grippe asiatique, la pandémie actuelle est absurdement classée au niveau 5, soit le niveau maximal, quand bien même elle peut être estimée jusqu'à 100 fois moins mortelle, en proportion, que la seule autre pandémie également classée au niveau 5, que fut la grippe espagnole de 1918. En toute rigueur, la pandémie actuelle devrait être reclassée 3 niveaux plus bas, approximativement au même palier que les épidémies des années 50 et 60. Le classement actuel est tout simplement risible et scandaleux pour une maladie d'une mortalité inférieure à 0,3% de l'aveu même de l'OMS, car alors comment pourra-t-on, à l'avenir, classifier des épidémies réellement cataclysmiques qui pourraient apparaître un jour ? Faudra-t-il revoir l'échelle et ajouter des niveaux jusqu'à l'infini, juste parce que nous avons subi une psychose de masse autour du covid ?

 

D'autres éléments de remise en perspective qui montrent que ce que nous connaissons n'est ni particulièrement grave ni particulièrement exceptionnel au regard de l'existant et de ce qu'on a connu dans l'histoire (les épidémies de peste seraient-elles classées au niveau 999 pour avoir rasé 50% de la population européenne ?), et que les données ont certainement été truquées d'une manière ou d'une autre.

 

J'attire tout d'abord votre attention sur cette page du réseau sentinelles :

 

https://www.sentiweb.fr/france/fr/?page=maladies&mal=25

 

Lorsque vous accédez sur un téléphone à la page du site sentiweb réservé aux maladies grippales, un avertissement vous informe que l'indicateur correspondant à été supprimé à la fin de la semaine 14 de l'année 2020, comme on peut encore le voir ici, pour se concentrer en lieu et place aux syndromes « covidiques ». En clair, et comme cela apparaît de manière tout à fait évidente sur cette courbe, 90% des syndromes grippaux ont disparu du jour au lendemain... pour être très probablement ajoutés à l'indicateur des syndromes de type covid... En d'autre terme, le covid a remplacé la grippe, et il faut une bonne dose de naïveté pour croire que les mesures anti-épidémiques qui n'ont pas fonctionné sur le covid auraient fonctionné quasi immédiatement sur les autres syndromes grippaux et de type rhume... Tout ce qu'on a fait à ce moment là c'est de casser le thermomètre et d'en prendre un autre qui mesurait autre chose. Un tour de passe passe qui laisse rêveur...

 

Par ailleurs, si on se penche sur ces articles, on peut facilement parvenir à d'autres déductions :

 

https://www.lexpress.fr/actualites/2/les-infections-respiratoires-font-4-25-millions-de-morts-par-an_934943.html

 

https://www.ouest-france.fr/sante/une-maladie-respiratoire-quatrieme-cause-de-deces-dans-le-monde-en-2015-5191360

 

https://www.who.int/fr/news/item/29-05-2019-who-highlights-huge-scale-of-tobacco-related-lung-disease-deaths

 

Je résume : l'express nous parle de 4,25 millions de morts par an liés aux infections respiratoires. Ouest France évoque les bronchopneumopathies chroniques obstructives (BPCO), responsables de 3,2 millions de morts par an, tandis que l'OMS cible plus spécifiquement le tabac, avec une mortalité estimée à 3,3 millions de personnes, dont 40% de maladies pulmonaires.

 

Rappelons que pour 4,3 millions de morts en 17 mois de pandémie depuis la date de déclaration, cela donne pas loin de 3 millions de morts par an pour le covid, à mettre en parallèle avec les chiffres ci-dessus.

 

Je pose simplement ces questions :

 

Puisque le covid fait moins de morts que les causes données ci-dessus, pourquoi ne s'excite-t-on que sur le covid ? Les causes mentionnées comportent aussi des maladies infectieuses dont la mortalité ne se distingue pas catégoriquement du covid, donc qu'on ne me dise pas que la contagiosité est une raison suffisante pour toute cette hystérie.

 

Pire, combien de gens morts des causes citées ci-dessus ont-elles été attribuées au covid ? Combien de bronchopneumopathies à l'issue mortelle ont été abusivement et arbitrairement classées covid, comme on sait que cela a été le cas même pour des causes assez éloignées des maladies respiratoires ?

 

Peut-on même s'aventurer à supposer que le covid n'a fait qu'accélérer des décès d'autres causes, au point qu'en réalité ce sont ces autres causes qui sont davantage responsables puisqu'elles tuent déjà régulièrement des millions de personnes chaque années ? Pourquoi doit-on considérer qu'eu égard à ces causes, les gens y auraient exceptionnellement survécu, pour ne décéder que par une malchance insolente, seulement à cause du covid ?

 

Il ne me semble pas déraisonnable d'envisager que sur 4 millions de morts attribués au covid, peut-être 1 ou 2 millions sont en fait décédés d'autre chose. Ceux qui ont observé cette crise de près n'ont pas pu manquer de remarquer que même des décès par accident de la route ont pu être classé covid, alors des morts par d'autres pneumonies, d'autres syndromes respiratoires, cela paraît tout à fait vraisemblable, y compris dans des proportions importantes, dès lors que l'on a modifié radicalement les indicateurs. De là à imaginer une machination, il n'y a qu'un pas... qu'il ne me semble pas absurde de franchir. Mais ce n'est pas l'objet de mon blog, ni le sujet de cet article, dans lequel j'essaye de me concentrer sur des faits observables, et certes, interprétables.

 

 

 

Dégâts collatéraux dus à l'instrumentalisation

 

Je ne vais pas trop m'étendre, mais il me semble de bon ton de rappeler que, si le covid amène certes des vagues d'hospitalisation pouvant être très lourdes à gérer, ce que je ne nie pas, les urgences psychiatriques et pédopsychiatriques ne désemplissent plus depuis le début de cette folie, et je ne vois pas en quoi on devrait considérer cela comme un mal nécessaire, un malheureux effet collatéral de mesures « indispensables » alors qu'elles sont bien plutôt excessives et causent plus de dégâts qu'elles n'en empêchent, si toutefois même elles en empêchent réellement dans des quantités mesurables objectivement. Rappelons que si chaque décès du covid traumatisent les populations car « même les plus jeunes sont (seraient) touchés », cela est d'autant plus vrai des dégâts psychologiques, qui eux touchent tout particulièrement les plus jeunes, même si pas exclusivement.

 

https://www.limpertinentmedia.com/post/enfance-covid-le-cercle-vicieux-de-la-maltraitance

 

Et que ces dégâts incluent des morts en nombre très importants, notamment en terme de suicides, et pourquoi devrait-on, encore une fois, accepter cela comme un mal nécessaire ? Un mort covid est un problème grave, mais un mort par suicide est un problème mineur ? On n'est même pas encore capables de mesurer ce dernier dans son ampleur, puisqu'il n'y en a que pour le covid... On sait seulement que sur les mois où l'on s'est donné la peine de s'y pencher, notamment après le premier confinement, on pulvérisait des records, et qu'il y en a même eu chez des jeunes enfants de moins de 8 ans, alors que c'était auparavant un phénomène quasi inexistant. Par contre, la grippe tue chaque année des enfants, et qui s'en émeut ? C'est bien la preuve de la dimension hystérique et psychotique de cette crise : une perte collective du sens des réalités, et du sens de la mesure des choses, qui permet tous les excès, tous les délires ainsi que tous les clivages. Au sens social comme au sens psychiatrique ou psychanalytique.

 

En fait, cette situation a créé un tel effet de scandalisation chez ceux qui ont encore conservé ce sens critique et ce sens de la mesure, que se multiplient les initiatives et les recours pour contrer ces politiques néfastes qui dévastent notre société et la santé mentale de presque tous. On pourra par exemple citer ces journalistes anglais faisant sécession avec leur corporation :

 

https://vk.com/wall-204833865_1315

 

 

Et pour en terminer sur les dégâts collatéraux dus à des mesures essentiellement guidées par des intérêts autres que la santé, on pourra citer le cas du Vietnam, après celui de la Thaïlande que j'avais évoqué précédemment :

 

https://www.worldometers.info/coronavirus/country/viet-nam/

 

A noter que la vaccination, dans ce pays, a commencé en mai. Voyez l'escalade des décès 1 mois et demi plus tard... A-t-on remplacé toutes les mesures par la vaccination ? Ou bien la vaccination cause-t-elle des morts par covid malgré le maintien des autres mesures ? Je ne le sais pas. On peut en tout cas voir que la vaccination y est l'inverse d'une solution magique... 9000 morts en un mois, c'est un rythme similaire à la France lors du tout premier confinement, et en fait l'essentiel des morts ont désormais lieu dans des pays qui n'avaient pas encore été touchés, ou dans des pays en cours de vaccination, ou les deux à la fois... Ce qui tend même à montrer que la situation de l'Asie n'est plus forcément plus enviable que celle de l'occident à ce stade... et que la pandémie pourrait se prolonger encore le temps que la plupart de ces pays aient essuyé leurs pots cassés...

 

En clair : les mesures hyper-restrictives ne nous ont mené nulle part, pas plus que les campagnes de vaccination massive à ce jour.

 

Quant aux masques... 10% de protection effective selon cette étude :

 

https://www.dailymail.co.uk/news/article-9914969/amp/Popular-blue-surgical-face-masks-NOT-stop-people-infected-COVID-19.html

 

Et la bizarrerie de certains effets des « vaccins » :

 

https://www.aimsib.org/2021/08/08/wacssyn-covid-lincroyable-scandale-arrive/

 

 

 

 

Conclusion

 

Un an et demi après la déclaration de pandémie, nous pouvons constater plusieurs choses contradictoires. Objectivement, le bilan de la pandémie à l'heure actuelle est peut-être dramatique, mais il n'a rien d'exceptionnel et se situe dans les mêmes marges que bien des épidémies du passé. Très loin des pires que nous ayons connu. Nous avons même des preuves que même ce bilan finalement assez rassurant est encore gonflé artificiellement de plusieurs manières, bien qu'on ne puisse jamais savoir exactement à quel point.

 

Cependant, tous les médias officiels et/ou alignés sur l'histoire dominante, continuent de surjouer cette pandémie, en sortant des « à cause de la pandémie » et autres blablabla, sans jamais sembler pouvoir s'apercevoir que tout ça n'est du en réalité qu'à la gestion de cette pandémie, c'est à dire à la façon dont nous y avons réagi, qui elle est réellement apocalyptique.

 

Nous ne savons toujours pas où cela nous conduit, quand cette folie se terminera ni de quelle façon, mais il nous est permis de subodorer que derrière tout cela se cachent des bénéfices industriels colossaux (même si beaucoup de secteurs en pâtissent gravement) en même temps que des agendas politiques qui progressent dans la direction du contrôle des masses par la réorganisation du système mondialiste en profitant de sa chute, aussi connu sous le nom officiel de « grand reset » ou grande réinitialisation. Ne nous leurrons donc pas. Si la pandémie existe réellement, elle est probablement un phénomène naturel (bien que certains tiennent à ce qu'il soit d'origine humaine et artificiel, et après tout ils n'ont peut-être pas tort) d'ampleur modérée qui est simplement surjouée et instrumentalisée de diverses manières et à de diverses fins.

 

Quelles que soient ces fins, j'observe que cette crise a dors et déjà donné lieu à des agitations sociales jamais vues, ainsi qu'à la naissance en cours d'une société parallèle qui pourrait bien être la véritable graine du « monde d'après » en lieu et place de cette grande réinitialisation funeste, et probablement vouée à l'échec, même si elle causera sûrement des vagues de dégâts sociaux et humains avant cela, après celles dues à la gestion dite sanitaire. Prenons acte de ces alternatives, et sachons en fertiliser le monde, contre les forces mortifères qui prétendent nous dominer.

 

 

PS : je note en passant, par intérêt pour la naturopathie et pour ceux que cela pourrait intéresser, que de nombreux remèdes naturels émergent peu à peu contre la maladie, qui peuvent parfois aussi s'avérer utiles contre les effets secondaires des vaccins. Je ne détaille pas, mais je cite en vrac : pissenlit, anis, NAC (N-acétyl cystéine), les aiguilles de pin en infusion, et même un très prometteur protocole à base de graine de nigelle et de miel qui, selon certaines études, pourrait s'avérer le traitement royal contre le covid. La nigelle est par ailleurs très certainement utile aussi pour lutter contre les effets indésirables des « vaccins », de même que le pissenlit contre les produits forçant la synthèse de la protéine dite « spike ». Faites des recherches sur ce sujet si cela vous intéresse, ou bien si vous avez des questions je peux essayer de retrouver cela (mais n'ayant pas archivé cela, c'est hélas sans garantie... je les cite de mémoire uniquement). N'oubliez pas par ailleurs l'artemisia annua, les vitamines C et D (entre autres), le zinc, et même l'aspirine qui a été utilisée dans certains protocoles médicamenteux (certainement pour lutter contre les thromboses, par contre je ne connais pas la posologie et ne cite qu'à titre indicatif, en aucun cas comme recommandation ni prescription, mais seulement pour vous pousser à faire vos propres recherches et réaliser qu'il est parfaitement possible de traiter cette maladie efficacement et de bien des manières, en dépit de la pensée unique allant à l'encontre de cette possibilité).

 

 

Annexes

 

S'il n'y a aucun problème particulier avec leurs produits, pourquoi Pfizer interdit à l'état d'Israël de communiquer pendant 10 ans sur les effets secondaires graves ? Entre autres réflexions, surtout autour de la conscience, dans cette vidéo :

 

Vidéo youtube : Entre Logique et Conscience : où suis-je ?

 

Dans le même registre, les rappels (3e dose) ne sont pas autorisés par l'Agence européenne du médicament :

 

https://www.ouest-france.fr/sante/vaccin/3e-dose-de-vaccin-anti-covid-la-commission-n-endossera-pas-de-responsabilite-en-cas-de-probleme-0b83a9a8-0662-11ec-afbb-f3a2ae420a2c

 

L'appel d'une avocate sur la gravité de la situation sur le plan juridique mais aussi social :

 

https://odysee.com/@PeupleSouverainFrance:1/Ma%C3%AEtre-Virginie-De-Araujo-Recchia-01:6?

 

Mise à jour 27/08/21 : Par ailleurs, on peut se demander pourquoi, décidément, Pfizer bénéficie de tellement de passe-droits :

 

https://fr.sott.net/article/37933-Il-n-y-avait-aucune-raison-d-approuver-definitivement-le-vaccin-Pfizer-Peter-McCullough

 

En effet, Pfizer a signé en Europe au moins des contrats extrêmement exorbitants en terme d'exonérations, de couverture par les états eux-mêmes, des accords secrets qui plus est puisque personne ne peut les lire intégralement ni les diffuser, même s'il y a eu des fuites. Rappelons que Pfizer a déjà écopé de dizaines de condamnations, dont certaines sont des records, et notamment pour corruption. Il est facile de comprendre que Pfizer inclut ces risques dans sa politique, et que la société gagne plus qu'elle n'y perd, et que par conséquent il n'y a aucune raison de faire confiance à une telle société.

 

 

Posté par Seilenos à 23:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 août 2021

L'instrumentalisation d'une science immature au profit des restrictions et du totalitarisme

 

On me reproche régulièrement d'être négatif, d'être obnubilé par cette crise, mais il faut me comprendre : dans la perspective de ce blog, qui n'est qu'un travail d'écriture de mes réflexions les plus profondes sur la nature de l'humanité et des sociétés qu'elle construit, il m'est impossible d'ignorer tout ce que cela dit sur l'homme. Cette crise est un phénomène extrêmement passionnant en même temps qu'absolument terrifiant pour celui qui ose soulever le tapis. Je comprends que ceux qui ne le font pas, que ça ne leur traverse pas l'esprit ou qu'ils aient peur de le faire, puissent être dérangés par tous les squelettes que d'autres peuvent y trouver. Il est alors tentant de les traiter de complotistes ou de les disqualifier par n'importe quels épithètes inspirés par une certaine propagande bien en vogue. Or tous ces phénomènes d'influence sont partie intégrante de la dynamique de la situation, et ils visent à introduire des distorsions dans la communication et dans la perception des phénomènes, en un mot : de la confusion.

 

La confusion, c'est précisément ce que je combats à travers ce blog, dans lequel ma prétention première n'a toujours été que de fouiller dans les tréfonds de l'âme humaine, en déceler les fonctionnements, et en déduire, au fond, des procédés pour l'assainir, guider vers la lucidité et une certaine sérénité d'esprit qui va de pair avec une certaine sagesse. Tandis que beaucoup font le choix de l'ignorance et du plus banal conformisme : se fondre dans une opinion de masse qui serait légitime car majoritaire, et majoritaire car soutenue par « La Science ».

 

Seulement voilà, ce n'est pas aujourd'hui à « La Science » que nous avons à faire mais à une science. À un paradigme scientifique largement éculé qui s'est pris pour la science toute entière, et auquel notre civilisation postmoderne a accordé un véritable statut de religion qui dit quelle est la Vérité à laquelle il faut croire. Qui l'ordonne, même.

 

C'est une science qui refuse le doute, c'est une science qui se croit parfaite et accomplie. Il n'y a qu'à écouter ses zélotes... Une tournure de pensée commune parmi ceux-ci est que « la science est une chose merveilleuse car elle se met toujours à jour, elle se réactualise en permanence »... et par conséquent, elle ne peut jamais avoir tort, puisque même si elle a tort un jour, elle changera d'avis le lendemain.

 

Oui mais... voyez-vous la faute de raisonnement ? Cette science qui avance toujours, qui serait en progrès constant, pour arriver à ce résultat, a précisément besoin de faire des erreurs. Dès lors, en quoi est-il raisonnable de prêter une foi aveugle et absolue à ses conclusions qui, vraies un jour, deviennent fausses le lendemain, et vice versa ?

 

Raoult, perpétuellement moqué, ne s'est pas privé de tancer ses contradicteurs maintes fois, eux qui se sont régulièrement rangés contre lui et ses conclusions – mais surtout contre lui, leur problème était contre la personne, et non contre ses arguments scientifiques, qu'ils ne disqualifiaient que parce qu'ils provenaient de lui, et comme ils provenaient de lui, n'étaient pas en accord avec le dogme du moment – lorsqu'il leur a démontré qu'ils se rangeaient régulièrement, avec six mois de retard, avec la plupart de ses conclusions.

 

Je ne suis pas en train de dire que Raoult est une figure de Vérité Absolue qu'il faut admirer car il ne se tromperait jamais. Tout au contraire, Raoult s'est assez souvent trompé, et c'est parce qu'il avait conscience de sa capacité à produire des erreurs qu'il s'est souvent retenu de faire des prédictions. Raoult est exactement comme cette science : il fait des erreurs, puis se met à jour. Seulement, et cela bien peu ont voulu l'admettre, malgré cela, il avait presque toujours un train d'avance sur ses contradicteurs, ceux-là même qui se gargarisent tant de cette science infaillible en essence, qu'ils n'arrivent pourtant pas à percevoir à l’œuvre dans le travail du célèbre virologue.

 

Ce que je veux dire, c'est que Raoult a été traité exactement comme un mauvais père par une cohorte qui se retrouvait dans un rôle adolescent vis à vis de lui, contestant sa figure d'autorité avec une mauvaise foi qui sautait aux yeux de tout observateur ayant un tant soit peu de recul et de lucidité sur la manière dont les hommes fonctionnent.

 

Et ce fonctionnement est tout à fait à l'image de ce paradigme scientifique qui s'impose à nous : une science adolescente, ou au mieux adulescente, qui fait ses caprices, qui casse les jouets des autres, qui s'exprime par accès de colère et d'autoritarisme, en quête d'elle-même, et qui dans cette quête œdipienne ne rechigne pas à traiter le reste de la société et de la population comme elle-même par projection : en les considérant par défaut comme infantiles et immatures, à dresser, à convaincre par la « pédagogie », ou par l'autoritarisme forcené s'il faut, exactement comme ferait un jeune parent inexpérimenté face à un tout jeune enfant incontrôlable, ou ce qu'il percevrait inconsciemment comme tel.

 

Et désolé si cette image vous évoque Macron... ce n'est certainement pas un hasard si ce père de la nation, sans enfant, en est venu à ce que nous avons vu. Sauf qu'il est éreintant de se sentir adulte et d'être soumis aux caprices d'un adolescent, d'un immature, qui a autorité légale sur nous, alors qu'il est imbu de lui-même et de ce qu'il croit savoir.

 

Et c'est précisément là où je veux en venir aujourd'hui : comment cette science a été instrumentalisée pour servir des objectifs et des politiques qui n'ont absolument rien en commun avec la connaissance, et tout avoir avec le contrôle.

 

 

Doute et mensonges

 

Premièrement, il faut prendre conscience si ce n'est déjà fait, que cette science qui se remettrait perpétuellement en cause, est en fait hermétique au doute, au moins dans sa sphère institutionnelle, pas forcément, certes, chez les chercheurs et les scientifiques eux-mêmes qui, s'ils peuvent avoir leurs biais, sont avant tout utilisés par un système dont les visées ne sont pas scientifiques mais hégémoniques, guidé par des intérêts financiers et de contrôle.

 

C'est ainsi que toute interprétation divergente avec l'histoire qui a besoin d'être racontée sera tue ou combattue. Cf les annexes pour trouver des opinions de médecins contre la dictature actuelle, et voici deux analyses certainement plus objectives de la situation que tout ce qui émane des voies officielles, d'ailleurs tirées des données qui en proviennent :

 

https://blog-gerard.maudrux.fr/2021/08/17/covid-quelques-chiffres/

 

Sur la vaccination en Israël :

 

https://fr.sott.net/article/37862-La-catastrophe-sanitaire-de-l-injection-Pfizer-en-Israel

 

 

Voies officielles qui n'ont aucun scrupule à répandre des fausses informations pouvant tromper les gens amenés à prendre des décisions concernant la vaccination. Je pense notamment au mensonge comme quoi les phases de test seraient en fait terminées. En annexe vous trouverez des documents officiels sur les études vaccinales en cours, qui comprennent les dates exactes de fin d'études : fin 2022 et jusqu'à mi 2023, selon les produits actuellement autorisés en France. Il faut donc bien insister sur le fait incontestable que toute personne aujourd'hui vaccinée est un bel et bien un cobaye, et nombre de ces cobayes s'ignorent et croient que les « vaccins à ARNm » n'ont rien de nouveau, alors qu'il s'agit bien d'une technologie nouvelle dans le domaine vaccinale, qui s'étend tout juste en ce moment à la grippe et même aux cancers. Non qu'il faille cracher par avance sur des nouvelles technologies porteuses d'espoir, mais lorsque l'on prend connaissance des chiffres des effets secondaires, on est parfaitement légitime à se méfier de ces expérimentations, et donc à les refuser lorsqu'on le peut, voilà tout. Autant pour ceux qui traitent de manière bête et méchante les gens comme moi « d'anti-progrès » ou d'anti-science. Je ne suis pas contre le progrès mais contre le culte du progrès, et pas contre la science, mais contre une science qui est largement dévoyée et instrumentalisée à des fins peu reluisantes.

 

Là où le doute et la prudence devrait prévaloir, on ne trouve que dogmatisme et propagation d e l'ignorance par le mensonge, ce qui est indigne de ce qui se proclame être « La Science ». Une science qui n'admet guère non plus le concept d'inconnaissance, persuadée par son culte du progrès qu'elle pourra un jour tout savoir et tout comprendre, alors que son paradigme même nie tout un pan du réel qui lui demeure inaccessible car impossible à étudier. Et tout en prônant le progrès, elle se condamne en fait ainsi à la stagnation, à l'enfermement dans le domaine indiqué par le paradigme matérialiste. De fait, ce n'est pas un problème pour elle, puisqu'une fois ce paradigme instauré en dogme, il suffit de décréter que rien n'existe en dehors et le tour est joué pour ne pas se remettre en question tout en donnant l'impression que c'est au contraire l'ADN de cette science... Imposture. Obscurantisme moderne.

 

Une science disqualifiée par elle-même et qui déplore la perte de confiance grandissante dans le public, au cours de cette crise mais qui avait commencé avant, et dont on peut parier sans risque de se tromper que la campagne vaccinale sera le clou dans le cercueil. Écoutez par exemple ce vacciné en colère :

 

https://fr.sott.net/article/37874-Un-activiste-pro-vax-recoit-une-replique-cinglante-d-un-citoyen-autrichien-vaccine

 

 

 

Manipulation et totalitarisme

 

Entrons dans le vif du sujet. Au fond ce n'est pas la science, le problème. Tout irait bien si celle-ci restait à sa place, et permettait à l'humanité de progresser dans sa connaissance du monde et dans la maîtrise des techniques qui pourraient augmenter notre bien-être et nous libérer pour des tâches plus intéressantes que la survie. Seulement voilà, la science n'a toujours été utilisée que dans un agenda dont la consanguinité avec l'eugénisme devient de plus en plus criante.

 

J'entends ici eugénisme au sens large : non pas strictement au sens de l'élimination des faibles, mais au sens de l'uniformisation générale, de la destruction des particularismes qui font la richesse de l'humanité, aussi bien aux sens ethnique, physiologique, culturels, artistiques, etc. L'uniformisation qui est visée, et qui nous amène de l'eugénisme vers son descendant, le transhumanisme, conduit à une stérilisation qui conduit à son tour à la destruction. Chaque spécificité contient sa force, son intérêt pour l'espèce, sa chance pour affronter les épreuves de la vie et du monde. Chaque avancée dans l'uniformisation n'est pas un progrès vers une meilleure efficience de l'espèce – vers quel but, d'ailleurs ? – mais une perte de chance pour celle-ci.

 

Ce qui est visé, c'est une humanité monolithique et sans aspérité, d'où serait chassée la criminalité, l'originalité, la spécificité, l'intimité. On ne veut pas voir une tête qui dépasse. Projet illusoire, mais qui a quelques lendemains dans le paradigme sociétal actuel. Illusoire car la spécificité n'est pas quelque chose qui puisse être élimé et gommé, mais quelque chose qui est émergent : quand vous aurez supprimé tous les désignés comme criminels apparaîtra une société qui engendrera sa propre criminalité à force de repousser les limites, et ainsi de suite. À la fin, avec une telle logique, c'est Highlander : il ne pourra en rester qu'un.

 

C'est une logique totalement animale, et totalement inhumaine, et elle naît de cette société immature qui confine la science dans le champ de cette immaturité qui est consubstantielle à une société où tout est organisé et hiérarchisé autour de la consommation, de la logistique jusqu'aux « valeurs ».

 

Pour avancer vers cette fin, il est nécessaire de mettre en place les techniques les plus fines de manipulation de masse, et de les affiner toujours et encore, jusqu'à épuisement du paradigme sociétal dans sa propre anomie par excès de lois, dans sa propre démence par l'excès de la quête de la sanité.

 

C'est pourquoi ce système, ce paradigme, porte en lui-même la graine de sa propre fin. Mais il espère, d'ici là, entraîner le plus grand nombre dans cette chute inévitable à laquelle il demeure aveugle.

 

Ariane Bilheran nous fournit des réflexions fort intéressantes une fois de plus à ce sujet :

 

https://fr.sott.net/article/37745-Les-chroniques-du-totalitarisme

 

 

On sait bien que la publicité est la méthode la plus primaire pour progresser vers des objectifs au sein de ce système. Ici, un cabinet d'avocat attaque des pubs jugées comme mensongères, puisqu'elles promettent une sortie de crise par la vaccination, or si vous avez consulté certaines sources, dont quelques-unes déjà citées dans cet article, vous savez que cette perspective est au mieux hypothétique, et très probablement une illusion. Illusion qu'on n'hésite pas à servir aux masses, puisque l'illusion est le sang, la substance même de ce système qui vend du rêve et de l'espoir :

 

https://association-victimes-coronavirus-france.org/plainte-contre-les-publicites-mensongeres-sur-vaccins-covid19/

 

 

Et tant pis si cette politique se retourne totalement contre nous, contre ceux qui y ont cru, et contre la société toute entière. Il était capital d'y croire, d'essayer au moins. Car ce système n'a que peu d'égards pour ceux qui en subissent les dégâts collatéraux. On savait déjà qu'un mort afghan, rwandais ou vietnamien valait moins qu'un mort occidental. Maintenant il y aura aussi des sous-occidentaux dont la vie ne vaut rien. T'es malade, t'as un cancer ? T'as pas accès à l'hôpital ? T'avais qu'à être vacciné, marche avec nous ou crève ! Les dérives réelles que j'évoque ici se multiplient à l'heure où j'écris, avec des demandes de pass sanitaire même là où c'est illégal... Le collabo aime sentir ses privilèges et les faire sentir, aime croire qu'il est dans le bien, qu'il est dans son bon droit, et pour faciliter son sentiment d'humanité, dénie ce statut d'humain à ceux qui ne se sont pas rangés à son opinion fabriquée de toute pièce par le système.

 

Il est d'ailleurs important de tout verrouiller pour que de moins en moins puissent se forger une personnalité et une vision des choses hors de ce dernier. Par la censure s'il le faut, puis en fermant toutes les options restantes, comme l'Instruction en famille :

 

http://www.cafepedagogique.net/lexpresso/Pages/2021/07/02072021Article637608031811819975.aspx

 

De même il faut enfermer encore plus les médecins dans une approche unique, car il y en a encore trop qui défient le système avec leur autonomie de pensée et leurs pratiques bien trop hétérodoxes :

 

https://resistancerepublicaine.com/2021/08/09/il-a-ose-macron-cree-le-conseil-national-de-la-certification-pour-tenir-tous-les-medecins-sous-sa-botte/

 

 

Il faut le champ soit totalement libre à des politiques publiques littéralement dictatoriales, en plus d'être décidées ou guidées par des instances extérieures, privées et non élues, qui ont fait la loi et continuent de la faire dans de nombreux pays occidentaux parmi les plus liberticides au cours de cette crise :

 

Vidéo youtube : Le cabinet McKinsey lié à Macron

 

 

Et n'allez pas imaginer, bande de mécréants, qu'il pourrait y avoir des conflits d'intérêt derrière tout ça...

 

https://planetes360.fr/le-jour-ou-emmanuel-macron-est-devenu-millionnaire-grace-a-pfizer/

 

 

Non, tout est parfaitement clair et honnête. Personne n'est là pour faire du fric ou profiter de la situation pour faire des expérimentations médicales de masse qui ne coûtent rien puisqu'elles rapportent... Tout n'est que pure philanthropie et réponse parfaitement adaptée et proportionnée à tout ce qui se passe.

 

C'est tellement évident qu'il faut quand même vous en convaincre par la « pédagogie » ainsi que les autres méthodes de manipulation de masse devenues standard, habituelles :

 

https://fr.sott.net/article/37865-Eteignez-la-television-La-programmation-neurolinguistique-a-ete-utilisee-contre-les-populations-dans-de-nombreux-pays-et-le-Royaume-Uni-pourrait-etre-aux-commandes

 

https://www.franceculture.fr/emissions/signes-des-temps/le-nudge-et-le-comportementalisme

 

 

Ce système ne se trompe jamais. Par la pédagogie, il répand une vérité indiscutable même si elle change tout le temps. Ce qui se passe dans le temps de cette crise ne fait pas du tout penser à ce qui se passait au Japon à une autre époque...

 

https://www.nippon.com/fr/in-depth/d00735/

 

… ou alors un petit peu quand même. Et il y a sûrement des leçons et des projections à en tirer sur la manière dont tout ça se terminera. A l'époque, le Japon était lui aussi « en guerre »...

 

D'ailleurs, et puisque ce système ne se trompe jamais, il ne tolère pas qu'on se moque de lui :

 

https://leblogalupus.com/2021/08/09/mondialisme-lue-publie-un-memo-urgent-mettant-en-garde-contre-les-dangers-des-memes-satiriques/

 

Et en fait, il ne tolère pas l'humour, pas plus qu'il ne tolère le doute, le recul, la critique. Il faut prendre des gants pour s'adresser à ceux qui s'en réclament :

 

https://anthropo-logiques.org/a-tous-les-gens-raisonnables-et-tres-intelligents-qui-sindignent-devant-ceux-qui-ne-veulent-pas-se-faire-vacciner/

 

Ou bien pourquoi pas, attaquer de front et mettre un coup de pied dans la fourmilière :

 

https://insolentiae.com/interdit-aux-chiens-et-aux-non-vaccines-ledito-de-charles-sannat/

 

En fait, les chiens sont acceptés dans les bars, eux. Bien qu'ils attrapent le virus. On n'en a même trouvé un nouveau chez eux :

 

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-nouveau-coronavirus-issu-chien-capable-infecter-homme-87547/

 

Mais rassurez-vous, on ne parlera pas de celui-là avant la 8e ou la 17e vague. De toute façon, tous les animaux domestiques sont concernés par les coronavirus depuis « toujours »... Lapins, chats, hamsters, etc. Ne vous laissez pas avoir une fois de plus... Ce qui est décrété « nouveau » par ce système scientiste qui redécouvre sans arrêt le fil à couper le beurre, est sûrement plus vieux que le monde tel que nous le connaissons, la plupart du temps.

 

 

 

Instrumentalisation et fabrication des peurs

 

Et c'est précisément par ici que je voudrais terminer mon raisonnement.

 

Pendant que l'on maltraite les gens, notamment en Australie, l'un des pays les plus furieux dans son délire pseudo-sanitaire (et je ne mentionne même pas les agressions par la police d'adolescentes faisant leur shopping sans masque, la vaccination des enfants dans des stades, les confinements de mégalopoles pour 1 cas...) :

 

https://odysee.com/@TimTruth:b/Melbournetrackingbraceletscamps-1:2

 

Pendant que l'on fait ça, donc, l'hystérie se répand sans donner encore de signe d'épuisement, malgré l'évidence que rien de ce que l'on fait n'est une solution viable sur le long terme. Même si les pays d'Asie ou d'Océanie ont en général mieux géré que nous, ils sont désormais pris dans une spirale sans fin, une escalade des mesures qui pourrait continuer à s'enfoncer jusqu'au noyau de la Terre, si on n'y prenait garde.

 

Prenons le cas de la Thaïlande, qui a commencé à vacciner en avril 2021, et dont les chiffres se passent de commentaire :

 

https://www.worldometers.info/coronavirus/country/thailand/

 

 

Et ce système, on l'a dit, vise in fine le contrôle pour parvenir à un objectif de maîtrise de l'épidémie dans un premier temps, qui devrait déboucher ensuite sur un contrôle social étendu à d'autres prétextes. Sauf qu'il est voué à l'échec.

 

https://francais.rt.com/france/89519-pass-sanitaire-bug-a-empeche-des-pharmacies-de-delivrer-les-qr-codes

 

Imaginez ce monde de contrôle numérique. Imaginez les conséquences des bugs de plus en plus fréquents, des attaques de hacker (le QR code est facilement piratable), et rappelez-vous que, de toute façon, même dans un pays comme la France, il est impossible de se connecter à internet dans bien des zones, ou même de téléphoner à certains moments. Vous pensez vraiment que les radars et les antennes vont pouvoir nous contrôler ? Ce ne sera que cascades d'erreurs techniques, d'erreurs administratives, de détournements de données, d'impossibilités factuelles d'opérer ce système à très grande échelle, qui deviendrait bien trop coûteux en énergie et en ressources, pile au moment où l'étau sur ces choses commence à se resserrer.

 

Et je crois vraiment qu'une bonne partie de ceux qui veulent ce système en sont parfaitement conscients, et le paradoxe de cette démence est que c'est justement parce qu'ils en sont conscients qu'ils veulent précipiter ce système vers la grande réinitialisation, gigantesque procédé relevant largement de la pensée magique issue du transhumanisme, dans lequel l'on croit qu'en précipitant la chute et un essor artificiel, on peut court-circuiter l'élan naturel des choses.

 

Le projet serait vraisemblablement de réduire la consommation d'énergie et de ressources drastiquement, pour augmenter artificiellement l'espérance de vie de ce système dont certains espèrent bien tirer encore fortune pour les décennies à venir, tout en évitant de perdre le contrôle des populations précipitées dans une précarité généralisée, alors que justement leur richesse et leur pouvoir ne sont tirés que de ces populations qui travaillent à leur service. Et puisqu'on ne peut pas les exterminer alors qu'on pense pouvoir les remplacer par des machines (pourtant beaucoup plus énergivores), et bien il faut continuer à les bercer et les hypnotiser dans cette société de consommation. La tentation malthusienne est forcément présente, et il se profile la possibilité de mettre en place un revenu universel pour garder les gens dans un certain contentement et une certaine docilité, dans le même temps qu'on les prive de leur autonomie et de leur libre arbitre. On dit même qu'entasser les gens dans des logements beaucoup plus petits pour économiser l'énergie serait en projet. Continuer d'installer des climatisations partout, mais entasser les gens, un projet de société écologique, cohérent et respectueux de l'humain ?

 

En vérité, l'écologie est devenue l'un des domaines les plus pervertis qui soient par l'instrumentalisation politique et industrielle. Ces derniers ont réellement réussi à faire croire à un grand nombre qu'ils se souciaient de ces choses, alors que la propagande alarmiste sur le climat apparaît de toute évidence comme un énième outil de manipulation des masses.

 

Je l'ai déjà abondamment développé sur ce blog, mais il faut sans doute que je synthétise ici cet argument. Voici donc.

 

En fait, l'homme a toujours voulu maîtriser son environnement, et il a toujours craint l'instabilité, les changements qui lui échappaient. Il suffit de consulter l'histoire, à toutes les époques, au moins depuis l'invention de l'agriculture qui nous faisait dépendre de la production de celle-ci, elle-même dépendant du temps. Au cours du 20e siècle est apparue la rhétorique du changement climatique, d'abord en donnant une perspective en direction d'un âge glaciaire à venir puis, comme cela ne marchait pas, et en s'adaptant aux observations sur le réchauffement du climat, en faisant un virage à 180° degré pour épouser la thèse du réchauffement climatique d'origine anthropique. Ce virage est apparu au moment où il a fallu justifier la fermeture des mines de charbon en Angleterre pour des motifs tout autres que l'écologie... celle-ci ne venant que fournir un prétexte bienséant à la mise au chômage d'une classe de population très difficile à contrôler et très active sur le plan social et syndical.

 

Depuis lors, on a chevauché cette rhétorique comme un cheval de Troie qui a toujours servi à des changements de société et qui a toujours conduit à l'oppression des classes laborieuses. Les gilets jaunes français ont fait écho, en cela, aux mineurs de fond anglais.

 

L'homme des 20e et 21e siècles n'est pas différent de celui des millénaires précédents. Il craint le changement, et il a besoin d'un climat stable pour maintenir son confort. Il était donc simple d'instrumentaliser cette peur. Que le réchauffement soit réellement d'origine humaine est de peu d'importance pour ceux qui tirent les rênes de cette propagande dont la finalité est très certainement de préparer l'humanité actuelle à la fin d'une société basée sur le pétrole, non pour des raisons écologiques, mais parce que cela permet d'obtenir des fonds, en même temps que l'assentiment du public et une image positive, pour organiser la transition dite écologique vers des énergies dites vertes. Tous ceux qui ont étudié ces deux derniers points savent que ce qui se prépare n'est ni vert ni écologique, mais le « greenwashing » du business as usual.

 

Mais c'est ici que nous arrivons à un point beaucoup plus problématique, qui est l'utilisation de la crise du coronavirus pour faire accepter n'importe quoi aux populations.

 

 

Des confinements climatiques

 

Pour une pièce de théâtre, il vous faut 5 actes. Le premier sert à présenter le contexte et les personnages. Ici, le contexte d'un réchauffement climatique catastrophique et « sans précédent » du à l'homme, malgré le faut qu'il suffise de consulter les courbes de température du passé pour s'apercevoir que l'instabilité est la nature même du climat, et que changement climatique est par conséquent un pléonasme.

 

De manière absolument identique au délire épidémique, où l'on nous a servi une mortalité de 0,05% comme cataclysmique, un changement de 1 ou 2 degré nous est présenté comme fatal. Et encore, là aussi les chiffres sont largement exagérés. Le changement observé sur un siècle est de l'ordre d'un demi degré et 30cm d'augmentation du niveau des eaux, quand ce dernier peut naturellement varier de plusieurs centaines de mètres en quelques siècles, lorsque le climat s'emballe réellement. A comparer avec coronavirus versus Ebola ou peste : 30 cm contre 100m.

 

Pour les actes suivants, il faut faire monter l'action en tension. C'est là que nous nous situons :

 

https://fr.sott.net/article/37855-Le-rapport-du-GIEC-et-le-passage-du-Covid-au-climat-ou-comment-la-brigade-de-la-Nouvelle-normalite-nous-prepare-a-un-changement-de-direction

 

Ayant échoué à nous faire assez peur avec le pléonasme du changement climatique, le système essaye maintenant de monter dans les gammes, et tout comme le barnum médical et vaccinal, celui-là aussi ne veut que notre bien. Il est d'ailleurs prêt à nous forcer dans ce sens, exactement comme ce qu'on vient de connaître.

 

Extraits :

 

« Habituellement, lorsqu'un grand changement narratif est imminent, vous pouvez trouver un article clé qui vous dit tout ce que vous devez savoir sur le « plan ». Pour le rapport du GIEC, cet article [publié le 14 août 2021 - NdT] est celui d'Andrew Marr sur iNews, dans lequel il parle littéralement et plusieurs fois de la « transition du Covid au climat » :

« Un grand tournant se prépare, un changement dans les termes du débat politique, une période charnière. Nous sommes dans une période de transition entre les nombreux mois caractérisés par l'obsession du coronavirus et l'automne qui sera dominé, à juste titre, par l'urgence climatique. Mais une grande partie de ce que nous avons appris pendant les événements du Covid-19 — sur l'État, l'autorité, le journalisme et la société civile — est directement applicable à ce qui va suivre. » »

« Andrew Marr titre : « Traitez les gens comme des adultes et ils combattront le changement climatique comme ils ont combattu le Covid-19 », ajoutant [c'est moi qui souligne] :

« La pédagogie fonctionne. Nous nous appuyons sur la science et, en continuant à le faire, nous parviendrons à résoudre les problèmes liés au changement climatique de la même manière que nous avons combattu le coronavirus. » »

Traitez les gens comme des adultes ? N'est-ce pas ironique ? Les gens ont-ils vraiment été traités comme des adultes dans cette crise ? Dans la conclusion de l'émission de France Culture, on peut entendre que le nudge, c'est « le libre arbitre guidé par quelqu'un d'autre que soi ». Si nous sommes des adultes, alors nous sommes des adultes à qui l'on tient la main. Qui plus est, peut-on dire que notre combat contre le virus fut fructueux ? Prometteur pour ce « combat » à venir. Un combat contre le changement. Navrant. Et on nous traite d'anti-progrès. Le progrès n'est-il pas une façon d'épouser le changement, justement ? Laissez-moi rire.

 

Il n'est de toute façon pas question de progrès, mais de restrictions :

 

« Il souligne que les politiciens ont sous-estimé à quel point les populations accepteraient de renoncer à leurs libertés :

« Pour commencer, [les dirigeants occidentaux] craignaient que les électeurs n'acceptent pas de restreindre leurs libertés pour le bien de tous. Dans l'ensemble, ils ont eu tort. [...] Cela a déterminé la réaction des Allemands, des Américains, des Français et des Britanniques — et de bien d'autres encore — et a permis aux sociétés de changer de direction plus rapidement que quiconque n'aurait pu le prévoir. » »

 

Avez-vous compris ? Le moyen de lutter contre le changement climatique, c'est la restriction des libertés. Ou les restrictions de liberté seraient un moyen pour une autre fin que celle de la protection de l'environnement ?

 

Encore quelques passages pour tirer la substantifique moelle de ce propos :

 

« Le message à retenir ici est le suivant : « Hé, les gars, tout cela a bien mieux fonctionné que nous ne le pensions, nous pourrions faire la même chose pour le changement climatique ». »

 

« Les voix de l'establishment ont déjà parlé de « confinement climatique », et le conseiller scientifique britannique Patrick Vallance a écrit, la semaine dernière que [emphases de Sott.net] :

« rien d'autre qu'une transformation de la société ne permettra d'éviter la catastrophe. » »

Une transformation de la société, soit. Bien sûr. Mais à moi il avait semblé qu'il fallait plutôt aller vers la réduction du gaspillage des ressources et de l'énergie, et non vers l'enfermement des gens chez eux... Piéton depuis toujours, je n'ai quasiment pas voyagé, je ne me suis jamais accommodé vraiment de ce monde d'agitation et de déracinement perpétuel. Tout ceci est un vaste débat, mais dans un monde où les marchandises font plusieurs fois le tour du monde en bateau avant de parvenir de l'envoyeur au destinataire, l'urgence et l'évidence me semblent pointer vers l'arrêt, vers le changement de ce système là, plutôt que vers un « confinement climatique ». Mais peut-être que ce concept complètement absurde va déciller ceux qui croyaient à ce « projeeeet » prétendument écologique, qui s'inscrit en fin de compte encore dans le contrôle social, de l'aveu même du GIEC. Formidable. Toutes ces institutions qui veulent notre bien et qui raisonnent en vase clos auront notre perte.

 

Un autre article passe une seconde couche sur le même thème :

 

https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/08/11/decrypter-le-coup-du-passe-sanitaire-et-la-strategie-de-la-caste-mondialisee/

 

« Face à cet essoufflement, une part importante de la caste mondialisée préfère désormais parier sur l’urgence écologique pour justifier les restrictions aux libertés et la reprise en main des opinions publiques. Le Premier Ministre belge l’a d’ailleurs explicitement annoncé. »

 

A vous de lire le reste... J'alerte sur ce sujet depuis des années.


Avec le climat comme avec le reste, l'industrie, qui mobilise et finance toute l'ingénierie de l'opinion, réussit à faire croire que l'on se soucie de l'environnement, là où la vérité est toute autre : on agite les peurs pour modeler cette opinion et faire accepter d'autres changements que ceux du climat... Tant mieux s'il y a des effets collatéraux désirables, comme dirait la pub sur le vaccin, mais tel n'est certainement pas la finalité que l'on constatera.

 

Lorsque l'humain envisage l'environnement, son premier et parfois unique réflexe est d'en considérer la dangerosité pour son propre mode de vie, et non pas pour la vie en général, ni celle des animaux, ni celle des autres humains qui seront laissés sur le carreau de ses politiques :

 

https://fr.sott.net/article/37759-Les-eruptions-volcaniques-de-faible-magnitude-seraient-une-plus-grande-menace-que-les-mega-eruptions

 

Il n'est toujours question que des peurs, qu'il s'agisse du climat, des volcans, des maladies, du terrorisme et j'en passe, et tout est toujours bon pour les orienter afin de faire de l'ingénierie sociale. La vérité toute simple et brutale est que nous craignons de ne pas nous adapter au changement, que cette peur est amplifiée et utilisée, quand bien même il y a du positif dans tout changement... pourvu qu'on sache le saisir. Le craindre ou l'empêcher n'est heureusement pas la seule voie, mais il est vrai qu'en cette période de crise sanitaire, on s'habitue malheureusement aux excès dans ces directions...

 

 

 

Conclusion

 

L'imaginaire moderne se résume aux restrictions.

 

Pouvait-on espérer autre chose d'un système dont les velléités totalitaires étaient à peine cachées ?

 

Dans la période sombre qui s'installe, et dont nous pourrons juger plus tard de la conformité ou de l'originalité en égard aux totalitarismes du passé, il est bon de nourrir au moins son esprit de choses saines. Valable pour le corps aussi.

 

Se repencher sur l'histoire, lire ou relire les grands auteurs qui nous avaient alerté déjà en leur temps. Pas seulement Orwell ou Huxley. Ici, je pense plutôt à des personnalités ayant vécu dans des dictatures ou dans des sociétés gangrenées par la technocratie ou la bureaucratie. Comme Hannah Harendt, Kafka, ou encore Soljenitsyne :

 

https://www.lefigaro.fr/vox/histoire/2018/08/03/31005-20180803ARTFIG00173-relire-soljenitsyne-pour-retrouver-la-source-de-verite-et-du-courage.php

 

L'histoire des révolutions, notamment françaises et russes, comporte son lot d'enseignements aussi, pour peut-être éviter de faire bégayer cette histoire.

 

Mais quoiqu'il en soit, il ressortira de tout cela, et à l'issu de cette nouvelle nuit de l'humanité qu'on espère aussi courte que possible, une renaissance et une régénérescence de nos sociétés. On peut déjà dire que le monde sera moins confortable pour le corps comme pour l'esprit, mais l'âme y sera à son avantage. L'humain y retrouvera un peu de sens, et peut-être même de grandeur d'avoir vaincu et dépassé une époque si vile, si superficielle, si artificielle.

 

En tout cas, tel est mon souhait pour l'humanité, que je connaisse cela de mon vivant ou non, que j'y survive ou non. Car la mort n'est pas un échec, ce n'est qu'un passage, tout comme la vie.

 

 

 

 

 

 

Annexes

 

Documents officiels sur les études vaccinales en cours :

 

https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04368728

 

https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04516746

 

https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04505722

 

https://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT04470427

 

 

Paroles de médecins qui en ont raz-le-bol et du conseil scientifique indépendant :

 

https://crowdbunker.com/channel/0GEA6I6G

 

Vidéo odysee : Le Dr. Laurent Montesino Réanimateur - à coeur ouvert.

 

 

https://www.francesoir.fr/opinions-tribunes/assez-dr-maudrux

 

https://www.francesoir.fr/societe-sante/cest-dur-detre-vaccines-par-des-cons

 

 

Une excellente vidéo sur le conformisme de masse (anglais) :

 

Vidéo youtube : MASS PSYCHOSIS - How an Entire Population Becomes MENTALLY ILL

 

 

Approfondissements sur l'expérience de Milgram :

 

https://fr.sott.net/article/37820-Soumission-a-l-autorite-l-obeissance-n-est-pas-ce-que-Stanley-Milgram-croyait

 

 

Posté par Seilenos à 13:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

09 août 2021

De la tyrannie et des apprentis sorciers à l'échelle de la population planétaire

 

Aujourd'hui 9 août 2021, date annoncée de la promulgation de la loi sur l'extension du pass sanitaire qui instaure une ségrégation de fait au sein de la population française, au même moment où celle-ci est secouée par des manifestations d'ampleur historique. En total décalage avec les chiffres officiels qui veulent réduire ce mouvement à quelques centaines de milliers, bien que toujours en augmentation à chaque semaine, il semble selon d'autres sources moins publiques qu'il s'agisse plutôt d'un minimum de 3 millions de français qui protestent désormais, lors des deux derniers samedis au moins. Rappelons qu'en décalage avec les sondages mis en avant par le gouvernement qui parlent de plus de 60% de satisfaits par le pass sanitaire, d'autres sondages parlent de 40% de soutiens aux manifestants plus 50% qui les comprennent. Changez les questions, et vous changez totalement la perspective, phénomène bien connu dans le domaine des sondages, qui permettent toujours leur instrumentalisation politique.

 

Je voulais depuis plusieurs jours écrire cet article pour justifier ma position, expliquer mon rejet de la vaccination obligatoire en mettant en avant mes estimations chiffrées du rapport bénéfices risques suite à mes recherches, mais j'ai finalement estimé que ce serait quelque chose de déplacé à faire. Je vais plutôt mettre différentes sources et articles sur ce sujet ainsi que sur d'autres, en fin d'article avec quelques commentaires, et me lancer dans une réflexion plus philosophique.

 

Tout ce que je peux dire ici, et j'ai d'excellentes raisons de le craindre et tant pis si cela dérange des convictions, c'est que j'en suis venu à estimer que les vaccins allaient vraisemblablement faire plus de victimes que le coronavirus, au moins chez les plus jeunes, et en particulier si on considère les effets graves invalidants à vie qui se multiplient dans des proportions jamais vues, selon des chiffres officiels dont on sait, de l'aveu même des décideurs, qu'ils sont pourtant sous-estimés.

 

Mais au-delà de ce fait, absolument révoltant alors que dans d'autres circonstances on aurait déjà retiré du marché ces produits (on l'a fait dans bien d'autres cas bien plus tôt, avec cent ou mille fois moins de dégâts), je voulais me distancier de ma propre peur, ne serait-ce que pour éviter de la répandre autour de moi, ne pas la cristalliser, ne pas en faire un dogme à son tour, et tenter de prendre de la hauteur.

 

 

J'ai notamment écouté attentivement les propos de Michel Rosenzweig, philosophe belge de confession juive (liens dans les annexes), et j'ai entendu son point de vue à propos des références à la shoah, qu'il comprend en tant qu'analogies mais qu'il trouve excessives, et il a certainement raison. Il est bon d'éviter de tomber trop facilement dans les comparaisons hasardeuses, même si elles peuvent avoir une certaine pertinence, et de comprendre que depuis la seconde guerre mondiale, le monde a beaucoup changé, si l'humain est en revanche resté le même.

 

La politique a changé, la science a changé, la sociologie a changé, les médias ont changé, bref tout a changé et le contexte s'est donc largement modifié lui aussi. Il nous faut apprendre à saisir les particularités du moment, ou vérités de situation comme dirait Philippe Grasset (de dedefensa.org, dernier de mes liens en annexe). Sortir de la tentation des analogies faciles, qui se révèlent comme des mémoires traumatiques de l'histoire, et quelque part comme des paréidolies de la mémoire. Savoir conserver la mémoire de cette histoire pour ne pas reproduire inlassablement les mêmes erreurs, mais savoir aussi réinterpréter les choses dans un contexte toujours renouvelé.

 

 

Je me suis aussi demandé s'il était opportun, comme on pourrait discuter jusqu'à la fin des temps les chiffres de la pandémie qui sont de toute façon incertains, et pointent plutôt en direction de nos peurs qu'en direction de faits irréfutables, s'il était opportun, donc, d'ergoter à l'infini sur la justesse ou l'impertinence de termes tels que « dictature », et tout le champ sémantique afférent : totalitarisme, tyrannie, autoritarisme, et j'en passe.

 

Je n'ai pas conclu sur ce sujet. Le plus pertinent serait sans doute de donner un nom précis et adéquat au totalitarisme moderne, imprégné d'idéologie transhumanisme, elle même baignée dans une idéologie capitalo-libérale, et peut-être employer l'un de ces préfixes qui modifient la saveur des mots, tels que post, comme dans post-vérité ou post-modernisme, ou néo, comme dans néo-libéralisme ou néo-fascisme. Seulement voilà, on se perd dans ces mots et dans ces concepts, et l'on se noie dans notre rationalité, dans ce que j'appellerais notre raison raisonnante, qui résonne tellement qu'elle se fait écho à elle-même, et finit en d'infinies considérations sémantiques cherchant à appliquer le mot le plus juste à quelque chose que l'on peut, en fait, résumer à un ressenti qui est toujours le même.

 

Ce que je veux dire, c'est que la notion de dictature n'est pas qu'une question objective, de définition du sens des mots. C'est aussi quelque chose qui se ressent dans sa chair, dans son esprit, dans ses rêves, lorsque tout est obscurci, que la raison n'arrive pas à pointer les choses et à les nommer clairement, mais que les tripes, elles, savent. Elles savent qu'il y a eu une atteinte de l'être, du corps à travers l'esprit, qu'un coup a été porté à la liberté sacré de cet être qui unit ce corps et cet esprit, et toute autre composante à laquelle on voudrait bien penser, en fonction de ses conceptions ou de ses croyances.

 

La dictature, en somme, c'est quand on opprime. Qu'on le fasse directement, militairement, ou de manière détournée, pernicieuse, y compris et peut-être notamment aujourd'hui par la propagande, par les mots creux et par les injures qui viennent aujourd'hui du pouvoir à l'encontre du peuple.

 

De même, lorsque la raison ne peut juger et trancher une situation, amener une décision claire, elle s'abstient et ce sont les tripes qui s'en mêlent et qui rappellent à cet esprit borné par la raison raisonnante qu'il faut respecter ce quelque chose de sacré qu'il y a en chacun de nous, que la vie n'est pas quelque chose avec quoi on joue à la roulette, et que pour qu'il y ait vie, il doit y avoir mouvement et par conséquent, liberté. Liberté de mouvement et liberté d'être. Liberté implique dangers, et survie implique plus souvent la prudence. Difficile équilibre, intime, sur lequel on ne devrait laisser personne d'autre que soi-même imposer une volonté, sans quoi on se livre potentiellement à un criminel, qu'il s'ignore ou qu'il s'assume, qu'il le soit par faiblesse ou par volonté.

 

Nous vivons aujourd'hui un mouvement totalitaire et au fond, peu importe le nom qu'on lui donnera. Ce qui compte c'est qu'il y a eu ce virage qui fait que, d'un totalitarisme rampant tel que je le décrivais les dernières années dans une de mes séries d'articles, on est passé d'un totalitarisme sanitaire avoué qui s'exprime avec une violence incroyable pour nous, et avec une démence qu'il me semble de plus en plus difficile de dénier.

 

Dès lors, il importe de le dénoncer, de le nommer comme on le ressent, et de le combattre, car il en a après nous.

 

Il semble que le basculement tyrannique se caractérise souvent par sa soudaineté et sa violence. Et bien nous y sommes. Et ce que vise la tyrannie c'est l'intimité, car c'est celle-ci qui permet la pensée libre et autonome, l'existence pleine et entière de l'être, et un être libre est une menace pour toute tyrannie, en cela qu'il la défie, qu'il la ridiculise, qu'il incarne par avance sa chute. C'est pourquoi toute tyrannie, toute dictature, qu'elle soit militaire ou qu'elle se fasse par la communication et le langage, se définit par l'extension du contrôle, pouvant aller jusqu'à la vie privée. C'est à cela qu'on la reconnaît, et c'est à cette destruction du secret médical et du principe de consentement que l'on sait que nous y sommes. Le totalitarisme ne rampe plus, il s'est dressé devant nous et contre nous, êtres humains libres par essence. Et ne nous berçons pas d'illusions, il ira aussi loin qu'il peut, aussi loin que nous le laisserons aller.

 

Alors préservons, pour commencer, notre intimité et notre vie intérieure, pour rester centrés sur ce qui vient d'autre chose que de la raison raisonnante et des émotions primaires : intuitions et sensations. Quand les tripes parlent, elles nous avertissent de tout mécanisme d'emprise.

 

Le gouvernement a notamment beaucoup mis en avant cette notion de « pédagogie », qui est le nom politiquement correct que l'on donne à la manipulation mentale de masse, dans nos systèmes, et c'est l'occasion de ressortir encore mon vieil article paru sur agoravox :

 

https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/l-abus-de-pedagogie-peut-nuire-a-55622

 

La pédagogie en politique, cet avatar du lavage de cerveau que des gens qui prétendent avoir autorité et légitimité font peser sur une population qu'ils infantilisent par ce terme. On a prétendu faire usage de cette pédagogie pour expliquer aux personnels soignants rétifs pourquoi ils doivent absolument se faire vacciner. Excusez-moi, mais des politiciens qui prétendent expliquer la médecine à des médecins, vous ne voyez pas un problème ?

 

Que les décideurs politiques aient une stratégie sanitaire en tête, soit. Qu'ils veuillent l'expliquer et convaincre de son utilité, soit. Mais qu'ils traitent leur population comme une masse d'idiots sans formation, non. Il y a dans la population plus de connaissance qu'il n'y en aura jamais dans les gouvernements incompétents que nous nous traînons depuis des décennies, qui sont aux proies des lobbies et des conflits d'intérêt et qui n'ont jamais rien entrepris contre cela. Par conséquent, subir leur « pédagogie », c'est en réalité subir leur hypnose. L'instinct de survie, les tripes, mais aussi l'intelligence, doivent nous en garder absolument. Nous sommes capables de juger leur politique et de juger leur stratégie, et de constater qu'elle ne fonctionne pas, et que faire plus de ce qui ne fonctionne pas ne permettra pas d'obtenir un meilleur résultat, car nous ne raisonnons pas comme des shadoks, et car nous voyons que nos décideurs sont pris au piège de leur propre dynamique sur laquelle ils n'osent revenir, ne sachant en réalité quoi faire.

 

 

Nous devons nous détacher de ces politiciens qui nous entraînent avec eux vers la chute inexorable, à terme, de leur régime anti-humain et purement technocratique. Pour aller vers une situation plus saine, il nous faut aller vers une dimension globale/holistique. Cette crise pourrait être et devrait être le ressort pour aller de plus en plus dans cette direction. La vie, et l'humanité, en effet, sont des « machines à apprendre ». Or, dans cette crise, il y a ceux qui se rangent derrière une doxa borgne et n'apprennent rien, répètent mécaniquement les mêmes erreurs, ne pensant qu'à se sauvegarder en pensant que l'épidémie résume le monde d'aujourd'hui, alors qu'elle n'est qu'une nouvelle donnée, et ceux qui prennent en compte cette nouvelle donnée dans leur système d'apprentissage, et ne s'en laissent pas compter : ils continuent d'avancer sans vivre dans une peur excessive, mais simplement dans une prudence mesurée.

 

D'ailleurs, qu'arriverait-il si une seconde catastrophe venait se plaquer sur celle-ci ? Imaginez-vous le chaos mondial que cela pourrait engendrer, alors que nos gouvernements, ne sachant déjà pas comment gérer cette nouvelle donnée, se précipitent sur les fausses solutions de facilité que sont les mesures restrictives et les vaccins sous contrainte, incapables d'imaginer que, pour la solution comme pour le problème, il faut prendre en compte la complexité du monde ? Si le problème est complexe, la solution a peu de chances d'être simple. Ce simplisme engendre un véritable carnage, car nous sommes essentiellement dirigés par une caste déconnectée du monde, pourvue uniquement de solutions technicistes unidimensionnelles, et dépourvues d'une vision globale des choses.

 

Et même si une autre catastrophe ne venait pas s'empiler, qu'arriverait-il des libertés si la maladie ne devait jamais disparaître ? On ne cesse de nous dire que tout cela n'est que temporaire et que l'état d'urgence se terminera en novembre, alors qu'on ne fait qu'énumérer les « vagues » les unes après les autres. Attali avait même parlé, au tout début de la crise, de 8 confinements. Excusez-moi mais ces gens ont-ils une boule de cristal ? Sont-ils si aveugles au fait que si l'on applique ces mesures aujourd'hui il n'y a pas de raison qu'on ne continue pas à les appliquer jusqu'à la 8e ou la 80e vague ? Temporaire mais pour plusieurs générations ? Il faut revenir sur Terre urgemment... et accepter que le monde est dangereux mais qu'il ne se résume pas à ça, et que nous devons faire avec, réapprendre à vivre avec une nature que, quoique nous croyons, nous ne savons pas maîtriser.

 

Car la sagesse est souvent dans le renoncement et l'acceptation. A commencer par l'acceptation que nous avons eu une mauvaise stratégie, alors que des pays d'Asie ont, eux, des bilans en terme de victimes qui parlent pour eux-mêmes. Et même si nous ne sommes pas des asiatiques et que les mesures restrictives collectivistes nous paraissent insupportables, réaliser que nous avons en fait subi bien pire que ces pays qui, eux, n'ont généralement pas confiné et peuvent obtenir, avec d'autres mesures, des bilans 10 ou 100 fois meilleurs que les nôtres. Sommes-nous si orgueilleux que nous ne savons pas le voir ? Même la Chine, que nous prenons en exemple pour certaines choses, tout en la dénonçant comme une infâme dictature, n'a jamais ni confiné sa population entière ni imposé à la vaccination. Ils ont même dit que nous étions fous de faire ça. Faut-il rappeler, même si ça vaut ce que ça vaut, que les tests de QI donnent des meilleurs résultats chez les peuples asiatiques que chez les peuples occidentaux ? Nous aurions grand besoin d'humilité, parfois.

 

En tout cas, je vais vous laisser sur ces ébauches de réflexion, qui hélas ne m'emmènent pas encore bien loin dans mes idées de reconstruction d'un monde plus sain avec l'aide des bonnes volontés qui sont déjà en quête de cela, en terminant par deux citations tirées du dernier article de dedefensa.org (voir annexes), notamment celle-ci où Philippe Grasset qualifie une fois de plus notre système d'anti-civilisation :

 

« ... Que cette anti-civilisation ait laissé prospérer une totale inversion de la perception par sa propre autocensure éhontée de la vérité du monde, par le développement de mouvements sociétaux d’une puissance aussi étonnante de dynamisme que la bêtise monstrueuse qui les structure (wokenisme et le reste), on ne le comprend qu’à la lumière de l’incroyable débâcle de la science et de ses fabulations de connaissance opérationnalisées face à une pandémie comme celle du Covid 19... Covid aurait dû normalement passer-muscade sans publicité, comme au temps des grippes asiatiques et de Hong-Kong ; au lieu de quoi l’on en a fait bien pire que la peste noir en termes de bouleversements civilisationnels par la grâce étrange de la bouffonnerie des élitesSystème et vaccinées... Si ce n’est, cela, une accélération fatale de l’effondrement et la plus terrible vacherie que les dieux réservaient à la modernité-tardive ! »

 

 

Ou encore celle-ci, provenant d'une membre du parti LR, pourtant un parti très porté sur les restrictions d'une manière générale :

 

« Plus que jamais il est urgent de relire les travaux fondamentaux de Pierre Clastres et notamment ‘La société contre l’État’ et de retrouver la distance nécessaire face à des États tout puissants, deus ex-machina ivres de publications scientifiques, contradictoires et incertaines pourtant. Aujourd’hui, il faut stopper cette machine folle liberticide dans laquelle nous avons été les esclaves volontaires et retrouver le bon sens des Indiens Guayaki face aux dérives d'une centralisation excessive du pouvoir. La crise Covid est une crise anthropologique majeure contre laquelle il faut réagir rapidement et collectivement pour ne pas devenir des îlots de familles apeurées et contrôlées, incapables de faire société, par peur de la mort. Finalement, je préférais le “il est interdit d’interdire”, au nouveau monde dont l’adage semble être “il est interdit de ne pas interdire”. »

 

Je vous souhaite en tout cas, et nous souhaite à tous, beaucoup de courage dans cette période très sombre. Du courage, de l'endurance, et de la noblesse d'âme. Car nous aurons bien besoin des trois, et de plus encore.

 

 

 

 

 

 

Annexes

 

 

https://fr.sott.net/article/37705-Efficacite-entre-19-et-29-Voici-l-etude-qui-analyse-les-donnees-reelles-des-produits-experimentaux-nommes-vaccins-anti-Covid-de-Pfizer-et-Moderna

 

https://fr.sott.net/article/37702-Une-lanceuse-d-alerte-du-gouvernement-americain-signe-une-declaration-sous-serment-affirmant-que-plus-de-45-000-personnes-sont-mortes-en-raison-du-vaccin

 

https://fr.sott.net/article/37739-Les-deces-associes-aux-vaccins-anti-Covid-sont-exceptionnellement-eleves-Le-pasteur-Hoegger-denonce-le-silence-coupable-des-autorites

 

https://fr.sott.net/article/37689-L-etude-de-Pfizer-sur-la-vaccination-des-enfants-12-15-ans-mentionne-des-effets-neurologiques-graves-et-des-conduites-suicidaires

 

 

Je cite ce passage avec lequel je suis en plein accord :

 

"Comme le fait remarquer une internaute sur Twitter : « Notez que le problème est l'exacerbation potentielle [d'un état] d'anxiété et de dépression post vaccin. Le fait que Pfizer tente une explication n'est pas une preuve, et la non-mention du problème par le Vidal/EMA est injustifiée. »
On notera également que lorsqu'il s'agit d'attribuer un décès au Covid, le lien est immédiatement établi, en prenant soin d'ignorer tout facteur aggravant ou autre cause potentielle, comme les comorbidités. Par contre, quand il s'agit de considérer la possibilité d'une aggravation d'un état préexistant - comme un état dépressif - suite à l'administration d'une injection Covid, on balaie tout lien de cause à effet d'un revers de la main.
"

 

 

Je note également en passant qu'il se confirme que certains effets secondaires sont "caviardés". Une pratique totalement scandaleuse, mais qui fait partie depuis longtemps de la normalité des faits. Si certaines personnes ne comprennent pas pourquoi on nous cacherait des choses, elles gagneraient peut-être à au moins considérer les faits : même si on ne sait pas pourquoi, on nous en cache. Et les raisons ne me semblent pas si mystérieuses... fric et influence. Business as usual. Les seules explications pour ne pas vouloir voir cela sont donc la naïveté et/ou l'envie de croire aux vaccins. Rien de rationnel là-dedans.

 

Par ailleurs, il faut se rappeler que les boites qui ont ces pratiques ont déjà été condamnées pour ce type de pratiques malhonnêtes comme des pots de vin, trafics d'influence et utilisation de produits cancérigènes et toxiques connus dans leurs « remèdes », pour des milliards de dollars. Ce n'est donc pas quelque chose qu'on découvre ou qu'on invente, ni qui soit nouveau. Ce ne sont d'ailleurs pas que des « complotistes » cachés derrière leurs ordinateurs qui le disent et le pensent, mais aussi des politiciens influents dans certains pays, qui dénoncent certaines politiques et certaines stratégies qui ne vont pas dans le sens de l'intérêt général, c'est le moins qu'on puisse dire :

 

https://www.bastamag.net/Vandana-Shiva-fondation-Bill-Gates-philanthropie-capitalisme-neo-colonialisme-covid-Inde

 

 

Par ailleurs, sur le thème de la censure, de la pensée unique et du terrorisme intellectuel :

 

https://fr.sott.net/article/37721-Chasse-aux-sorcieres-victime-de-menaces-le-Dr-Mercola-est-contraint-de-SUPPRIMER-le-contenu-entier-de-son-site-Web-le-fruit-de-25-annees-de-travail-reduit-en-fumee

 

 

Autres sources de réflexion :

 

A propos des traitements du covid :

 

https://bonsens.info/parcours-dun-covide-en-colere-contre-lordre-des-medecins-il-agit-avec-bonsens-org/

 

Sur l'illégalité du pass sanitaire et les recours en justice, quelques éléments :

 

https://www.eurojuris.fr/categories/droit-europeen-droit-communautaire-9400/articles/pass-sanitaire-non-conformite-droit-union-europeenne-40559.htm

 

https://nopass.fr/

 

Sur la géopolitique et la psycho-sociologie du virus :

 

https://fr.sott.net/article/37741-Un-peu-de-verite-en-ces-temps-de-mensonge-universel

 

Luc Montagnier estime que de nombreuses erreurs, notamment dues aux distorsions politico-médiatiques, engagent ni plus ni moins que l'avenir de l'humanité :

 

https://fr.sott.net/article/37733-Une-erreur-strategique-qui-impacte-l-avenir-de-l-humanite-appel-du-Pr-Luc-Montagnier

 

Michel Rosenzweig assume que nous ne reviendrons jamais à ce que nous appelons la « normalité » :

 

https://fr.sott.net/article/37725-Penser-que-l-on-va-revivre-normalement-est-une-arnaque

 

 

Sur notre capacité d'autonomie, qui risque de s'avérer de plus en plus capitale, par les temps qui courent :

 

https://fr.sott.net/article/37691-Il-est-temps-de-reveiller-le-medecin-qui-sommeille-en-nous

 

Extraits :

 

« De ce fait indéniable, un schisme se forme de plus en plus visible et audible dans la population entre ceux qui focalisent sur l'agent microscopique, ce que les scientifiques en démontrent, ce que les économistes en développent et ce que les politiciens majoritaires en déduisent, attitude qui ne reflète pas la disposition d'esprit qui anime les gens attentifs à une perception globale d'eux-mêmes et panoramique de leur environnement. »

 

« il faut sortir de cette logique très techniciste qui fait qu'aujourd'hui notre seule obsession, c'est de trouver un vaccin et un médicament. La pandémie actuelle a révélé l'état de santé dramatique des populations, et l'origine sociétale plus qu'individuelle des comorbidités. Ne serait-il pas temps de s'attaquer aux maladies chroniques, à l'alcoolisme, au tabagisme, à la malbouffe, plutôt que de n'agir qu'en aval et préconiser une vaccination de masse.......C'est la double empreinte millénaire de la matrice chrétienne de la domination de l'humain sur la nature et séculaire de capitalisme prédateur, de foi suicidaire dans le «progrès» technique et scientifique qu'il faut revisiter. Et rompre avec l'anthropocentrisme au profit d'un biocentrisme gage d'une vraie solidarité avec l'ensemble du vivant. »

 

 

Enfin, deux articles de fond. Sur la notion fallacieuse de consensus scientifique que j'ai déjà largement battue en brèche sur ce blog comme étant un concept politique et non pas scientifique :

 

https://fr.sott.net/article/37735-Le-concept-de-consensus-scientifique-est-il-vraiment-scientifique

 

Et ce magnifique article de dedefensa qui conclut fort bien le mien, avec cette sagesse et cette distance non dépourvue de prise de position philosophique, que j'aspire à atteindre un jour, si je vivais assez longtemps et que la vie me donnait cette force d'âme :

 

https://www.dedefensa.org/article/colere-insoutenable-legerete-du-vaccin

 

J'avance aussi l'argumentation d'Ingrid Courrèges sur le pass sanitaire :

 

Vidéo youtube : PASS SANITAIRE - Ma Décision

 

Enfin, une vidéo à voir absolument si vous voulez réfléchir en profondeur sur les problèmes de droit, de liberté et de légitimité qui se posent en ce moment, et pour réfléchir à des bases plus saines dont nous aurons un très grand besoin à l'avenir :

 

Vidéo youtube : 54) Qu'est ce que le Droit Naturel?

 

 

Posté par Seilenos à 12:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

04 août 2021

Sur les risques liés aux dérives ségrégationnistes

 

Je suis encore souvent choqué de l'incapacité de beaucoup à penser les choses en cette période. Je pense principalement aux dérives graves qui pourraient s'empiler sur la société de ségrégation qui se construit actuellement, et que tout le monde espère, et que beaucoup croient temporaires.

 

Il y a aujourd'hui des gens vaccinés qui sont refusés à l'hôpital sans test PCR. Rappelons nous que c'était quelque chose d'inimaginable il y a un an et demi. Beaucoup jurent que ces dérives sont temporaires, que ce n'est pas si grave et que l'on peut accéder aux urgences si l'on est vraiment en danger.

 

Certes. Pour le moment.

 

Mais cela ne veut pas dire que ça ne pose pas déjà un problème très sérieux. Comment, en effet, sait-on avec certitude que vous n'êtes pas en danger si on ne vous examine pas, et qu'on repousse votre RDV d'un mois, trois mois, six mois ? C'est un problème récurrent depuis le début de la crise sanitaire, dont on sait qu'il a engendré une surmortalité, lorsqu'on ne s'enfonce pas profondément la tête dans le sable. Cela veut dire, concrètement, que cela n'arrive pas qu'aux autres : cela peut vous arriver, à vous ou un de vos proches, à un de vos enfants, et ne parlons pas de malheur, mais hélas il faut se le mettre dans la tête, cela peut arriver à n'importe qui !

 

Demain, à l'heure où j'écris, le conseil constitutionnel va rendre sa « copie » sur le projet d'extension du pass sanitaire, et toute une population est pendue à ce qui va en ressortir en terme de droits temporaires, mais surtout en terme de ce que cela pourrait nous préparer pour l'avenir, si une telle chose, à mon avis ignoble, est validée.

 

On sait que les pertes de libertés ont tendance à s'entériner dans la durée, parfois en entrant dans la loi commune. Et lorsque les populations s'habituent au pire pour des raisons présentées comme louables (sanitaires, altruistes, que sais-je), cela fournit de bonnes excuses pour le faire.

 

Aujourd'hui, un non vacciné ne peut déjà plus accéder à certains lieux, du moins dans la plupart des cas, et avant même que l'extension du pass soit promulgué. Cela en dit très long sur l'état de préparation mentale des populations à ce fameux « pire ». C'est contre ce pire que j'ai commencé à rejoindre les manifestations anti-pass.

 

Aux USA, certains sont prêts à l'idée que l'on emprisonne les non-vaccinés. Vous avez bien lu, et la preuve ici :

 

Vidéo youtube (anglais) : They Want to Arrest and Jail All Unvaccinated Adults!

 

 

Nous avons déjà laissé faire les euthanasies plus ou moins passives dans les ehpad depuis l'année dernière, et on ne peut pas dire que cela ait soulevé un tollé spectaculaire chez les médias aux ordres.

 

L'on sait par ailleurs que la population non vaccinée recouvre largement des pans de la sociologie connue, c'est à dire : les plus pauvres, le prolétariat, mais aussi ceux qui sont déjà marginalisés, à commencer par les handicapés mentaux ou les immigrés ou réfugiés récents, notamment. Fabrice Di Vizio a produit un excellent podcast sur ce sujet la semaine dernière :

 

Vidéo youtube (podcast) : En marche vers l’enfer

 

Note : Suite à une énième censure, je mets le lien odysee :

 

https://odysee.com/@DiVizio:2/en-marche-vers-l%E2%80%99enfer:d?

 

 

Accepterons-nous pour les handicapés et les plus démunis, pour les non-vaccinés en général, ce qui nous choquerait s'il s'agissait de juifs, de musulmans, de bouddhistes, ou de je ne sais quelle communauté, sous prétexte que – on m'a déjà rétorqué ça – les non-vaccinés ne constituent pas une communauté ? D'ailleurs, qu'est-ce qu'une communauté, sinon un concept quelque peu fallacieux, qui étiquette une catégorie de population ? Or, précisément, les non-vaccinés contre le covid sont au minimum une catégorie de population qui, on l'a vu, recouvre statistiquement certaines particularités sociologiques.

 

Les non-vaccinés perdent les mêmes droits que perdaient les juifs, au début, dans les années 30. Comment savons-nous si nous ne finirons pas par exclure les handicapés ou les obèses sous prétexte qu'ils seraient super-contaminateurs ou hors-système ? On me rigole au nez lorsque je dis que dans 10 ans, au train où vont les choses, et alors qu'aujourd'hui nous mettons toutes sortes de choses en place pour faciliter la vie aux handicapés, il se pourrait que la vapeur s'inverse, et qu'on n'ait plus moyens (sociétaux, moraux, techniques ou que sais-je) d'entretenir des handicapés dans notre société sans les confiner dans une forme d'exclusion. C'est certes une vague intuition, une alerte que je lance, étant moi-même handicapé et me sentant encore plus en marge dans la société actuelle. Que dire par exemple des sourds-muets avec les masques, des gens en fauteuil roulant ou en perte d'autonomie, lorsqu'il y a de plus en plus de démarches à faire, et alors qu'on méprise les contre-indications médicales que ces gens peuvent avoir contre les mesures imposées. Pensez aux handicapés mentaux, déjà en difficulté voire en danger habituellement et souvent en détresse face aux changements dans la société, à propos desquels beaucoup d'alertes sont lancées en ce moment.

 

En fait, mon alerte porte sur des choses déjà concrètes que pas grand monde ne voit. Pour des bien-portants, pour des gens bien intégrés dans la société, ce qui importe en premier, c'est de pouvoir conserver les petits conforts de la vie quotidienne : terrasses, cinéma, etc.

 

Moi je ne fréquente que très peu ces endroits. Je ne suis pas à l'aise pour rencontrer des gens et je n'aime pas les foules et les lieux trop peuplés. Mes difficultés d'adaptation se font sentir, même si en revanche j'ai peu souffert des confinements qui n'ont que peu changé mon quotidien. Handicapé, on est déjà souvent isolé. Qui s'en soucie ?

 

Les handicapés au sens large (les inadaptés, les marginaux comme les handicapés au sens strict) sont dors et déjà une variable d'ajustement. Cela risque de ne faire qu'empirer, pendant que les mesures politiquement correctes d'aménagements se poursuivent d'une main, simultanément aux fermetures de places dans les hôpitaux de l'autre main, et alors que les handicapés feront nécessairement partie des premiers à souffrir de ce problème.

 

Donc voilà ce que je voulais dire. Aujourd'hui on me rigole au nez quand je parle de dérives ségrégationnistes pouvant devenir de plus en plus graves, avec toutes les violences silencieuses que cela implique.

 

Demain, me rira-t-on jaune au visage, lorsque je lâcherai un de ces fameux « je vous l'avais bien dit », si on interdit aux handicapés ou aux obèses l'accès à certains lieux, si les non-vaccinés perdent le droit de vote, ou si les cas contact du covid sont regroupés dans des camps (cas qui existe déjà dans les landes) ?

 

Vidéo youtube : Le premier camp Covid en France ! La minute de Ricardo

 

 

Pour terminer, une de ces vidéos iconoclastes que j'aime bien lancer comme un pavé dans la mare, sur les conditionnements et les biais cognitifs, à bien prendre note en cette période :

 

Vidéo youtube : LE biais cognitif du siècle (V.B 47)

 

 

PS : aux USA, la ségrégation vaccinale pèse plus lourd sur les populations noires que sur les autres :

 

https://www.dedefensa.org/article/rapsit-usa2021-covid-est-il-raciste

 

 

Posté par Seilenos à 14:15 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

03 août 2021

Pour ceux qui ne comprennent pas le problème du pass sanitaire

 

En préambule, je précise que toute prise de position personnelle sur cette crise ne peut être qu'éminemment subjective et à commencer par la mienne, au cas où il serait besoin d'expliquer que je ne prétends absolument pas détenir la vérité sur cette crise, en dépit des positions tranchées que j'ai déjà tenu et continueraient de tenir, qui se basent sur des principes philosophiques et spirituels. Par conséquent, toute personne qui prétendrait détenir la vérité définitive sur tel ou tel point, et il y en a beaucoup dans les médias comme sur le net, doit naturellement susciter la méfiance. Par contre, toute personne est légitime et fondée à affirmer ses convictions, et c'est ce que je fais, rien de plus.

 

Je ressens aujourd'hui la nécessité de faire le point sur la question de la vaccination obligatoire imposée de manière détournée par le pass sanitaire, et sur ce pass sanitaire lui-même. Ça me trottait dans la tête depuis plusieurs jours, mais avec les pressions que nous subissons tous, je me décide aujourd'hui, après que mon père, angoissé, ait fait peser ses peurs sur moi et m'a réveillé très tôt ce matin au téléphone pour m'encourager vivement à me faire vacciner contre cette maladie qui serait « bien plus dangereuse qu'on ne le croit », comme un revival traumatique du premier confinement, avec son effroi et sa sidération.

 

Les médias, les politiques, nous ont plongés depuis un an et demi dans un règne de la terreur, et il y a aujourd'hui une pression psychologique énorme sur chacun d'entre nous, avec une espèce de dissolution de la sanité psychique collective, une perte des repères rationnels qui provient selon moi d'un manque de bases philosophiques et spirituelles qui font de nous des jouets de ces agitations. La société est profondément fracturée, traumatisée, et beaucoup ne parviennent pas à accepter le risque, la mort, la souffrance, l'incertitude. Cela a certes toujours été, c'est inscrit dans la nature de l'homme, qui a toujours cherché à maîtrisé et contrôler son environnement, mais cela est très fortement exacerbé dans la période actuelle, propice à l'instabilité mentale, aux hystéries, aux peurs de toutes sortes, mais aussi aux manipulations perverses qui capitalisent sur cette situation.

 

Même si mes positions peuvent paraître tranchées, de par ma manière de s'exprimer, et que je peux parfois, je le conçois très bien, donner l'impression de pencher vers les théories complotistes, il faut comprendre en fait que je ne fais que jouer de l'outrance pour ridiculiser les positions dogmatiques, et plus particulièrement celles qui s'étalent dans les médias, car quoiqu'on en pense, ce sont celles-ci qui ont le plus d'effet sur la psychologie générale, et notamment sur la santé mentale générale. Il me semble que vouloir rééquilibrer la balance en présentant des sources alternatives est aujourd'hui une nécessité, et même une urgence absolument primordiale, à l'heure où des millions de gens sont contraints de prendre des décisions qui ont le potentiel d'impacter toute leur vie, voire d'avoir une issue fatale. Il ne s'agit pas de paranoïa, mais seulement de mon « primum non nocere » à moi. Dans les époques de trouble, je crois qu'il faut fermement s'ancrer dans des principes, sinon on devient le jouet de forces extérieures qui pourraient nous faire accomplir des choses que nous ne mesurons pas.

 

J'ai déjà abondamment cité les sources de mes réflexions au cours de ces derniers mois et dernières années, aussi je vais me permettre cette fois-ci d'énoncer mes arguments sous une forme résumée, sans forcément citer de sources.

 

Pour commencer, et avant d'entrer dans le sujet du pass sanitaire, je voudrais énoncer les principaux arguments selon lesquels, pour moi, le vaccin n'est pas nécessairement une solution :

 

 

- Balance bénéfice risque impossible à établir en l'état, et qui semble dors et déjà défavorable chez les moins de 30 ou 40 ans (ce qui signifie très concrètement qu'il se pourrait que le vaccin puisse faire plus de dégâts que le virus chez cette tranche d'âge qui n'est pas à risques), peut-être favorable au dessus de 60-70 ans... Dans la fourchette intermédiaire, on ne sait pas, et on est fondé à penser que l'apparition éventuelle d'effets secondaires à long terme en même temps que la baisse de dangerosité des variants en circulation par rapport aux précédents, fait davantage pencher la balance vers le côté défavorable aux vaccins.

 

- Tous les vaccins sont encore en phase expérimentale (phase 4) qui ne prendra fin qu'en 2022 ou 2023, et on devrait être libre de ne pas être un cobaye.

 

- L'efficacité des vaccins est de plus en plus débattue et semble s'amoindrir avec le temps (cf le cas d'Israël qui montre que 60% des cas sévères se trouvent chez les vaccinés, à noter aussi le différentiel énorme entre la vaccination et l'immunité naturelle, voir l'article de businesstravel).

 

- Il a toujours été considéré en médecine qu'il valait mieux éviter de vacciner en cours d'épidémie, car cela peut aggraver l'épidémie, par exemple parce que l'immunité est affaiblie juste après les injections, et parce qu'il semble que cela sélectionne de nouveaux mutants/variants, qui échappent à la vaccination, cas qui semble concordant avec ce qu'on observe aujourd'hui.

 

 

L'article cité ci-dessus :

 

https://www.businesstravel.fr/israel-ne-rouvre-pas-ses-frontieres-aux-voyageurs-vaccines.html

 

 

Voilà. Ma position n'est pas dogmatique, elle est purement rationnelle, et elle inclut la notion d'inconnaissance. Comme je ne sais pas l'effet que que la maladie pourrait avoir sur moi, et idem pour les vaccins en phase expérimentale, je me fonde sur ce principe pour prendre ma décision : la maladie me tombera ou ne me tombera pas dessus, par contre le vaccin doit rester un choix, et l'on peut choisir de ne pas s'inoculer quelque chose qui pourrait avoir des effets indésirables bénins ou graves, temporaires ou définitifs, aigus ou chroniques, voire létaux. Ma décision n'est pas irrévocable et elle évoluera en fonction de mes lectures et du jugement que je porterai sur les choses. Je suis en revanche conscient que l'on peut revenir sur une situation de non-vaccination, en se faisant vacciner à n'importe quel moment, mais qu'on ne peut pas revenir sur une vaccination une fois faite. A partir de là c'est « alea jacta est ». Ceci aussi, est à prendre en compte, et relève de la pure rationalité, et non d'un supposé dogmatisme que certains semblent prêter à moi ou à ceux qui refusent la vaccination actuelle par principe, non pas parce qu'ils sont contre les vaccins dans l'absolu, mais parce qu'ils sont contre cette vaccination là, dans ce cas bien spécifique.

 

Je trouve d'ailleurs que l'irrationnalité est plutôt du côté de certains promoteurs de la vaccination (pas tous, j'ai bien écrit « certains »... précautions oratoires... parce qu'on ne sait jamais), et pour ma part, je ne vis pas dans la peur et ne me sens donc pas obligé de prendre des décisions seulement en fonction de cela. En fait, un vaccin contre la peur irraisonnée pourrait peut-être nous aider, aujourd'hui, à prendre des décisions plus éclairées.

 

Il est d'ailleurs marquant, je répète mes propos d'articles précédents, qu'on ait encouragé tout le monde dans le sens de cette peur pendant un an et demi, et qu'à présent on invective ceux qui ne courent pas se faire vacciner à cause de leur prétendue lâcheté ou paranoïa, alors que pour beaucoup ils se montrent simplement prudents. Tout comme il ne fallait pas surréagir à l'épidémie car cela a fait beaucoup de dégâts à mon avis inutiles sur la société (cf de très nombreux articles entre autres de ma part sur ce sujet), il n'y a pas de raison de surréagir dans un sens ou dans un autre aux vaccins : ils peuvent être utiles, mais ils ne sont certainement pas la solution magique pour en sortir, et je persiste à penser que ce sont des manipulateurs pervers qui poussent sans arrêt ce faux espoir. Ce qui m'amène à la question du pass sanitaire.

 

 

Le pass sanitaire

 

Ces jours-ci, je regardais les JO, avec les pubs incessantes, et ça me semble de plus en plus insignifiant, pendant que des gens sont refusés à l'hôpital, laissés à crever, sommes nous encore un pays développé ?

 

https://www.20minutes.fr/societe/3094267-20210730-pass-sanitaire-oui-clinique-refuse-patiente-pass

 

Même l'ordre des médecins semble se réveiller sur le danger inédit et inoui que cela fait peser sur des malades :

 

https://francais.rt.com/france/89243-pass-sanitaire-ne-doit-pas-priver-des-patients-soins-sinquiete-ordre-medecins

 

 

Je n'ai pas du tout envie d'écrire un autre article fleuve comme celui de ce dimanche, car comme je l'ai dit, je suis très fatigué de tout cela, et donc je vais faire assez court. Toutefois, il me semble qu'il est bon d'expliquer ses positions, et de rappeler certaines choses fondamentales qui ont tendance à être trop facilement ignorées, déformées ou dénigrées, notamment dans la presse mainstream.

 

 

Il faut absolument prendre conscience que nous vivons en ce moment même la crise démocratique la plus grave depuis 80 ans.

 

On se moque lorsque certains évoquent l'étoile jaune ou la shoah. Pourtant, cela a commencé exactement comme cela. Au début, les juifs étaient interdits de restaurant, de bars, de spectacles. Dans les sociétés ségrégationnistes comme le furent les USA et qui le payent cher aujourd'hui avec la montée de l'idéologie « woke », les transports étaient réservés à certains citoyens.

 

Sebastian Haffner, sur l'Allemagne de 1933, et voilà pourquoi sott.net, site que j'ai moi-même critiqué pour des dérives à une époque, demeure un bijou de réinformation à préserver par les temps qui courent avec la censure qui gagne toujours du terrain :

 

https://fr.sott.net/article/37628-En-passant-Et-en-lisant-Sebastian-Haffner-Allemagne-mars-1933

 

Pour ne pas alourdir, je ne cite pas d'extraits. A vous de voir si vous voulez vraiment savoir, et dites-vous que sott.net a publié pas mal d'articles sur cette période de l'histoire, qui laissent vraiment songeurs, sur ce que nous sommes en train de vivre, et alors que j'ai entendu des témoignages, eux aussi souvent moqués, d'anciens qui ont connu les bombardements, ou de gens qui ont vécu la dictature soviétique, et qui tous disent que ce qu'on vit actuellement est comme une réactivation traumatique qui leur fait revivre des moments inquiétants. Exagèrent-ils ? Ou nous préviennent-ils de ce qui risque d'arriver si notre réaction n'est pas à la hauteur ?

 

Bien qu'autiste, j'étais dans la manifestation à Saint-Etienne samedi dernier, et je dois dire qu'aujourd'hui, je me sens résistant comme mon grand père l'avait été lors de la seconde guerre mondiale. Oh, non, je n'ai pas connu les mêmes dangers et les mêmes difficultés que lui, et j'espère que ce ne sera jamais le cas, car je ne suis pas du tout sûr d'avoir son courage et sa fermeté d'esprit. Je ne risque guère que l'ostracisme, et pas la mort ou les camps... du moins, pour le moment.

 

Ce qui est sûr pour le moment, c'est que ce pass inaugure une société de ségrégation dont personne ne peut affirmer jusqu'où elle ira et combien de temps elle durera, si toutefois les annonces de Saturne le dévoreur de ses enfants se concrétisent à travers le chantage qu'il impose à la population, simplement pour retrouver une vie prétendument normale, surtout faite de beaucoup de petits conforts insignifiants et aliénants, lorsqu'on regarde les choses d'une certaine manière. En ce qui me concerne en tout cas, l'ancienne « normalité » n'a pas un pouvoir assez désirable sur moi pour que je veuille son retour. Tout au contraire, je crois à la nécessité d'en sortir pour un monde plus respectueux et plus humain, moins tourné vers le profit et l'hédonisme le plus superficiel.

 

Il m'arrive souvent de douter, de me dire que j'ai peut-être totalement tort sur ma vision de la crise dite sanitaire. Dans ces moments là, je réexamine les données que j'ai accumulé et interprété, je me repose les mêmes questions, et parfois de nouvelles questions, notamment autour de ce que devrait être une société humaine et une république réellement démocratique, et j'arrive invariablement aux mêmes conclusions : nous sommes en train de renier tous les principes de l'humanisme, et cela est intolérable. D'autant plus intolérable que nous faisons cela au nom d'un prétendu altruisme, et d'un faux humanisme, qui conduira, je l'affirme, à la destruction d'une société qui est la seule garante de notre bien être, et du respect de notre condition d'êtres sacrés (devant le cosmos, j'entends). Nous payerons très cher notre peur et notre soumission à un ordre sécuritaire qui se prétend sanitaire alors qu'il saccage toujours plus les hôpitaux et prétend maintenant les interdire à une classe de sous-citoyens. Je doute que même les juifs aient eu à subir cela.

 

Et pour ceux qui refusent de croire ou de voir qu'il y a des manipulations, une ingénierie sociale et une pression sur les états exercée par l'industrie pharmaceutique, plus puissante que l'industrie pétrolière, voyez comment est traité actuellement l'inventeur des thérapies à ARNm, maintenant qu'il alerte lui-même sur le fait qu'on joue aux apprentis sorciers avec la technique qu'il a inventé :

 

https://fr.sott.net/article/37675-Dr-Robert-Malone-Je-suis-en-train-d-etre-efface-de-l-Histoire

 

Rappelons utilement au passage que l'inventeur des tests PCR avait lui aussi dénoncé l'utilisation faite de sa découverte, à l'époque du SIDA. Dévoiement de la science à des fins politiques dont j'ignore les finalités, mais qui existent indéniablement, et cela aussi fait partie des choses absolument inacceptables. Pour plus d'infos sur ces sujets, voir mes anciens articles.

 

Et pour ceux qui pensent que ceux qui sont sceptiques vis à vis de tels ou tels aspects de la crise sont de parfaits crétins ou des ignorants, voir par ici :

 

https://fr.sott.net/article/37674-Une-etude-du-MIT-realisee-en-mars-montre-que-les-coronasceptiques-ont-une-connaissance-approfondie-des-donnees

 

Le MIT conclut en somme qu'il faut prendre cela en compte avec un peu plus d'intelligence et cesser de dénigrer les sceptiques. Si jamais le contrôle d'internet voit un jour ce genre de site fermé ou censuré, je prédis une époque d'un obscurantisme particulièrement noir, avec une défiance absolue pour toute parole officielle d'un côté, et un lavage de cerveau absolu de l'autre. En exagérant un poil, j'ai presque envie de dire qu'avec cette crise, nous vivons une espèce de guerre mondiale de l'information, entre les sceptiques traités de complotistes d'un côté, et le mainstream lénifiant de l'autre. Ici, idriss Aberkane lance une charge acerbe contre cette pensée unique :

 

Vidéo youtube : Les Fauci Leaks, quelles sont les révélations ? ? | IDRISS ABERKANE

 

 

Mais je ne veux pas rallonger éternellement cet article. J'en finis donc là, et vous laisse sur cet article qui pose les bases d'une réflexion pour sortir de l'impasse de cette dérive anti-sociale et anti-humaine que nous vivons, pour enfin commencer à créer quelque chose en dehors de ce système profondément malade :

 

https://fr.sott.net/article/37672-Mobilisations-pour-les-libertes-Evitons-les-pieges-et-trouvons-les-espaces-pour-construire-les-alternatives

 

Et enfin, ce discours lors d'une manifestation contre le pass sanitaire, où tout est dit :

 

https://vk.com/wall-176246656_38803?z=video618410433_456239853%2F6244b474a8de3c6fb5%2Fpl_post_-176246656_38803

 

 

Posté par Seilenos à 12:38 - - Commentaires [0] - Permalien [#]