Pour ce nouveau numéro, je vais essayer quelque chose d'un peu nouveau. Étant donné qu'à chaque revue de « presse internet » je cite beaucoup de liens (encore une vingtaine ici) et que le lecteur n'a pas forcément ni l'envie ni le temps de se consacrer à cela, je citerai en fin d'article les liens que je considère les plus importants dans la revue, en essayant de les limiter de 2 à 4. Cela me permettra de mieux mettre en lumière les idées qui m'ont semblé soit les plus originales ou innovantes pour l'heure, ou celles qui m'auront semblé particulièrement importantes, intéressantes, ou m'auront personnellement permis d'avancer sur un aspect de ma réflexion. Pour le reste, je m'efforcerai de mieux catégoriser mes articles, pour plus de clarté.

 

 

Crise politico-médiatique

 

C'est le gros morceau en ce début d'année, et dans l'atmosphère qui plane depuis la campagne présidentielle américaine (et maintenant française) et le brexit. L'odeur des fake news est désormais le parfum familier, la mode du moment, et l'on s'aperçoit à la lumière des réflexions des uns et des autres, que les fake news sont bien partagées entre « presse officielle » et « complosphère ». Voire avec un léger avantage en faveur de la première, en terme d'abus de la chose... D'ailleurs, le « fact-checking » se révèle comme une nouvelle manœuvre, un nouvel élément de novlangue censé ramener les moutons dans l'enclos de la vérité qui est bonne à entendre. Frédéric Lordon parlait dans une vidéo de la difficulté (en réalité de l'impossibilité ontologique) qu'il y a en fait à établir un récit neutre et objectif de tel ou tel événement, à la manière de la fable indienne de l'éléphant. Mais j'ai déjà parlé plusieurs fois de cette fable, et je ne retrouve plus la vidéo de Lordon.

 

Aussi j'en passe à une nouvelle étape assez intéressante et inattendue de la guerre contre Trump :

 

https://fr.sott.net/article/30103-Guerre-magique-contre-Trump

 

Et ici, je m'arrête un instant pour noter que j'ai participé une fois à un rituel wiccan, et que j'y ai vécu une expérience furtive mais assez singulière durant laquelle je me suis trouvé proche de l'évanouissement. N'allez donc pas croire que tout cela n'est qu'enfantillage sans conséquence. Le commentaire est d'ailleurs juste (j'ai presque envie de dire « pour une fois », pour faire un peu de mauvais esprit, mais ce ne serait pas vrai), en précisant que ce genre de pratique peut provoquer des effets assez imprévisibles, notamment sur ceux qui les exercent. Tant pis pour eux... Peut-être donneront-ils raison à Philippe Grasset, qui sur dedefensa, explique depuis des mois que le phénomène Trump est l'un des signes les plus probants que le système s'auto-détruit par ses excès et ses tromperies qui s'exercent en premier lieu à l'encontre de lui-même.

 

 

Concernant la censure (notamment des opinions qui ne sont pas contre Trump, sans être pour lui, ou qui cherchent en dehors de l'imposition des faits exercée par les médias que l'on nomme à juste titre « dominants »), on « progresse ». Voici un débat entre victimes du décodex du Monde :

 

http://www.les-crises.fr/debat-sapir-levy-berruyer-sur-le-decodex-et-les-fake-news/

 

Et un article qui cite un exemple précis de cette censure sur le net, dont j'ai vérifié la véracité par moi-même, et peux donc attester comme « non-fake news » (il me manque la gommette verte, mais je sais que vous pouvez faire sans) :

 

http://lesmoutonsenrages.fr/2017/02/20/article-dun-francais-qui-se-reveille-un-exemple-a-suivre/

 

Ce système délirant où la vérité est niée, cachée, renversée, conduit à ce genre d'aberration totale :

 

https://francais.rt.com/france/34357-art-francais-macron-internautes

 

Ai-je vraiment besoin de commenter cela ? De dire en quoi ce type est bon pour l'asile ? De me demander comment il peut être si bien classé dans les sondages ? Et dire qu'il se trouve des gens pour accorder le moindre crédit à ces personnages... et me dire que notre époque n'est pas si mal. Conditionnement mental, quand tu nous tiens... En d'autres temps et d'autres lieux, ce genre de propos aurait soulevé un scandale national. Là, ça passe, façon « c'était juste un tweet ». Vive la tweet-politique. La politique cuicui, où le langage et la pensée sont abaissés au rang le plus bas qu'on puisse imaginer, celle d'une idiocratie qui progresse en effet de jour en jour.

 

Essayons de relever un peu le niveau, pour comparer :

 

http://www.monde-diplomatique.fr/2012/01/BOURDIEU/47159

 

http://versouvaton.blogspot.fr/2017/02/vous-netes-pas-aux-commandes.html

 

http://www.dedefensa.org/article/trump-pentagone-ou-le-titanesque-ambigu

 

Ah oui, c'est quand même pas « la même merde », quand on y met un peu de fond et qu'on rappelle un peu le contexte social et civilisationnel qui empêchent de dire n'importe quoi, d'aller directement au simplisme le plus outrancier, façon slogan pour attardés mentaux détenteurs d'une carte d'électeur.

 

Mais tout cela est lié, et puisqu'on parlait Hollywood, notons ceci :

 

http://theduran.com/the-cia-and-deep-state-have-controlled-us-media-and-hollywood-for-decades/

 

Et mettons le en parallèle avec ceci :

 

https://francais.rt.com/international/34536-documentaire-sur-casques-blancs-recompense-oscars

 

Étonnant, non ? comme dirait monsieur Cyclopède. Allez savoir par quel détour de l'esprit j'irais imaginer qu'il puisse en une quelconque façon y avoir un lien entre le noyautage déjà ancien d'Hollywood par les milieux politiques et du renseignement, le fait que la population se fasse laver le cerveau par le cinéma hollywoodien, et que ce cinéma fasse la promotion des alliés des infiltrés ? Le complotisme, je vous dis... On n'y échappe plus. Mais ça permettrait quand même de comprendre pourquoi l'intelligentsia est du même côté que le tout Hollywood (comme Meryl Streep), c'est à dire, viscéralement anti-Trump, dans une version sans nuance et sans finesse intellectuelle de la chose.

 

 

Et la science ?

 

Oui, et la science ? Echappe-t-elle aux pièges de la pensée, aux chausse-trappe de la pensée unique moderne, au mythe du progrès ? Vous savez déjà ce que j'en pense.

 

https://fr.sott.net/article/30115-OGM-inutilite-et-dangerosite-une-fois-de-plus-demontrees

 

Ici je me dois de m'arrêter sur ceci :

 

« Au lieu de contribuer à la lutte contre la carence en vitamine A, ces plantes transgéniques pourraient menacer les récoltes de riz de régions entières », s'exclame Christoph Then de Testbiotech. « Le fait que l'évaluation des risques ne considère pas les effets génétiques potentiels des croisements entre plantes transgéniques et variétés locales est un problème général. »

 

C'est particulièrement grave, et je ne peux m'empêcher de remarquer que c'est le même problème qu'avec le nucléaire, où l'évaluation des risques est à une valeur au moins 100 fois inférieure au vrai risque constaté dans les faits. Chose troublante, on trouve une estimation équivalente, dans le cas de la navette challenger qui explosa en 1986.

 

https://www.youtube.com/watch?v=59n4bMjL_xc

 

Cela voudrait-il dire que les biais sont si importants dans la pensée scientifique ? Vous n'y pensez pas...

 

Attention, je ne critique pas « la science » en tant que telle, juste l'aveuglement habituel qui l'environne, et la nimbe d'une aura factice de crédibilité et de fiabilité absolue. La science est utile, performante, souvent impressionnante, mais elle relève surtout du techno-scientisme, et possède comme toutes choses ses biais, ses faiblesses, ses préjugés et croyances, etc. Se référer à mon article précédent sur ce sujet, ainsi qu'aux plus anciens.

 

En tout cas, il est particulièrement alarmant que, en dépit de ce « principe de précaution » que certains martèlent quand ça les arrange, nous ayons déjà répandu dans la nature des éléments qui se répandent hors de tout contrôle, et causent des effets néfastes, parfois inverses aux effets recherchés à l'origine. Il semblerait que nous ayons bel et bien joué aux apprentis sorciers, avec une génétique que nous croyions avoir maîtrisé, alors que nous en sommes encore à croire à l'idiotie absolue de l'« ADN poubelle », comme s'il se pouvait véritablement que la nature ait engendré une telle quantité d'information déchet totalement inutile. L'intuition la plus basique nous indique là que quelqu'un s'est trompé, en interprétant abusivement un fait qu'il n'avait pas compris, et en lui plaquant dessus une explication simpliste, qui était plus rapide que d'avoir la sagesse d'attendre de mieux comprendre.

 

Notez que c'est l'habitude, dans la science, que de rejeter comme inutile ou encore n'existant tout simplement pas, ce qu'on ne comprend pas. Une attitude terrifiante de stérilité, en réalité.

 

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/epigenome-l-adn-poubelle-finalement-une-mine-d-or_28632

 

Notez que l'article est de 2015, mais que l'on continue à parler d'ADN poubelle, l'expression étant en soi un genre d'injure faite à la nature... par celui qui lui doit tout de même la vie, sans vouloir pousser jusqu'à une vision religieuse et talibane de la chose, mais tout de même : ce qu'a fait l'homme ici, c'est projeter sa propre bassesse et sa propre limitation intellectuelle sur la nature. Bref... C'est le côté païen en moi qui s'insurge.

 

 

Puisque j'en suis à ce chapitre, je relaye ces deux liens que je gardais sous le coude depuis un moment :

 

https://fr.sott.net/article/29870-L-homme-est-arrive-en-Amerique-du-Nord-10-000-ans-plus-tot-qu-on-ne-le-pensait

 

http://www.sciences-fictions-histoires.com/blog/preuves-autre-histoire/les-solutreens-ont-decouvert-l-amerique-il-y-a-26000-ans-au-moins.html

 

Bon là aussi, ne jetons pas la pierre trop fort tout de même, mais constatons que l'info présentée comme nouvelle ne l'est en fait pas. Il y a des sources datant de 15 ans qui démontrent que ces découvertes avaient déjà été faites (mais demeuraient incertaines), et j'ai des livres parlant de sites vieux de plus de 17 000 ans, quand bien même la version officielle ne dépasse pas 14 000 années...

 

Donc, là encore, on aura nié et laissé de côté des découvertes pour aller dans le sens d'une thèse dominante, s'épargnant la possibilité de progresser vers une vérité plus précise et plus intéressante. D'ailleurs, saviez vous que les chinois avaient découvert l'Amérique bien avant avant Christophe Colomb ?

 

https://www.youtube.com/watch?v=BFnZ_9yPNyg

 

C'est en anglais, et cela commence à 9'20, mais les images parlent d'elles-mêmes, pour ceux qui ne seraient pas anglophones ou anglophiles. C'est donc en 1424 qu'un empereur chinois prit la décision d'interrompre la colonisation de l'Amérique par de vastes flottes incomparables en taille à ce que les européens envoyèrent bien plus tard. Il existe d'ailleurs des traces génétiques très anciennes de chinois sur le nouveau monde... Cela ne fait pas partie des choses dont on nous parle... Une fois de plus, nous devons nous en remettre à une histoire simpliste, dessinée à grands contours pour être compréhensible par des masses que l'on aime maintenir dans l'ignorance et le simplisme. Dont on se garde bien de stimuler l'intelligence et l'esprit critique, ce qui se retourne en un mélange de moutonnerie et de « complotisme » rendu nécessaire et inévitable par cela.

 

 

Enfin, je terminerai ce chapitre par ce lien, qui fait le point sur l'un des derniers scandales en cours sur l'hystérie climatique :

 

https://mythesmanciesetmathematiques.wordpress.com/2017/02/09/plateau-de-temperatures-le-point-sur-la-controverse-karlbates/

 

Tout y est très bien expliqué, et je ne commenterai donc pas.

 

 

 

Liens à retenir

 

Je citerai ici un lien non présenté dans l'article, car un peu hors catégorie et portant plus sur la forme que sur le fond de la création de contenu sur internet, mais qui m'a personnellement beaucoup intéressé :

 

https://www.youtube.com/watch?v=ycIspIgZZe0

 

Je souligne également la présentation du professeur Belpomme à l'assemblée sur l'électro-hypersensibilité, car il semble que celle-ci ait été censurée sur google, et que c'est une information à connaître :

 

https://www.youtube.com/watch?v=BbaSHaTK_wI

 

Enfin, comme Bourdieu reste un des sociologues à mon avis majeurs pour comprendre les enjeux de notre époque, je remets ici le lien qui le concerne, d'autant que je ne l'ai pas commenté. Il contient des réflexions sur l'opinion publique, la mise en scène du débat public, etc. :

 

http://www.monde-diplomatique.fr/2012/01/BOURDIEU/47159