Sans hésiter, la réponse est : OUI !

Bien sûr qu’il y a du bon, dans l’idéologie new-age. Le new-age a le mérite de nous dire que le changement est possible, que nous avons en nous des ressources pour évoluer, nous développer, pour appréhender les choses d’une manière plus positive, et mieux vivre en nous-mêmes. Le new-age a inventé des approches novatrices, dans le domaine de la psychologie, par exemple.

Par contre, en matière spirituelle, le new-age est tout simplement une catastrophe.

Le new-age cultive la confusion de différentes formes spirituelles, et contribuer à faire croire que la spiritualité peut s’aborder comme un supermarché. Il nous promet le bien-être, mais utilise pour cela la tromperie et l’illusion. Son discours est emprunt d’une grande peur de la souffrance qu’il s’empresse de dénier. Le new-age, à l’instar de tous les mouvements de notre époque, refuse de regarder les choses en face, et nous propulse droit en avant dans un gouffre spirituel et humain, dans la joie et la bonne humeur. Le new-age ne manifeste aucune rigueur dans son approche, appauvrissant ainsi toutes les formes spirituelles auxquelles il emprunte des petits bouts sans souci de cohérence.

Le new-age est une idéologie malade de notre époque, dépourvue de sens profond. Le new-age propose des solutions magiques aux maux de notre époque, mais aucune solution concrète pour se débarrasser de l’idéologie dominante et construire de manière raisonnable un système plus adapté aux problèmes qui sont apparus récemment.

En vérité, le new-age est né de la peur compréhensible des horreurs du présent, et en compensation, pour l’adoucir, nous propose un monde tout rose, sans problèmes et sans souffrance, et va carrément jusqu’à nous promettre le paradis sur Terre pour demain. C’est sans issue.

Cela est surtout symptomatique de notre époque. Cela révèle à quel point le malaise est grand, et la nécessité de sortir du système actuel impérieuse.

Mais ce n’est pas avec de la pensée magique que l’on sort de la merde. C’est avec du courage et de l’action concrète. C’est pourquoi je vous le dis, il va falloir se préparer à retrousser nos manches et abandonner ce type d’idéologie, car le new-age n’est tout entier qu’un discours lénifiant qui nous endort en nous promettant le meilleur, en nous promettant que nos rêves deviennent réalité. Voulez-vous vraiment de ces illusions ? Vous sont-elles réellement bénéfiques sur le long terme ou ne feront-elles que vous rendre davantage impuissants ? Dans ce cas, c’est votre choix, mais ce n’est pas le mien.

Merci de m’avoir lu, en espérant vous avoir fait réfléchir, à défaut de vous convaincre. Je ne prétends pas détenir la Vérité, mais pensez-bien que les discours new-age se présentent comme tels, eux !