Les développements récents me conduisent à penser qu'il est toujours nécessaire de se pencher sur l'actualité de l'ingénierie de l'opinion et de l'agitation mentale que suscite cette tornade dans son sillage. Il s'agit de se maintenir en éveil pour se prémunir de chacun des effets délétères causés par ce qu'on appelle par exemple le « tourbillon crisique » sur dedefensa.org.

 

C'est avec les commentaires les plus succincts que je puisse donner que je me lance dans ce nouveau numéro qui récapitule les faits les plus intéressants ou édifiants que j'ai pu remarquer au cours des dernières semaines, en commençant directement par une rubrique sur l'actualité récente. Il y aura pas mal de liens dans ce numéro à cause du retard que j'ai pris dernièrement, mais j'ai l'intention à l'avenir d'essayer de faire des articles un peu plus condensés en terme de contenu, pour éviter de m'éparpiller. On verra comment ça se passera, car je ne veux pas renoncer pour autant à proposer un panel assez complet de ce qui se passe de remarquable. J'estime d'ailleurs que ce numéro est peut-être celui qui contient le plus de liens essentiels pour comprendre le monde actuel, aussi j'aurais bien du mal à en dégager de plus importants que d'autres. Je vous conseille donc plutôt de revenir épisodiquement sur cet article si vous avez besoin de retrouver et de parcourir tel ou tel lien.

 

 

Sur l'actualité récente

 

Rappelons d'abord que nous vivons dans un monde éclairé où les savants qui ont fait les découvertes les plus remarquables sont les mieux traités :

 

https://lesmoutonsenrages.fr/2011/04/09/luc-montagnier-sexile-en-chine-pour-echapper-a-la-terreur-intellectuelle/

 

Rappelons ensuite que nous vivons dans un monde aux préoccupations écologiques étendues et appliquées rationnellement et de manière efficace :

 

https://fr.sott.net/article/32475-Le-paradoxe-vert-Selon-un-nouveau-rapport-l-adoption-a-grande-echelle-des-voitures-electriques-augmentera-la-pollution-atmospherique

 

https://fr.sott.net/article/32570-Autopilote-Tesla-implique-dans-une-nouvelle-collision

 

Un monde dans lequel le racisme n'est tabou que lorsqu'il s'applique aux « minorités visibles » qui peuvent se prétendre « indigènes » dans les pays où elles émigrent :

 

https://francais.rt.com/france/50220-quand-nanterre-accueillait-conference-contre-imperialisme-gay-gauche-blanche

 

Précisons encore une fois que je n'ai aucun parti pris dans ces débats, je me borne à constater l'hypocrisie et l'hystérie qui les baignent et qui profitent en effet à certains agitateurs parfois pourtant assez isolés dans leur propre camp, mais qui trouvent toujours une audience auprès de certaines castes rendues paranoïaques par une ambiance sociale effectivement toxique, à laquelle ces discours n'arrangent rien.

 

Remarquons aussi que nous vivons dans un monde d'information libre et impartiale, comme le prouve la destruction de la neutralité du net aux USA, le pays phare d'internet :

 

https://fr.sott.net/article/32639-USA-la-neutralite-du-Net-est-officiellement-abolie

 

Je cite notamment ce passage qui me semble en effet très lucide sur la manière dont les choses se passent généralement dans ce type de cas, à notre époque de « lumières » :

 

« D'une part, on ne devrait pas voir immédiatement une suppression de la neutralité du Net. « L'Internet tel que nous le connaissons ne va pas soudainement disparaître », estime Battle for the Net. C'est également ce que pense l'Union américaine pour les libertés civiles (ACLU). « Le plus malin pour [les opérateurs de télécom] serait d'éliminer la neutralité du Net lentement, petit à petit, en espérant que les consommateurs ne remarquent rien et cessent de s'y intéresser », explique Chad Marlow, un représentant de l'ACLU. « À partir du 11 juin, on doit s'attendre à ce que les FAI ne fassent rien. Ensuite, après avoir laissé passer un peu de temps, ils brandiront leur inaction comme une preuve que nous avions tort de ne pas leur faire confiance », dit-il. « Et avant même qu'on ne s'en rende compte, l'Internet libre et ouvert auquel nous croyons aura disparu. »



Face à ce déferlement de libertés et d'éclairement dans le monde occidental, il est d'autant plus urgent de censurer les médias russes, pour définitivement prouver que notre société est ouverte à tous les points de vue, qu'elle n'est ps, elle, un lieu d'affrontement des propagandes contre d'autres propagandes, mais bien un univers autocentrés qui ne veut rien entendre d'autre que sa propre respiration fétide :

 

https://francais.rt.com/france/51413-allons-nous-quand-interdire-rt-assemblee-commence-examen-loi-anti-fake-news

 

De toute façon, nos politiques sont pertinentes et incontestables, et seuls les médias russes peuvent oser prétendre le contraire :

 

https://francais.rt.com/france/51238-macron-va-t-il-saccager-les-paysages-fran%C3%A7ais

 

Et ce même si les contestataires qu'ils citent sont des responsables du monde occidental lui-même, probablement intoxiqués par je ne sais quel poison neurotoxique russe affectant leur jugement.

 

Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes, il y a encore de l'argent à prendre... chez les pauvres :

 

https://francais.rt.com/france/50824-baisse-des-aides-sociales-le-gouvernement-lance-une-nouvelle-offensive-contre-les-plus-demunis

 

De toute façon, y en a marre des pauvres.

 

Vidéo youtube : Didier Super Marre des pauvres

 

Macron trouve d'ailleurs qu'on leur donne bien trop d'argent, qui serait sans doute mieux utilisé par des riches que par ces alcooliques dépendants au PMU.

 

https://francais.rt.com/france/51558-on-met-pognon-dingue-dans-minima-sociaux-gens-sont-quand-meme-pauvres-selon-macron

 

Le mal nommé président des riches s'apprête à sauver la nation du péril pauvre, en donnant aux riches les moyens d'éradiquer cette engeance, en les mettant au travail ou... je ne sais pas, en les laissant crever. Apprend à un pauvre à pêcher et il aura enfin son maquereau aux métaux lourds.

 

Enfin, rappelons-nous que nous vivons dans un monde parfaitement authentique où on ne peut pas manipuler l'information, en tout cas pas quand on est du bon côté des médias, cela va de soi, les autres s'étant tous enfoncés dans l'industrie des fake news.

 

https://www.les-crises.fr/lere-des-fausses-videos-commence-par-franklin-foer/

 

Il faut peut-être se demander qui va profiter à plein de ce genre de technologies coûteuses, peu accessibles à la « complosphère », à la « fachosphère » ou encore à tous ces dangereux pro-russes qui veulent la perte du nécessaire NWO à venir.

 

Mais il faut surtout, je crois, face à cette marée d'idioties toutes plus consternantes les unes que les autres, se pencher sur des textes de fond qui vont au-delà de cette industrie high-cost de l'agit-prop organisée par les médias de masse totalement incapables de se remettre en question.

 

 

Des sujets de fond pour mieux analyser la situation

 

Par quoi commencer ? Peut-être par ce « testament » de Régis Debray racontant sa propre faillite à travers celle du système de propagation des idées auquel il a longtemps fait partie :

 

https://www.lexpress.fr/culture/debray-gouverner-c-est-desormais-gerer-les-emotions-collectives_2004146.html

 

Tellement de choses sont dites ici qui me semblent essentielles que je préfère ne pas citer des passages, mais plutôt vous encourager à le lire intégralement pour introduire cette rubrique.

 

Par ailleurs, il est sans doute nécessaire de se rappeler aussi que nous vivons non pas dans une démocratie, comme nous l'explique ce long documentaire très bien fait... :

 

Vidéo youtube : Démocratie(s) ? — #DATAGUEULE

 

...mais dans la plus parfaite expression d'une médiocratie :

 

http://www.telerama.fr/idees/en-politique-comme-dans-les-entreprises-les-mediocres-ont-pris-le-pouvoir,135205.php?utm_campaign=Echobox&utm_medium=Social&utm_source=Twitter#link_time=1524467942

 

Une monde en pleine déliquescence où les idéaux élevés ont été vaincus par le mensonge et le marasme intellectuel :

 

http://lesakerfrancophone.fr/quest-il-arrive-a-loccident-dans-lequel-je-suis-ne

 

Dans lequel il n'est pas inutile de se prémunir de cette catastrophe par quelques principes intellectuels et la connaissance de certains faits qui définissent notre époque :

 

https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/petit-guide-de-survie-204659

 

Une médiocratie où, comme on peut s'y attendre, la notion d'extrême-centre prend toute son importance, prétendant dépasser le clivage gauche-droite en le mettant de côté plutôt qu'en le résolvant :

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Extr%C3%AAme_centre

 

Dans ce contexte, on se demande de quel « engagement » il est question, quand une ministre voulant la censure de certains médias et de certains propos nous propose une nouvelle loi pour la censure et la présente ainsi comme un progrès vers l'éclairement des masses bien trop abruties pour comprendre le monde par elle-même. Il faut les guider en fermant l'enclos et en guidant le bétail dans un dédale bien balisé qui interdit les opinions divergentes, le tout en prétendant que l'on élève la société. On l'élève, certes, comme un troupeau.

 

https://francais.rt.com/france/51295-contre-france-hautement-reactionnaire-francoise-nyssen-propose-medias-publics-engages

 

Cela est de toute façon la marque de fabrique de ce nous nommons si mal « démocratie », l'ingénierie du consentement :

 

https://www.les-crises.fr/video-propaganda-la-fabrique-du-consentement-par-arte/

 

Un documentaire à voir et qui récapitule bien des faits et principes énoncés depuis longtemps sur mon blog. Qui décrypte, surtout, l'histoire de la propagande dans nos sociétés occidentales.

 

Des sociétés où les médias, ceux-là mêmes qui se prétendent capables de discerner absolument le vrai du faux et de vous présenter absolument le vrai, peuvent imposer au monde entier des mensonges colossaux qui ont favorisé voire engendré les pires guerres (on pensera également aux couveuses koweïtiennes et aux armes de destruction massive de Sadam, parmi d'autres mensonges responsables de millions de morts) :

 

http://versouvaton.blogspot.com/2018/05/limage-qui-trompe-le-monde.html

 

On pensera aussi à tout ce qui n'est pas dit, est au moins aussi odieux, mais finit par se savoir :

 

https://fr.sott.net/article/32358-L-armee-americaine-admet-qu-elle-a-secretement-disperse-des-germes-dans-239-endroits-en-Amerique-exposant-des-milliers-de-citoyens-sans-mefiance

 

Ça se passe véritablement de commentaire, non ?

 

Dans un monde aussi pourri jusqu'à la moelle, faut-il s'étonner des dérapages aux USA, plus précisément certaines fusillades qu'il faut remettre dans un contexte plus global :

 

http://versouvaton.blogspot.com/2018/06/vous-pensez-que-cest-juste-une-question.html

 

Il y a des questions sérieuses à se poser. Par exemple sur le mirage d'une société féministe idéale :

 

https://fr.sott.net/article/32311-Cinq-mensonges-feministes-demystifies

 

Sur le miroir aux alouettes des conférences express, censées changer le monde :

 

Vidéo youtube : TEDX, BULLSHIT & DISRUPTION

 

Toutes les questions sont bonnes à se poser, même sur le vent de révolution prétendument libérateur de mai 68, qui engendra, il faut l'admettre, une société de compétition où la sexualité est plus conditionnée par la pornographie que libérée, ce qui est l'une des causes des dommages faits au tissu profond d'une société qui verse de plus en plus, avec le technologisme, lui aussi issu de mai 68 (Bill Gates, Steve Jobs et d'autres ont profité du sens du vent), vers l'isolement des individus que vers une société « ouverte » et heureuse, même si beaucoup continuent de s'illusionner sur ce fait à grands coups d'antidépresseurs.

 

https://francais.rt.com/opinions/51038-denis-tillinac-il-faut-bazarder

 

Comme on pouvait s'y attendre quand on y réfléchit, les révolutions de ce genre sont avant tout le fait d'une masse médiocre, qui a bien participé à l'avènement de la médiocratie en place.

 

Peut-être est-il bon aussi de mieux comprendre que le globalisme actuel n'est pas spécifiquement de droite, mais au contraire s'inscrit dans une dénégation et une négation du clivage qui tend nettement vers l'extrême-centre :

 

http://versouvaton.blogspot.com/2018/06/globalisation-ou-capitalisme-financier.html

 

Il est de plus en plus urgent de comprendre et de détricoter le clivage, sans tomber dans ce piège d'une idéologie quelque par dépolitisée et technicienne, puisant ses ressources certes dans une idéologie déjà relativement ancienne, mais pour mieux la dépouiller de son sens et aller vers un monde « blanc », sans odeur, sans traditions, sans personnalité, juste peint de toutes les couleurs par la société du spectacle qui prospère dans le terreau malsain de ce globalisme déshumanisant dont j'ai déjà souvent parlé.

 

Il faut donc dépasser les croyances qui nous avaient été utiles jusqu'ici :

"En termes d'évolution de l'humain, le consensus général ne sert plus à rien »

 

http://newsnet.fr/142336

 

 

Sans quoi nous nous dirigerions immanquablement vers un effondrement de notre société, voire plus, de notre civilisation.

 

 

Effondrement ou pas effondrement ?

 

Cela aurait pu faire l'objet d'un article séparé, mais au risque d'allonger encore la liste des liens de cet article et sa longueur, je trouve que cela fait une excellente conclusion à ce numéro. La question de l'effondrement est prépondérante dans le monde actuel. Peut-être n'est-elle qu'un fantasme catastrophiste de plus, mais force est de constater que des faits objectifs indiquent le contraire.

 

Nicolas Bonnal nous offre une perspective royaliste autour de la question du déclin de notre monde occidental :

 

http://www.dedefensa.org/article/declin-aristocratique-et-corvee-democratique

 

Et nous parle de la montée de l'apocalypse dans les perceptions au sein de cette civilisation, en évoquant notamment le magnifique film Koyaanisqatsi que je ne peux que recommander :

 

http://www.dedefensa.org/article/de-thoreau-a-koyaanisqatsi-la-civilisation-comme-apocalypse

 

La première partie du film, sur youtube :

 

Vidéo youtube : Koyaanisqatsi part 1/9

 

La question de l'effondrement pose la question de ce qui se voit et ne se voit pas, de ce que l'humain est capable de voir ou d'anticiper :

 

http://versouvaton.blogspot.com/2018/05/si-vous-ne-pouvez-pas-voir-quelque.html

 

La question de l'effondrement est sur le devant de la scène actuellement, par le fait de Laurent Obertone et son livre à venir, qui est probablement avant tout un coup médiatique et publicitaire, mais qui mérite néanmoins probablement un minimum d'attention :

 

https://aphadolie.com/2018/05/24/guerilla-et-si-cetait-demain/

 

Mais l'un des meilleurs intervenants que j'ai pu trouver sur le sujet est Cyril Dion, dont la profondeur de pensée et de compréhension de l'humain est toute autre que bien d'autres intervenants davantage bien-pensants sur le sujet. Aussi je recommande chaudement son interview dans la série « NEXT » malgré quelques poncifs sur le réchauffement que l'on continue de considérer comme la première cause potentielle de l'effondrement à venir, pourtant annoncé par certains (Pablo Servigne dont on trouve des interventions sur la même chaîne youtube et dans la même série) pour 2030 voire 2020, alors même qu'on ne voit que quelques signes avant-coureurs éventuels de ce fameux réchauffement absolument cataclysmique qu'on nous annonce. Comment quelque chose qui est à peine en train de commencer, dont on peine encore à discerner les effets concrets si toutefois ils existent, pourrait avoir déjà tué la civilisation ? Il faudrait peut-être arrêter de s'aveugler avec ça pour voir tout l'ensemble des causes déjà en cours depuis bien plus longtemps (le réchauffement est supposé s'être surtout manifesté entre 1980 et 2000) et de manière profonde – et qui peuvent effectivement causer un éventuel réchauffement problématique, en sus, mais cela reste à mes yeux à démontrer – et qui elles ont porté de véritables coups de boutoir à notre organisation sociale et même à notre capacité d'organisation sociale. Par exemple, lorsque des médias manipulent les masses sciemment avec des mensonges les détournant des choses importantes, ou que les gens sont focalisés sur des faits divers, des objets technologiques, le spectacle généralisé ou encore la vie des stars, ils ne sont plus en capacité de comprendre le monde, la politique et donc de jouer leur rôle dans ces domaines.

 

Toutefois, la préoccupation écologique de Cyril Dion est juste et basée sur compréhension profonde, en lieu et place de l'hystérie trop courante dans le milieu, ce qui est plutôt réconfortant. Il concède lui-même un point de vue intéressant, contrasté et subtil sur les éoliennes par exemple, ainsi que sur l'hypothèse de l'effondrement, mais je vous laisse découvrir cela dans la vidéo.

 

Vidéo youtube : [ NEXT ] S01 E10 - CYRIL DION : « L'EFFONDREMENT EST DEJA LA »

 

Et pour un finir avec un autre « collapsologue » sur une note plus positive, un texte de Dmitry Orlov en guise de conclusion. Bonne lecture à vous.

 

http://www.dedefensa.org/article/embrassez-vousparmillions