Revue de presse et internet sur le totalitarisme rampant et la propagande élitiste N°29

 

Je condense un peu le titre habituel pour pouvoir mettre plus d'infos sur le contenu de chaque numéro. Dans celui-ci, on verra beaucoup de liens divers venant compléter des articles ou réflexions publiés sur ce blog, mais avant tout un chapitre plus important portant sur le progressisme sociétal occidental et ses relations avec le monde, la Russie ainsi qu'avec lui-même.

 

Le mouvement progressiste sociétal est devenu, on le sait, une sorte de giga-tumeur menant la danse du globalisme déstructurant et déshumanisant, que même un « gauchiste » comme moi ne peut plus que conspuer absolument. Ce prétendu progressisme, qui n'est plus que l'outil inverti par le capital pour mener l'assaut contre les peuples, est brandi parfois franchement et parfois plus hypocritement, mais toujours avec cette espèce de candeur hystérique, ou d'hystérie candide qui désarme le sens critique des masses, en particulier à gauche. On a vu que dans le cas de la Catalogne, il avait pu servir à manipuler des foules, que cela soit sciemment ou par simple effet de conditionnement sur la durée, pour obtenir le résultat voulu : une nouvelle division des masses populaires à travers un faux schisme politique prenant les atours d'une lutte « pour la démocratie », dont on sait ici qu'elle n'existe qu'en tant que façade pseudo-morale, pseudo-philosophique et pseudo-vertueuse, servant surtout, dans la pratique, à asservir, à conditionner, voire à agresser purement et simplement.

 

À ce sujet, j'avais raté l'analyse d'Asselineau qui nous fournit des arguments bien intéressants venant s'ajouter à ce que j'ai déjà présenté ici :

 

Vidéo youtube : Qui se cache derrière l indépendance de la catalogne ?

 

Mais ce n'est pas tout. Certains faits deviennent troublants lorsqu'on a pris connaissance de certaines informations et de certains propos cités dans mon précédent article :

 

https://francais.rt.com/international/45132-mais-que-fait-donc-carles-puigdemont-bruxelles

 

Dans cette affaire catalane, le moins que l'on puisse dire est que les cartes sont totalement brouillées, ce qui n'empêche néanmoins pas d'apercevoir ce motif qui se dessine subrepticement entre intérêts communs de l'Europe et de certains indépendantistes, au sein d'un globalisme de type « alter-mondialisme » pas alter du tout... à suivre, d'autant plus que :

 

https://fr.sott.net/article/31312-George-Soros-finance-l-independantisme-catalan

 

Je suis toujours confus par cette histoire, mais je trouve néanmoins que les choses se clarifient de plus en plus lorsqu'on resitue cette affaire catalane dans le contexte de la propagande « progressiste sociétale » qui veut libérer toujours plus de peuples, sous couvert de ces révolutions chamarrées qu'on aperçoit désormais partout, jusqu'au cœur de l'Europe. Qu'on ne me dise pas qu'il n'y a pas anguille sous roche. Au point que ces visages triomphants de catalans me paraissent l'expression même de l'ignorance, de la manipulation et de l'hystérie qui caractérise de plus en plus notre époque et ne cesse de me consterner.

 

https://francais.rt.com/international/45006-face-menace-article-155-parlement-catalan-independance

 

A l'opposé du spectre de ces catalans bienheureux, incarnant la vertu moderne, enfin « libérés », quoique plus que jamais sous tutelle de Madrid, et sans doute demain de l'UE, vous avez bien sûr les russes. Ces vils manipulateurs rustres et arriérés qui n'aiment ni la progression sociétale, ni les homos ni bien sûr, on s'en doute, les femmes et les américains. Au point qu'en bon Raspoutine, ils n'ont de cesse de comploter, de truquer et de ricaner dans le dos des occidentaux, afin de, c'est bien évident, dominer le monde (ce qui n'est pas du tout le plan des occidentaux, en revanche, puisque leur domination est appelée, immanente, naturelle et spontanée, on ne peut y échapper, d'ailleurs ce n'est pas la leur, c'est celle du Dieu-marché, du Dieu-moral-humaniste). Il est donc bien normal de les punir, de les faire taire, de les couper du monde de notre journalisme absolument vertueux et irréprochable, à l'inverse du leur, dont n sait qu'il est totalement contrôlé par Poutine et le KGB, mieux renommé FSB pour nous tromper plus encore.

 

https://francais.rt.com/opinions/44983-twitter-interdit-publicite-rt-violation-liberte-expression

 

https://francais.rt.com/international/44986-mesure-anti-rt-twitter-represailles-russie

 

Tandis que dans notre monde idéal, les femmes peuvent défiler et clamer qu'elles sont par excellence victimes, victimes des bourreaux que sont supposés être par nature la majorité des hommes. Un féminisme décomplexé, mais surtout détourné à des fins politiques qui ne servent en rien la cause de la femme (et encore moins de l'homme, mais qu'importe, puisque dans ce grand délire, nous chutons ensemble), un féminisme divisé, qui ne se comprend pas lui-même, avec des décalages idéologiques, générationnels, etc. :

 

https://francais.rt.com/france/45088-metoo-rassemblements-contre-harcelement-paris-bordeaux-lyon-marseille

 

https://francais.rt.com/france/45100-metoo-quand-militantes-feministes-se-crepent-chignon-prostitution

 

Bon, ce type de débordement me donne assez la nausée, et j'ai déjà assez abondamment expliqué en quoi, bien que je me sente « féministe » au vrai sens du terme, ce féminisme hystérique, agressif, haineux et instrumentalisé m'est tout particulièrement répugnant. On ne le dira et ne le répétera jamais assez, l'idéal féministe est celui de l'égalité entre hommes et femmes dans la liberté et le respect de chacun, soit tout l'inverse de ce pseudo-féminisme utile au système et à la division qu'il recherche, qui pratique l'ostracisme, l'exclusion, vit dans un sentiment victimaire, la méfiance, le rejet (y compris de la nature de la femme, puisqu'on ne peut rejeter autrui sans se rejeter soi-même), jusqu'à la haine. C'est pourtant le modèle qu'on nous propose et qu'on cherche à nous imposer, par opposition à l'ennemi russe aux mœurs archaïques. De quoi vous dégoûter des idéaux élevés, et c'est peut-être bien le but : lancer les idéalistes et la populace manipulée dans de minables et interminables débats péroraisons hautaines ou menaçantes sur des sujets tout à fait secondaires comme qui donne ou pas de la viande à son chat, qui a mis la main aux fesses de qui, qui a osé porter le regard sur un gamin, qui est pour ou contre la corrida, la prostitution, la légalisation du cannabis et j'en passe.

 

Avec la cerise sur le gâteau qu'est bien sûr le langage « inclusif », pas si inclusif que cela, puisque, quand on y réfléchit, il sert surtout, encore une fois, à établir un schisme entre qui l'utilise ou pas, qui l'utilise le mieux, etc. En plus de constituer une difficulté supplémentaire et tout à fait artificielle et alambiquée dans l'apprentissage de la langue, comme l'ont souligné certains. Jusqu'à servir ce flicage pseudo-moral de savoir qui est Charlie ou pas, un nouvel outil pour brider la liberté d'expression, et même celle de penser, en somme.

 

https://francais.rt.com/international/45049-ecriture-inclusive-enfin-disponible-sur-word-pas-tout-a-fait

 

https://www.contrepoints.org/2017/10/19/301303-lecriture-inclusive-menace-liberte-dexpression

 

Qu'importe puisque pour les tenants de ce progressisme immobiliste, parfaitement incarné par un Macron, il faut toujours aller de l'avant en faisant du surplace vers le passé, en revenant toujours davantage sur les acquis, la sécurité du travail qui serait une entrave à ce dernier, etc. Raison pour laquelle, au nom d'un progressisme lui aussi inverti, l'ubérisation gagne du terrain :

 

https://www.bastamag.net/Apres-les-coursiers-a-velo-Deliveroo-uberise-cuisiniers-et-restaurants

 

Aucun problème puisque, dans un élan orwellien exemplaire, notre nouveau guide nous montre le chemin vers le monde du futur qui sera celui de la non-pénibilité, c'est à dire un monde où il sera surtout interdit de mentionner celle-ci :

 

http://www.liberation.fr/france/2017/07/11/penibilite-le-mot-de-trop-pour-l-elysee_1583220

 

Il faut avouer que pour retrouver la notion de pénibilité dans l'expression « compte de prévention », il faut se lever de bonne heure. Un exploit de novlangue rarement égalé. Ou les effets de ce que j'appelle le positivisme, qui ne veut rien entendre qui ne soit négatif. La guerre c'est la paix, et le travail, c'est la non-douleur, la non-pénibilité, mieux, c'en est la prévention. À quand les manifs LGBTQI pro-démocratie, pro-liberté pour réclamer la libération des patrons, des banques, du cartel de l'oppression de l'impôt, du diktat des ressources humaines, de la domination cruelle et sans partage du code du travail ? C'est sans doute pour maintenant, puisque nous sommes en marche, et cela pourrait s'appeler par exemple « la liberté d'entreprendre » qui, c'est bien connu, n'existe pas, est entravée par les droits humains dont on n'a que faire, les acquis sociaux qui sont des boulets lorsqu'il s'agit d'aller de l'avant vers un futur radieux où l'on pourra enfin licencier sans préavis, etc. Je vous conseille le cash investigation sur Lidl et Free, que l'on trouve sur youtube, assez édifiant (surtout sur Lidl à mon humble avis, mais tout ce qui y est présenté est annonciateur d'un monde du futur toujours plus déshumanisé que nous prépare le gouvernement actuel).

 

Vidéo youtube : Travail : ton univers impitoyable - Cash investigation (intégrale)

 

 

Bref... Je trouve les derniers événements en cours tout à fait nauséeux et je n'ai pas envie de m'étendre davantage dessus. Je passe à une rubrique divers qui me permettra de compléter divers propos déjà avancés sur ce blog.

 

 

Divers

 

Je commence néanmoins par les sujets les plus lourds, en commençant, sans commentaire de ma part, par plusieurs liens sur la fusillade de Las Vegas, qui permettent de mieux comprendre qu'il y a quelque chose d'étrange et inquiétant autour de cet événement particulier, la plus grande tuerie du genre de l'histoire des USA tout de même, il faut le faire.

 

https://fr.sott.net/article/31257-Quatre-temoins-cles-de-la-fusillade-de-Las-Vegas-sont-morts-ou-ont-disparu

 

http://versouvaton.blogspot.fr/2017/10/analyse-tactique-de-la-fusillade-de-las.html

 

http://versouvaton.blogspot.fr/2017/10/les-limites-de-la-credulite.html

 

L'article de Orlov est plus général que l'événement lui-même, et parle de la conspiration et de la crédulité. Je l'ai donc mis en dernier pour insérer un peu de recul sur les événements en eux-mêmes.

 

Ensuite nous avons ce fait divers, qui nous rappelle combien la liberté de la presse tient à un cheveu, et combien il peut être dangereux de chercher la vérité dans certaines affaires à gros enjeux, de quoi relativiser la lâcheté et le conformisme ordinaires constatés au quotidien dans nos médias :

 

https://francais.rt.com/international/44651-blogueuse-liee-affaire-panama-papers-assassinee-malte

 

Ne pas oublier toutefois que l'occident n'est pas le seul à être frappé de meurtres et de meurtres de masse, aussi appelés attentats :

 

https://fr.sott.net/article/31290-Attentat-effroyable-en-Somalie-plus-de-500-victimes-et-tout-le-mondes-en-fout

 

Et que notre monde est prolifique en problèmes de destruction massive :

 

https://resistanceinventerre.wordpress.com/2017/10/20/a-fukushima-770-000-tonnes-deau-radioactive-ont-ete-deversees-dans-locean-en-juillet-dernier-dans-lindifference-quasi-generale/

 

Y compris concernant les insectes, dont j'ai abondamment parlé ici récemment :

 

https://www.agoravox.fr/actualites/environnement/article/extinction-massive-des-insectes-en-197927

 

https://fr.sott.net/article/31282-Le-declin-des-insectes-en-5-chiffres

 

Des propos pas tout à fait en accord dans le détail avec ce que j'avais dit, mais qui s'y accordent de manière générale. Je ne commente donc pas les points avec lesquels je suis en désaccord. Je dirais simplement encore une fois qu'il faut éviter de s'en remettre à des causes uniques, et s'en remettre autant que possible à replacer chaque problème dans un contexte où interviennent des causes multiples, bien que liées par nos modes de vie, la plupart du temps. Là où une cause unique est avancée, sans doute bien des causes auxiliaires sont négligées voire oubliées. Voire mon dossier sur le sujet pour un point de vue un peu plus complet.

 

Enfin, puisqu'on parle de point de vue, celui du Dr Paul Thomas sur les vaccins, un sujet sur lequel on entend de plus en plus, mais toujours pas assez, de voix divergentes. Toujours pas assez car à mon sens il n'est jamais bon que sur des questions comme celles-ci, qui font l'objet de décisions unilatérales et autoritaires, un faux consensus soit imposé, façon pensée unique.

 

https://fr.sott.net/article/31265-Interview-du-Dr-Paul-Thomas-sur-les-vaccins

 

Je m'en arrête donc là pour cette fois, étant conscient que cet épisode était assez chargé négativement, mais ce sera hélas toujours le cas, tant qu'il faudra garder un œil sur les grandes manipulations politiques et médiatiques de notre temps où, quoiqu'on en dise, les décideurs ne veulent notre bien qu'à notre détriment...