Entrons directement dans le vif du sujet, avec une liste un peu subjective et non-exhaustive du phénomène. On trouve sur le net diverses autres tentatives, assorties ou non de critiques :

 

http://rr0.org/science/crypto/ufo/analyse/hypotheses/index.html

 

http://www.cerpi-officiel.be/Hypotheses-ufologiques/2015-05-30-22-43-38.html

 

http://benzemas.zeblog.com/409679-la-paranormalisation-de-l-39-ufologie-et-hypotheses-sur-les-ovnis/

 

Le second mélange un peu tout. Le dernier lien a le mérite de donner le plus d'explications. Il fournit aussi un point de vue critique qui est différent du mien, donc utile à lire pour contrebalancer. Il s'agit aussi et surtout du site d'un passionné d'ufologie faisant souvent référence. Ce qui n'empêche pas (voire favorise) des partis pris.

 

 

J'établirais personnellement la liste suivante, par ordre supposé de prédominance (en excluant les thèses purement new age de parano-SF) :

 

HET : Hypothèses extra-terrestre, "tôle et boulons", ou variantes plus évoluées (HET 2).

 

HSP : Hypothèse socio-psychologique.

 

Hypothèses paranormales : différentes variantes (Gaïa, système de contrôle, autres dimensions, paradoxes temporels, créatures immatérielles, petit peuple, infra, ultra, intra, ultra, supra terrestres, démonologie, etc.)

 

Hypothèse des anciens astronautes, visiteurs du temps, atlantes, etc.

 

Autres : technologie secrète, soucoupes nazies, anomalies, etc.

 

 

 

Passons maintenant à un survol plus détaillé de chaque catégorie :

 

 

Hypothèses extra-terrestres

 

Je pense que tout un chacun comprend qu'il s'agit de la fameuse thèse populaire des visites d'engins et de "soucoupes volantes" venant d'une autre planète, envoyées et probablement pilotées par des représentants de civilisations extraterrestres avancées. Je ne me sens donc pas obligé de détailler, mais je ferai quelques commentaires.

 

D'abord il est vrai que cette thèse est facilement ridiculisée par des évocations aux "petits hommes verts", tout ça, tout ça. Le fait est que le public est sous-informé, désinformé et embrigadé par les médias, et conduit à refuser viscéralement – sans réfléchir – tout ce qui sort du modèle de réalité qu'ils expérimentent au quotidien depuis leur naissance. On le voit bien lorsqu'on tente d'aborder le sujet, d'une manière générale.

 

Pourtant, cette hypothèse repose sur des faits.

 

Ensuite, cette hypothèse comprend plusieurs variantes qui permettent de l'accomoder en fonction de la diversité des observations. Notamment des variantes prenant en compte des niveaux technologiques difficilement imaginables d'un point de vue humain moderne.

 

Forces et avantages de l'hypothèse : elle repose sur des hypothèses scientifiques tout à fait reconnues (dont Carl Sagan était l'un des initiateurs), que bien peu combattent, et qui consiste à dire qu'en fonction de ce que l'on sait, la vie a de grandes chances de se produire en de très nombreux endroits de l'univers et de notre galaxie, et d'engendrer l'intelligence. Cela est arrivé sur notre planète, on a trouvé des traces de vie sur des bolides spatiaux (météores, comètes, et maintenant planétoïdes), et on voit mal ce qui empêcherait, si la vie grouille autour de nous, qu'elle ne finisse pas par engendrer des formes conscientes et intelligentes ailleurs. Statistiquement, sur des centaines de milliards d'étoiles, elle a du se produire dans notre galaxie et a fortiori dans le reste de l'univers.

 

Elle est cohérente avec les apparitions d'objets de toutes sortes évoquant des vaisseaux spatiaux de transport interstellaire, appartenant à des civilisations intelligentes et avancées. Elle est corroborée par certains prélèvements, mesures, témoignages et enregistrements.

 

 

Faiblesses et inconvénients de l'hypothèse : elle repose essentiellement sur des témoignages, de rares prélèvements, enregistrements radar, et autres indices matériels qui sont à l'état de traces. Bien que ces traces aient été étudiées et aient fait l'objet de rapports divers (notamment le rapport COMETA), certains ont conclu un peu hâtivement que cela démontrait l'hypothèse, ce qui a été repris par des gouvernements, ce qui a fait songer que, sur la base de pas grand chose, on saisissait une occasion soit de cacher de nouveau des choses aux populations, soit au contraire de fabriquer de toute pièce une "présence" voire une "menace" pouvant être instrumentalisée politiquement. Cela, et l'obligation de se fier à des témoignages (il est très facile de déclarer une personne ou un témoignage non crédible, et les ufologues pro-HET ne se privent pas d'effectuer cette sélection arbitraire) a largement contribué à décrédibiliser l'hypothèse.

 

 

Mon point de vue : l'HET est apparemment la plus solide, et celle qui couvre le plus largement le phénomène sans trop s'aventurer dans des problématiques parallèles pouvant polluer la spéculation. Elle est donc assez crédible. Par contre, la sélectivité de l'hypothèse pose de sérieux problèmes, qui ne permet pas de répondre à la diversité réelle de celui-ci. C'est un point que les tenants de l'HET ont tendance à évacuer un peu facilement. Par ailleurs, certains des points qu'ils ignorent, s'ils ne permettent pas d'éliminer l'HET (car il suffirait d'un peu d'imagination pour arriver à inclure ces cas au sein de celle-ci), tendent plutôt à orienter la réflexion vers autre chose que des extraterrestres venus d'outre-espace, en tout cas pour ma part, et pour de nombreux ufologues sérieux et bien documentés sur le sujet.

 

 

 

 

 

Hypothèse socio-psychologique

 

C'est l'hypothèse sceptique par excellence, souvent cordialement détestée, en tout cas rejetée, par les pro-HET. Le mieux est que je fournisse un lien qui la présente intégralement :

 

http://www.pseudo-sciences.org/spip.php?article91

 

Cette hypothèse consiste non pas précisément à nier le phénomène, mais à lui fournir une explication prosaïque à base de confusions communes, d'interprétations basées sur la conscience, la psychologie, les croyances, etc. C'est à dire que les personnes qui témoigneraient de phénomènes et d'observations seraient victimes d'illusions, d'hallucinations, de confusions, alimentées par potentiellement l'émotion du moment, leurs croyances, leur culture et ainsi de suite.

 

C'est l'hypothèse qui colle le mieux à la culture dominante, c'est à dire au scientisme ambiant, qui consiste à ramener tout ce qui est apparemment inconnu et inexpliqué à du connu et à de l'explicable. Se défiant des croyances, le sceptique affirme que jusqu'à preuve du contraire, le phénomène OVNI provient probablement juste d'un malentendu entre nous, nos perceptions, et le réel.

 

 

Forces et avantages de l'hypothèse : l'HSP a pour mérite de recentrer la raison, de fournir un crible qui permet d'éliminer les confusions les plus communes, d'éviter de partir dans le délire à la moindre bizarrerie apparente. Il est important de garder son idée directrice à l'esprit : l'explication la plus simple est souvent la meilleure et la plus juste, car l'on peut plus facilement qu'on ne le croit être victime d'une illusion.

 

 

Faiblesses et inconvénients de l'hypothèse : alors là... par où commencer ?

 

D'abord, le présupposé qu'inexpliqué n'équivaut pas nécessairement à inexplicable est juste. Mais il conduit à un biais dans lequel tombe la majorité des sceptiques tenants de l'HSP. À force de n'analyser les phénomènes seulement en fonction des critères de ce qui est déjà connu, on regarde la réalité à travers une lunette déformante où tout fini par ressembler à un ballon sonde, une lanterne thaïlandaise ou la planète Vénus. Pourtant, un très grand nombre d'observations ne répondent en rien ni à des objets flottants, dérivants au fil du vent, ou simplement immobiles dans le ciel. Ou même à des appareils humains connus (satellites, drones, etc.).

 

Ensuite, comme pour les autres hypothèses, on s'y attache facilement juste pour ne pas remettre en cause notre version de la réalité, quand bien même celle-ci serait insuffisante voire complètement erronée.

 

Enfin, il y a cette suffisance habituelle de ceux qui s'appuient sur la science pour déconsidérer ceux qui ont des approches autres, quand bien même elles contiendraient soit un degré de vérité simplement différent, soit un angle de vision sur la réalité incomparable avec la vision scientiste, ni supérieure, ni inférieure, juste autre.

 

 

Mon point de vue : l'HSP est d'une grande faiblesse, mais elle reste indispensable. Les défenseurs de l'HSP ont un commun avec ceux de l'HET une grande ignorance de certains sujets qui sont parfois ceux-là mêmes où ils se prétendent experts. C'est dérangeant. De mon point de vue, l'HSP doit être considéré comme un outil indispensable pour effectuer un premier tri parmi les témoignages et observations, mais dès lors qu'il prétend à devenir un crible du réel, alors là on tombe de facto dans une vision religieuse de la science, où la vision scientisme tient lieu de dogme incontournable. Un libre penseur comme moi ne pourra jamais tolérer cela. Mais je réserve pour plus tard un article spécialement pour contrer les arguments les plus fallacieux ou les plus douteux qu'on trouve habituellement dans l'HSP.

 

 

 

 

Hypothèses paranormales

 

Alors là, il y a à boire et à manger, et il sera difficile d'en faire le tour en résumant. Disons grossièrement que l'explication du phénomène OVNI par le paranormal passe par des éléments tels que "l'hypothèse Gaïa", divers phénomènes dimensionnels, temporels, "magiques", le "magnétisme", ainsi que par des créatures de toutes sortes portant toutes sortes de noms : le petit peuple, les démons, les terriens qui peuvent être infra, ultra, intra, ultra, supraterrestres, selon ce que chacun veut bien mettre derrière ces préfixes.

 

Les pro-HET se plaignent que le phénomène ufologie est souvent décrié et ridiculisé, et il est devenu habituel de reporter cette faute, ce fardeau et cette honte sur les hypothèses paranormales. Il est vrai que ce qui apparait à première vue comme un vaste fourre-tout peut prêter à sourire voire à rire, mais qu'importe, c'est le réflexe facile de l'ignorant. De fait, les pro-HET sont souvent très ignorants du paranormal et de la parapsychologie, ce qui fait qu'ils sont les premiers à nourrir le ridicule de cette branche, tout en se plaignant que leur propre discipline est ridiculisée.

 

Mais faisons un rapide tour de ce que j'ai listé plus haut :

 

Hypothèse Gaïa : j'en avais déjà parlé sur ce blog. Il s'agit de l'hypothèse que l'on doit à James Lovelock, concernant la capacité que la planète aurait de posséder une conscience et d'être un super-organisme global, et de parfois se défendre contre des agressions. Elle est souvent utilisée par une écologie à tendance mystique.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Hypoth%C3%A8se_Ga%C3%AFa

 

Système de contrôle : il s'agit de l'hypothèse principale construite et défendue par Jacques Vallée, et qui consiste grosso modo à dire que le phénomène est une sorte de manifestation globale d'une conscience indéterminée (pouvant se relier à l'hypothèse Gaïa ou non) qui vise à nous contrôler et potentiellement à nous instruire. Très intéressante et assez bien considérée, tout en étant fortement décriée par le milieu ufologique, la thèse a de nombreux avantages, comme de faire le lien avec les processus évolutifs du vivant et de la conscience. Peut-être une thèse trop en avance sur son temps ?

 

Un lien parmi d'autres que j'ai vaguement survolé, suivi d'un entretien radiophonique qui ne porte pas réellement sur le sujet, mais ouvre sur la pensée de Jacques Vallée en ufologie :

 

http://www.arcturius.org/chroniques/le-phenomene-extraterrestre-et-ovni-selon-le-scientifique-jacques-vallee/

 

https://www.youtube.com/watch?v=I4HArZZ_AuE

 

 

Explications magiques, temporelles ou dimensionnelles : on entre dans le champ de l'inconnu le plus complet, mais étant entendu que le phénomène OVNI nous échappe, il ne faut négliger aucune piste pour tenter de lui trouver la bonne explication. Des effets dimensionnels, temporels ou "magiques" (dans le sens d'un phénomène lié à une loi de l'univers dont nous n'avons pas connaissance, car tout ce qui est aujourd'hui expliqué et maîtrisé a pu autrefois porter le nom de magie) peuvent en effet expliquer au moins certains aspects du phénomène. Par exemple il est très courant qu'un témoin parle de choses telles que le silence qui s'installe pendant la durée d'une observation (on n'entend plus ni les oiseaux, ni la circulation, etc.), un temps manquant, parfois de plusieurs heures, à l'issu d'une observation (on arrive sur un lieu à 20h, on observe un phénomène qui dure 2 ou 3 minutes, et paf, il est 22h). On rencontre aussi des récits où les témoins disent avoir vu des gens bizarres, par exemple avec des caractéristiques étrangères (une tête de batracien, un visage bizarre), mais accomplissant des activités tout à fait ordinaires (conduire une voiture, marcher dans la rue). Il y a aussi les cas de disparitions, les crashs ne donnant lieu à aucun site de crash, j'en passe et des meilleures. Aussi, les personnes qui disent avoir été enlevées par des "extraterrestres" peuvent disparaitre pendant une heure ou plus ou, à l'inverse, d'autres personnes racontent avoir été dans un endroit pendant 10 minutes, et on les retrouve en leur expliquant qu'on les cherche depuis des heures. Ces phénomènes impliquent donc (en excluant les faux témoignages éventuels) soit des distorsions temporelles, ou dimensionnelles, soit une quelconque "magie", ou un effet sur leur conscience qui perturbe leur perception du temps ou induit des hallucinations. Dans tous les cas, il existe beaucoup de témoignages de ce genre, et l'ufologie traditionnelle se contente de les ignorer.

 

 

Le petit peuple, les infra, ultra, intra, ultra, supra, etc. : autres phénomènes que les ufologues pro-HET ridiculisent tout en se plaignant du ridicule de leur propre domaine, attitude paradoxale qui ne laisse de me consterner. Certes, on est là dans des aspects de plus en plus inacceptables pour la raison raisonnable commune. Pourtant on ne peut nier que ces phénomènes ont eu lieu depuis des âges très reculés... comme le phénomène OVNI, selon ceux qui disent qu'il n'a pas commencé en 1947, mais bien avant, au moins dans l'antiquité.

 

Que sont ces créatures, on n'en sait rien, je laisse chacun se faire son idée ou écarter la chose. Je sais seulement que, par mon expérience personnelle, il serait malhonnête que je les rejette (car ce serait nier tout un pan de mon vécu). On pourra dire que ce sont les esprits de la nature, des élémentaires, des êtres supra ou infra-humains, des êtres qui habitent les cavités intérieures de la croûte terrestre, ou encore des êtres d'un genre quelconque, qui habitent dans un monde intermédiaire, une dimension parallèle, d'où ils peuvent parfois se manifester à nous, je n'en sais rien. Je me borne à constater que cela me semble exister.

 

 

Forces et avantages de l'hypothèse : étant moi-même plutôt partisan de cette hypothèse (mais ouvert à tout) je vais essayer de ne pas trop en faire. D'abord, son intérêt est de faire le lien avec des observations multi-millénaires que je me refuse à nier ou à renvoyer dans le domaine de l'HSP. Elle complète l'HET sans forcément l'exclure, pouvant fournir une explication cumulative et non exclusive, même si elle pourrait aussi se suffire à elle-même (tandis que c'est beaucoup plus difficile à faire avec l'HET, qui ne couvre pas par elle-même le champ du paranormal sans de sérieux aménagements, car les cas dont on parle ici sont non-cohérents avec de simples visite d'outre-espace).

 

 

Faiblesses et inconvénients de l'hypothèse : elle nous fait entrer dans le champ de l'inconnu, et dans un domaine où la science a beaucoup de mal à prendre pied. Malgré les différentes "preuves" de phénomènes psychiques, les travaux de la CIA sur la télépathie ou la perception à distance et les PES (perceptions extra-sensorielles) pouvant ouvrir sur des possibilités et des spéculations assez réalistes sur l'existence et l'influence d'autres forces, voire d'autres plans d'existence, le paranormal semble insaisissable. Il est donc rejeté au rang des supersititions, et on ne peut presque pas s'appuyer sur lui pour une approche scientifique (ce qui est un peu plus facile avec l'HET, qui se base sur des théories cosmologiques et des observations factuelles, effectuées par des scientifiques, c'est à dire des gens accrédités par la pensée dominante et les officiels). Aussi, la tentation de tomber dans la facilité en expliquant tout par le surnaturel ou la magie peut-être forte.

 

 

Mon point de vue : C'est à mes yeux l'approche qui a le plus fort potentiel. Plutôt convaincu au départ par l'HET, j'ai fini par me rapprocher de celle-ci, car plus j'en apprenais sur les phénomènes ufologiques, plus je voyais apparaître les ponts et les similitudes troublantes qui existent entre ces deux explications. Bien que l'ufologie traditionnelle se complaise généralement dans un déni assez facile vis à vis de cette hypothèse, je constate que ce déni s'alimente souvent de la plus haute ignorance de ce dont il s'agit réellement. En fait, la plupart appliquent aux hypothèses paranormales le traitement qu'ils s'insurgent de recevoir envers leur hypothèse privilégiée. Quant aux sceptiques, ce n'est pas mieux, ils ne sont bons ni avec l'HET, ni avec l'HP. Ramenant tout au connu, et souvent présumant du bon sens et de la bonne foi des témoins (les canulars sont l'exception – à part dans le domaine du traucage de l'image, désormais, où ils sont la norme –, et relativement faciles à déceler), ils se ridiculisent à leur tour en traitant tout le paranormal sous l'angle du charlatanisme marchand et du trucage de spectacle, passant complètement au large du sujet.

 

Je ne rejette pas pour autant les autres hypothèses, précisons-le.

 

 

 

Hypothèse des anciens astronautes, visiteurs du temps, atlantes, etc.

 

On arrive là dans les hypothèses un peu bouche-trou qui n'expliquent que partiellement le phénomène. La théorie des anciens astronautes est assez connue, et je ne vais pas m'étendre là dessus (cherchez sur google ou youtube), mais consiste en gros à dire que la Terre a été visitée il y a longtemps (dès l'antiquité) par des visiteurs qui sont intervenus directement dans nos processus civilisationnels. Cette thoérie est très voisine de celle des visiteurs du futur, au point de se confondre avec elle sur bien des points. Les atlantes, enfin, sont souvent assimilés à de potentiels visiteurs du passé, et jes inclus donc ici dans ces théories qui parlent donc soit d'extra-terrestres, soit d'humains venant d'un autre temps (et/ou d'une autre planète, d'un autre monde).

 

 

Forces et avantages de l'hypothèse : elle se fonde sur quelques faits historiques troublants, et pourrait fournir des pistes de réflexion sur notre passé.

 

 

Faiblesses et inconvénients de l'hypothèse : il s'agit largement de science-fiction invérifiable et purement spéculative à ne surtout pas prendre au premier degré. Elle comporte de plus le risque réel de décrédibiliser le sujet et d'aiguiller les gens vers le grand n'importe quoi new-age, auquel elle sert d'ailleurs souvent de base, voire de fondement.

 

 

Mon point de vue : stimulant intellectuellement, amusant pour un esprit imaginatif, bonne source d'inspiration, même. La série de "documentaires" est bien faite. Pour le reste, c'est quand même un peu n'importe quoi. De quoi éveiller un esprit critique, mais aussi de quoi enfoncer une personne influençable dans des croyances sans fondement solide, cette hypothèse sert surtout de mythologie moderne alternative que peu de personnes peuvent prendre au sérieux.

 

 

 

 

Autres : technologie secrète, soucoupes nazies, anomalies, etc.

 

Bon et puis, il y a toutes les autres hypothèses bouche-trou, dont probablement beaucoup que je ne connais pas. Il y a tout d'abord le volet technologie humaine : le phénomène OVNI pourrait ressortir avant tout d'une technologie humaine inconnue et développée secrètement. Une variante croise l'HET en introduisant l'idée d'une rétro-ingénierie humaine de matériel ET. C'est surtout l'apanage de théories assez paranoïaques et invérifiables, dont les sources sont rares et fragiles, mais qui s'appuie néanmoins sur des tentatives apparemment réelles provenant des nazis, des américains, canadiens, russes et autres.

 

Mentionnons enfin l'idée d'anomalies, fourre-tout pouvant inclure aussi bien des phénomènes météo que des confusions, d'autres phénomènes inconnus d'origine tellurique, cosmique, atmosphérique, etc.

 

 

Forces et avantages de l'hypothèse : cela a le mérite de fournir des explications alternatives. En effet, les phénomènes sont nombreux et variés, et certains pourraient entrer dans le cadre de ce genre d'explication (certains avions ou OVNI rarement aperçus, ou les lumières de Hessdalen par exemple).

 

Faiblesses et inconvénients de l'hypothèse : on entre sur le terrain du complotisme invérifiable, donc versant potentiellement vers le new-age, et dans un certain manichéisme style "on nous cache tout on nous dit rien". S'il est vrai qu'il faut savoir être vigilant, il faut quand même s'apercevoir que si ces technologies étaient entre nos mains depuis des décennies comme c'est souvent affirmé dans le cadre de ces hypothèses, il est au minimum étrange qu'on ne les voit pas, et qu'on ne leur trouve pas d'applications susceptibles de nous sortir de l'ornière technologique et énergétique dans laquelle nous sommes.

 

Mon point de vue : à considérer, mais à classer dans la même catégorie que les trucs sur l'énergie libre et infinie, le mouvement perpétuel, et tous ces trucs. Invérifiable, sans fondement solide, violant les lois et principes physiques que nous connaissons, si je pourrais accepter ce genre d'idée lorsqu'il s'agit d'une intelligence extérieure dont on ne sait rien et au sujet duquel on peut tout supposer, je n'y vois aucune pertinence réelle – jusqu'à preuve du contraire – dans le cadre humain actuel. Cela est peut-être personnel, mais j'ai beaucoup de mal à croire que l'on peut cacher ce genre de choses pendant aussi longtemps, et cette conviction s'appuie sur certains faits mathématiques relatifs aux complots de grande envergure. Jusqu'à présent, toutes mes investigations sur ces sujets qui m'intéressent, n'ont débouché sur rien que j'estime publiable sur ce blog pourtant assez ouvert... La méfiance ne doit pas être tournée que vers l'extérieur, et peut-être que ceux qui s'échinent sur ce genre de théorie devraient apprendre à penser par eux-mêmes, à comprendre les lois de la thermodynamique, et à considérer les arguments sceptiques (j'ai dit plus haut qu'ils sont faibles, mais indispensables, et ici, ils sont moins faibles à mes yeux que la thoérie présente).

 

Quant aux anomalies, et bien on ne sait pas grand chose sur le sujet. Je me contenterai donc d'un lien sur des anomalies lumineuses, et ceux que ça intéresse iront voir. Précisons que c'est analysé continuellement par des scientifiques :

 

http://www.hessdalen.org/

 

 

 

Conclusion et liens entre les différentes théories

 

Je ne fais aucun mystère de mes préférences. Pour ma part, l'hypothèse paranormale est la plus prometteuse, mais l'HET colle également de près aux observations, et pourrait s'avérer la bonne, si un jour nous perçons le mystère. Les autres hypothèses peuvent les compléter et toutes peuvent s'entrecroiser.

 

On peut ainsi imaginer des ET extra-dimensionnels, ou des visiteurs du futur qui se seraient transformés en êtres de nature psychique, ou encore, les lutins et les fées pourraient être une espèce d'ET bien particulière choisissant d'adopter cette forme pour nous manipuler, à moins que Gaïa envoie des ondes à d'autres planètes avec qui elle communique, sollicitant la visite d'ET par chez nous...

 

C'est ce que ne comprennent pas ceux qui s'accrochent comme une moule à une seule et unique hypothèse. Pour ce faire, il faut soit avoir une preuve absolument déterminante et définitive, soit une foi extrêmement tenace. Or c'est bien souvent la seconde qui entre en jeu, puisque je n'ai jamais rencontré quelqu'un détenant une preuve ferme. Par contre j'ai souvent croisé des gens qui assènent leur point de vue (d'une manière plus ou moins frontale ou au contraire plus ou moins perverse), et ont beaucoup de mal à supporter qu'on en défende une autre, ou pire, qu'on n'en défende aucune toutes griffes dehors. Il est particulièrement ironique que ma position assez ouverte, même si orientée "croyant" et "paranormal" (j'admets que je serais assez déçu si on me démontrait que tout cela n'est qu'illusion, mais je continuerais à m'émerveiller d'illusions si diverses et imaginatives... bref j'ironise, je ne vois pas comment cela ne peut être qu'illusoire sans que la réalité soit entièrement illusoire, ce qui est, là en revanche, tout à fait possible, mais bref), que cette position ouverte me valent les foudres de certains qui veulent mordicus écraser tout ce qui ne va pas dans leur sens. Attitude qui s'accompagne souvent d'une incapacité pure et simple à discuter sans en passer par l'insulte ou l'intimidation, comme c'est la norme parmi tous les ayatollahs du monde, qui deviennent irrascibles dès qu'ils estiment qu'on empiète sur leur territoire.

 

Je n'ai pas dit un mot du chamanisme dans tout cet article, mais je ne voudrais pas noyer celui-ci dans ces considérations et cette classification, aussi celui-ci sera abordé dans un futur article de la série.