La connaissance de ce que l'on est n'est-elle pas le point primordial de toute démarche authentiquement spirituelle ? L'homme examine le cosmos, analyse les composants les plus minuscules de la matière, et cela résume à peu près notre science fondamentale moderne. Tout le champ de la connaissance de l'humain est largement abandonné aux domaines de l'ésotérisme et des sciences dites molles, ou encore des sciences humaines, dont certains vont jusqu’à contester jusqu'au statut de science. L'archéologie procède selon un empirisme souvent discutable, quoique moins souvent contesté par les scientifiques eux-mêmes – il y a une limite qu'ils s'imposent dans l'auto-critique ou dans celle de leurs confrères – que par d'autres genres de chercheurs, davantage conscients des limites de la démarche.

 

Il est vrai que la connaissance de l'humain par lui-même s'avère difficile. Une entité vivante peut-elle se connaître et jusqu'à quel point ? Peut-être notre approche matérialiste nous ralentit-elle, ou nous aide-t-elle vraiment dans cette démarche ? Difficile à dire, en tout cas dans ce numéro, je proposerai quelques liens qui sont autant de pistes pour appréhender l'humain, son histoire, ses spécificités. Rien d'exhaustif, comme d'habitude je suis plutôt à picorer ici et là des éléments de réflexions pouvant parfois se compléter, et compléter une réflexion déjà pré-existante, et c'est dans cette démarche que je vous propose de m'accompagner.

 

Commençons par cette info qui approfondit notre connaissance de l'ADN, molécule clef, comme chacun sait, du vivant dans son ensemble. Ici, l'on voit que l'ADN est bien plus complexe que le schéma que l'on a l'habitude de s'en faire, et c'est sans mentionner le fait que, contrairement à ce que l'on a tendance à penser, les gènes ont tendance à évoluer bien plus qu'on ne le croit, même au cours de la vie d'une seule entité vivante. Malheureusement j'ai égaré le lien que j'avais trouvé sur cet autre sujet, mais j'essaierai de le retrouver pour un prochain article.

 

https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/genetique-adn-nouvelle-forme-decouverte-cellules-humaines-71032/

 

Cet autre article nous montre par ailleurs que l'évolution génétique est peu prédictible, car elle peut suivre différents chemins et donc différentes stratégies, pour parvenir à un objectif identique et donc un résultat similaire.

 

https://www.science-et-vie.com/nature-et-enviro/c-est-confirme-l-evolution-des-especes-ne-peut-etre-predite-7213

 

Ce qui est valable pour des oiseaux l'étant sûrement pour l'humain à un certain degré, il peut être intéressant de se demander pourquoi certaines espèces humaines n'ont pas forcément trouvé un chemin adaptatif pour survivre à des conditions changeantes, je pense bien sûr à Néandertal et d'autres branches disparues. Et par la même occasion, pourquoi la nôtre a su trouver un chemin, ce qui ne garantit pas pour autant qu'elle saura toujours trouver une voie pour des modifications de conditions futures, surtout si ces changements sont soudains. Enfin on peut aussi se demander s'il serait possible, et par quels moyens, d'influer sur des évolutions positives du génome, ce qui ouvre bien entendu sur le terrible gouffre de l'eugénisme qui, n'allons pas s'aveugler à ce sujet, est loin d'être derrière nous. La science de la génétique actuelle a un fort potentiel de déboucher de nouveaux sur des dilemmes dangereux, et ce sans mentionner qu'il pourrait exister d'autres voies que la manipulation génétique par la seule technique... Je veux bien sûr parler d'hypothétiques techniques spirituelles qui ont déjà fait parler d'elles, et qui sont rarement convaincantes. Une simple recherche google ouvre sur toutes sortes de sites de pseudo-science, new age et autres qui récupèrent des découvertes ou des discours scientifiques pour les recycler à leur manière.

 

https://www.google.com/search?q=modifier+g%C3%A8nes+par+l%27esprit&ie=utf-8&oe=utf-8&client=firefox-b

 

Est-ce que cette piste offre un quelconque intérêt, est-ce que, quelque part sur l'un de ces sites douteux se cache une méthode authentique est difficile à dire et en tout cas improbable, mais pas impossible. Ce qui est probable en revanche est que ce genre de chimère égare beaucoup de gens sincères et bien intentionnés, malheureusement, et c'est pourquoi je ne reprends aucun de ces liens ici.

 

A propos de l'esprit humain, une « découverte » récente qui ne fait que confirmer l'intuition d'auteurs, de chercheurs, de philosophes ou encore de moins et autres spiritualistes parfois très anciens :

 

http://sciencepost.fr/2018/01/cerveaux-humains-connectes-via-genre-de-wi-fi/

 

Cette histoire de « wi fi » (on utilise les comparaisons qui parlent, en fonction de l'époque) rappelle les notions de noosphère (que Werber emprunta notamment à Teilhard de Chardin) d'annales akashiques chères à l'occultisme, ou même aux champs morphiques ou morphogénétiques de Sheldrake. Et pourquoi pas aussi l'inconscient collectif jungien.

 

Toutefois, ici, il est essentiellement question de communication et pas tellement d'un réservoir de connaissance. Ce serait donc une piste d'explication pour certaines formes de télépathie par exemple. Mais dans le fond, ce dont on nous parle ici est d'un reliquat instinctif chez l'homme, dont l'existence est manifeste chez la plupart des espèces animales, qui sont bien obligées de se baser sur des signes non-verbaux subtils, étant donnés leurs modes de communication. Donc pour moi surtout une confirmation de l'existence de choses utilisées par exemple dans le chamanisme, où l'instinct et les perceptions non-verbales, quasi-animales, sont très importantes.

 

Un rappel de la notion de noosphère, qui joue également un rôle dans ces domaines.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Noosph%C3%A8re

 

Quant aux champs morphiques de Sheldrake, il faut mentionner que, justement, ils pourraient jouer un rôle sur l'évolution génétique des espèces, d'où l'autre nom de champ morphogénétique :

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Champ_morphog%C3%A9n%C3%A9tique

 

Bien sûr Wikipédia, toujours en bon site gardien du connu, classe cela dans la croyance et la pseudo-science, mais ce sera inévitablement le lot de toute démarche scientifique débordant du paradigme actuel à base d'expériences reproductibles et de réfutabilité. On sait ce que je pense des limites de la chose, soit. Aussi j'en profite pour fournir quelques autres liens pour ceux qui ne connaissent pas et voudraient approfondir :

 

http://www.unisson06.org/dossiers/science/sheldrake_champs-morphiques.htm

 

https://lesbrindherbes.org/2015/03/07/voir-le-monde-autrement-les-champs-morphogenetiques-de-r-sheldrake/

 

Vidéo youtube : Dr Rupert Sheldrake - Résonance morphique et les champs d'organisation du corps et de l'esprit

 

 

L'esprit critique est bien sûr toujours de mise, autant en ce qui concerne les approches novatrices et non validées qu'en ce qui concerne les démarches certes éprouvées, mais qui veulent décapiter toutes les approches novatrices avant qu'elles aient une chance d'être, justement, validées. Méfiance donc avec ceux qui agitent perpétuellement le chiffon rouge « pseudo-science » avec tout ce qui n'a pas encore eu sa chance de prouver sa valeur et son intérêt (et si je ne me gêne pas pour l'utiliser avec le new age en général, c'est justement parce que tout ce qui en ressort a largement eu le temps de démontrer son ineptie, dans l'immense majorité des cas, puisqu'il ne s'agit là que de recycler des démarches souvent plus anciennes et plus profondes, de les amalgamer et d'en faire n'importe quoi).

 

 

Mais j'ai encore pas mal de liens à partager, aussi je saute à la suite sans plus attendre, avec cette émission que j'ai trouvé très intéressante sur les hystéries collectives, ici souvent connotées religieusement :

 

https://www.franceculture.fr/histoire/folie-dansante-fous-rires-possession-nonnes-histoires-hysterie-collective

 

Je ne commente pas particulièrement, mais je pense que c'est intéressant de prendre connaissance de ce genre de sujet, dans la thématique que je propose sur la connaissance de l'humain, mais aussi dans le contexte historique actuel qui propose son lot d'un autre genre d'hystéries collectives, propres à l'époque. Par ailleurs le lien est assez touffu avec pas moins de trois émissions sur des sujets connexes.

 

 

Après l'hystérie, la notion d'errance mentale liée à la créativité.

 

https://fr.sott.net/article/32045-L-errance-mentale-stimulet-elle-la-creativite

 

On peut débattre de la pertinence de l'expression « errance mentale » pour parler d'un état de rêverie, c'est à dire le fait de se laisser à l'onirisme et à des états que l'on pourrait qualifier d'hypnagogiques.

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat_hypnagogique

 

Il me semble tout à fait évident que ce type d'altération de l'état mental favorise la créativité, et cela est attesté autant par ma propre expérience d'écrivain que par l'histoire de l'art elle-même. L'article donne quelques exemples mais on pourrait parler de Mozart, Wagner et bien d'autres, qui créaient suite à des rêves. Certains vont jusqu'à évoquer la possibilité que les artistes puissent, dans leur ensemble, être des sortes de « sujets psi » :

 

http://www.leslecturesdeflorinette.fr/article-d-ou-vient-l-inspiration-creative-des-artistes-114752314.html

 

Sans m'étaler sur ma propre expérience, il m'apparaît clairement que sur au moins une partie de mon travail, mon esprit est connecté à une sorte d'ailleurs, ou encore d'un « autre ici » qui est hors de ma réalité ordinaire. La pratique artistique, quelle qu'elle soit à mon avis (je pratique aussi le dessin, entre autres) modifie l'état de la conscience d'une manière indubitable pour l'artiste attentif, en nous rapprochant en effet d'un état hypnagogique. J'ai notamment remarqué dernièrement que je me mettais à bâiller compulsivement quand je me pose pour écrire, plus particulièrement lorsqu'il s'agit de travaux ou explorations littéraires.

 

 

Sur une note totalement différente, l'humain c'est aussi l'être en prise aux idées et donc aux idéaux et aux utopies. Je profite donc de ce numéro pour mentionner ce très bon article sur la cité d'Auroville, en Inde :

 

http://www.dedefensa.org/article/utopie-3-auroville-cite-utopique-en-devenir

 

Auroville, utopie par excellence qui en dit long sur les aspirations spirituelles de l'humain, et parfois sur ses écueils. En effet, l'histoire de la ville est traversée de problèmes divers, mais il n'empêche qu'elle est toujours là, avec 2300 habitants...

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Auroville

 

 

Enfin je voudrais terminer ce numéro par une série de liens se rapportant davantage à l'archéologie.

 

Tout d'abord, cet article m'avait interpellé car il me rappelait mes explorations passées, en France mais surtout dans ma région, à découvrir et expérimenter à ma façon (chamanique et druidique) des sites anciens :

 

https://france3-regions.francetvinfo.fr/auvergne-rhone-alpes/loire/saint-etienne/saint-etienne-mystere-monts-du-pilat-1460347.html

 

J'avais, à cette époque, eu la très forte intuition qu'un site trouvé dans le Pilat, faisait partie d'une sorte de réseau de sites. Sans m'étendre sur le sujet, j'avais, je pense, d'excellentes raisons de penser cela, même si je n'ai pas creusé plus cela. Cette découverte ravive ce souvenir, même si le site dont il est question ici ne se trouve pas tout à fait dans la même zone du massif du Pilat. Cela me redonne en tout cas envie de me ré-intéresser à ce sujet, même si mes moyens sont très limités (pas de voiture pour aller à la rencontre des sites). Je vous tiendrai au courant si une opportunité se présente d'aller faire des photos et essayer d'établir quelques relations.

 

Sur un sujet connexe, à propos d'anciens lieux et de tunnels méconnus. La vidéo n'est pas à prendre trop au pied de la lettre à certains moments, mais le sujet demeure intriguant :

 

Vidéo youtube : La France des Mystères *** Tunnels et Lieux interdits

 

 

Sur le même thème, et tout aussi intriguant :

 

https://fr.sott.net/article/32093-Mondes-inconnus-Histoires-de-mysterieuses-civilisations-souterraines

 

 

Quelques nouvelles archéologiques en vrac, parlant notamment de l'hypothèse d'une race de géants humains qui fait beaucoup parler, depuis les débuts d'internet :

 

https://fr.sott.net/article/32335-L-idole-de-Shigir-est-deux-fois-plus-vieille-que-les-pyramides

 

https://fr.sott.net/article/32098-Des-outils-en-os-vieux-de-115-000-ans-decouverts-en-Chine

 

https://fr.sott.net/article/32173-Des-preuves-attestent-qu-une-race-d-humains-geants-a-arpente-la-Terre

 

https://fr.sott.net/article/32557-La-realite-des-squelettes-humanoides-geants-et-la-suppression-de-l-histoire

 

Je ne me prononce pas sur ces sujets. Je mentionne seulement que la majorité des photos sur ce sujet sont des fakes avérés, y compris dans l'un des liens proposés ici. Cela ne signifie pas pour autant que tout ce qui est dit là-dessus n'est pas à prendre en compte, ni qu'il n'existe des indices relativement probants, ou en tout cas troublants, sur ce genre d'histoire. A prendre avec des pincettes, mais à ne pas jeter avec l'eau du bain.

 

 

Enfin, je termine sur un dernier lien dont on pensera ce qu'on veut, mais qui a le mérite de proposer quelques idées de lectures souvent importantes et intéressantes pour conclure ce numéro :

 

https://fr.sott.net/article/31990-15-livres-essentiels-que-Jordan-Peterson-conseille-a-lire-aux-gens-intelligents

 

En effet, que serait l'humain sans l'écriture et la lecture ? C'est bien là l'un des premiers outils qui l'aident, précisément, à se connaître, et ainsi la boucle est bouclée avec mon exploration du jour que je l'espère, vous aurez appréciée. Je n'ai aucune conclusion à proposer, aussi je préfère laisser place, comme toujours, à la réflexion, au doute, à l'esprit critique et à l'émerveillement.