Macron, Macron, Macron... Comment un type jamais élu, à mi-chemin entre le golden boy idéal et le gendre idéal, peut-il être gonflé comme une baudruche au point d'avoir semble-t-il d'excellentes chances dans ces présidentielles ?

 

Ce type sort de nulle part, est détesté par le peuple, et on parle de lui un peu partout comme le favori numéro 1. Ses "affaires" sont étouffées tandis que celles de ses adversaires sont sur-gonflées par une presse aux ordres. J'ai déjà montré que Macron était le candidat de l'establishment se présentant comme anti-système, et si je n'ai pas l'habitude ici de perdre mon temps à m'occuper de ces figures politiques contemporaines plus navrantes les unes que les autres, on atteint de tels sommets avec Macron qu'il fallait que j'en parle, après mes deux articles sur l'abstention et les présidentielles.

 

Pour en parler, je vais laisser la parole à ceux qui ont pris la peine de faire un boulot spécifique là-dessus, notamment sur youtube. La première vidéo a une approche factuelle et la seconde plus humoristique, j'estime qu'elles valent toutes les deux le coup d’œil.

 

 

 

 

 

 

 

Je n'en rajouterai pas beaucoup, je me contenterai d'un lien supplémentaire, qui montre de manière splendide la servilité des médias, spécialement à l'égard de ce personnage :

 

http://www.les-crises.fr/merci-comportement-explicite-des-journalistes-face-a-macron/

 

 

Et je finirai par une conclusion personnelle.

 

D'abord, si Macron est si horrible, factice et infâme, pourquoi ne pas voter pour ses adversaires ?

 

J'ai déjà largement expliqué pourquoi je refuse de verser dans le vote utile qui incarne le pire du pire dans le système pseudo-démocratique actuel, et revient à verser exactement dans les tares qui le définissent : le calcul, l'opportunisme. Macron incarne cet opportunisme qui m’écœure, et je devrais faire preuve d'un tempérament que j’exècre ? Non, je ne verserai pas dans ce cynisme.

 

Et s'il est vrai qu'un Asselineau me plaît assez, je ne suis pas pour autant en accord avec lui sur l'ensemble de sa ligne. Je ne vois donc pas pourquoi je m'abaisserai à ce type de compromis, sans parler du fait qu'à mes yeux il n'a aucune chance, même si tous les abstentionnistes l'endossaient soudainement par leur vote. Par ailleurs et même si c'était le cas, et même s'il irait dans certaines directions qui me conviennent, aucun candidat ne propose de sortir réellement du système pourri actuel, mais tout cela, je l'ai déjà dit dans mes précédents articles.

 

Au final, je ne peux dire qu'une chose : si ce pays élit un personnage aussi médiocre et corrompu au plus profond de ses valeurs (c'est un homme carriériste, d'argent et d'influence, point) alors il mérite vraiment son sort. Macron incarne ce que j'abhorre le plus dans le monde moderne. Un vulgaire vendeur d'aspirateurs perdu dans un costume de politicard encore plus de pacotille que les autres, c'est dire... Un concentré de capitalisme. Un escroc à l'air si "sympa" qu'il peut entuber tout l'électorat, qui décidément ne comprend rien à rien, et surtout rien à ce qui lui arrive. Un révélateur et un catalyseur de l'imbécilité ambiante, des affects les plus bas et les plus "oui-oui"-esques. Bref si ce type est élu, je n'aurai plus aucune retenue à dire que les français sont des veaux, et qu'ils ne méritent même pas un abattoir aux normes.