Revue de presse et internet sur le totalitarisme rampant et la propagande élitiste N°41

 

Une nouvelle revue avec liens vers des sites appartenant à la russosphère et à la complosphère qui tentent éhontément de corrompre notre pure jeunesse occidentale qui baigne dans le bonheur démocratique des sociétés productives et parfaitement humanisées dans lesquelles vous n'êtes obligé à rien, pas même à appartenir à un genre défini, ni à disposer d'une carte de parti. Le monde idéal et parfait dans lequel nous vivons n'a « pas de leçons à recevoir », comme le dit Macron, notre guide, des semeurs de trouble et de doute qui se comportent en organes de propagande mensongers et soumis à l'état et au gouvernement. Ce n'est pas en France qu'on verrait ça.

 

J'ai un peu ralenti le rythme des revues de presse et de propagande, je ne sais pas si cela correspondra à une tendance durable, mais je constate simplement qu'il n'y a rien de très nouveau sous le soleil, et que ceux qui ont compris depuis des années, voire des décennies, que nos médias d'une manière générale reproduisent une propagande systémique qu'ils reprochent à leurs adversaires, n'ont sans doute pas besoin qu'on leur rappelle constamment ce fait. Néanmoins je pense aussi que nombreux sont encore ceux qui n'ont pas conscience de ce fait (et on en jugera encore aux prochaines élections) et qu'il est nécessaire que les auteurs de ce que l'on nommera « la dissidence » continuent inlassablement de pointer du doigt cette mécanique perverse.

 

Dans ce numéro, tous les liens proviennent seulement de 4 sites, qui sont RT, les-crises.fr, le blog versouvaton et dedefensa.org. Ceux qui lisent régulièrement ces sites peuvent donc sans doute se dispenser de la lecture de cette revue, tandis que pour les autres, ou pour ceux qui auraient raté le mois d'août, il faut savoir que je propose ici ma propre sélection d'articles à lire sur ces sites au cours des deux derniers mois, sur le thème très élargi de la propagande institutionnelle, soit une quinzaine de liens.

 

Commençons donc avec le matraquage sur les fake news, dont la principale fonction est de censurer indirectement, et peut-être un jour directement, les sites qui ne sont pas sur la « ligne éditoriale » du système, RT et Sputnik étant, comme chacun sait, en première ligne de cette nouvelle offensive du lavage de cerveau de masse.

 

https://francais.rt.com/france/53756-lois-contre-fake-news-vous-laissent-sceptiques-des-experts-peuvent-vous-aider-ou-pas

 

Même « reporters sans frontières » s'y met, dans une parfaite adéquation avec la ligne macroniste :

 

https://francais.rt.com/france/53887-quand-rsf-veut-pacte-mondial-contre-desinformation-avec-soutien-emmanuel-macron

 

A noter que RT, qui se défend ici vaillamment contre ces tentatives de les censurer ou de les obliger à l'auto-censure a recruté Frédéric Taddéi pour de nouveaux débats sans tabous, tels qu'ils existaient dans sa précédente émission, généralement très appréciés par tout ce que le monde compte encore de libre penseurs (oui, il y en a encore, malgré le matraquage permanent en faveur d'une pensée unique) :

 

Vidéo youtube : Invité : Frédéric Taddeï

 

De son propre aveu, seule la méchante chaîne de Poutine lui a donné carte blanche pour ce type de débats. Je pense que cela signe sans ambiguïté où se trouve aujourd'hui davantage la libre expression, c'est à dire dans les dictatures de l'est plutôt que dans nos magnifiques démocraties libérales. Ce qui ne signifie certes pas qu'il faille prendre pour argent comptant tout ce qui vient de l'une ou de l'autre.

 

De toute façon, le nouveau grand méchant est... est...

 

https://francais.rt.com/international/53419-devinez-quel-est-nouveau-pays-que-les-etats-unis-accusent-dingerence

 

Oui, bien évidemment, la Chine. Et puisque nous sommes toujours sur RT à relayer la vile propagande poutinienne, édifions nous sur ce qu'ils ont à dire sur certains sujets qui, chez nous, ne conduisent qu'aux éternels propos lénifiants et toujours identiques à eux-mêmes à propos, par exemple, de la dictature syrienne :

 

https://francais.rt.com/international/53636-casques-blancs-auraient-kidnappe-44-enfants-ministre-syrien-affaires-etrangeres

 

A ce jour, si tentative il y a bien eu de créer un incident à partir d'une attaque chimique supposément créée par Al Assad (selon la propagande occidentale) ou par les casques blancs (selon la propagande du Kremlin), force est de constater que l'affaire n'a pas encore éclaté. Je serais assez tenté de penser que c'est justement parce que les médias russes ont soulevé le lièvre avant qu'il ne sorte du terrier, mais c'est sûrement juste à cause de mon lavage de cerveau lors de mon dernier séjour touristique dans un goulag (c'est pas la CIA qui ferait des trucs pareils, d'ailleurs on ne torture qu'en dehors des frontières américaines... Guantanamo n'étant ni en Sibérie ni en Alaska mais bien à Cuba... pratiques, les dictatures communistes, quand même).

 

Bref terminons ce tour de lecture de RT, alias radio Poutine par trois derniers liens.

 

D'abord notons que Twitter remplit toujours un peu plus sa fonction démocratique, c'est à dire celle de faire taire ceux qui sont un peu trop à l'écart de la ligne politiquement correcte imposée, parfaite inversion de ce qu'était supposée être la démocratie :

 

https://francais.rt.com/france/54025-compte-membre-charlie-hebdo-censure-twitter-cause-dessin-charb

 

Et même si cette affaire n'est qu'anecdotique, elle demeure révélatrice d'un besoin de tout conserver entre les limites d'un enclos de la pensée. Autant j'exècre les visions du monde fondamentaliste, qui peuvent surgir autant du côtés des « traditionnels fachos » que du côté de leurs opposant « antifachos », autant je me rappelle tout de même, quant à moi, que l'un des principes d'un monde démocratique demeure la possibilité d'une libre expression et de débats ouverts avec le moins de tabous possibles, chose dont on s'éloigne chaque jour un peu plus, grâce à la pression normative des médias dits sociaux qui s'imposent de plus en plus dans la sphère médiatique bien pensante. On a vu, et l'on voit encore avec cet exemple, et RT le souligne en fin d'article, que ces « médias » censurent aussi bien à gauche qu'à droite, avec pour résultante prévisible une sorte de guidage du bétail de l'enclos vers un autre enclos d'idéologie macrono-centriste, c'est à dire d'un nihilisme bon teint, dépourvu de toute pensée politique tout court, donc de tout engagement : quand tout le monde pense pareil, c'est que plus personne ne pense.

 

Un peu dans la même veine, les débordements qui deviennent de plus en plus courants de la part des groupuscules bien-pensants qui s'alignent tous sur l'attitude des « antifas », ceux-là même qui ont tenté de faire taire des Chouard, par exemple.

 

https://francais.rt.com/france/53674-stop-specisme-boucherie-vandalisee-dans-essonne

 

Là encore on peut être pour la liberté d'expression pleine et entière et ne pas cautionner ce qui, ici, n'est pas de l'expression, mais bien des exactions et des agressions caractérisées. Je ne crois pas qu'on puisse lutter violemment pour une cause qui se dit pacifique sans la pervertir... Je suis même convaincu que cette démarche s’avérera totalement contre-productive, et c'est en tant qu'ex-végétarien que je m'exprime, ayant parcouru un chemin spirituel et intellectuel tout autre que ces gens là. Le respect de la vie animale ne peut passer que par le respect de la vie humaine également, puisque ces êtres sont en interdépendance, et que l'humain, par ailleurs et même si cette vérité en choque beaucoup, est aussi un animal. Un animal essentiellement omnivore, au demeurant, et qui se déteste souvent par ce simple trait lorsqu'il se déclare « vegan »... à méditer, mais j'en ai déjà souvent parlé. Quoiqu'il en soit, la ligne dure du veganisme militant et fondamentaliste est une tendance parfaitement logique et intégrée dans le « logiciel » du monde occidental moderne, qui se considère décidément comme moralement supérieur, et donc investi de tous les droits.

 

Enfin, alors que Macron demande aux chômeurs de traverser la rue pour enfin trouver un emploi, il est bon de noter ceci :

 

https://francais.rt.com/france/54047-pas-travail-france-pole-emploi-propose-chomeurs-exiler-republique-tcheque

 

Ah et... pour citer aussi un organe de propagande non poutinienne, notons aussi ceci :

 

http://www.lefigaro.fr/social/2018/09/03/20011-20180903ARTFIG00262-pole-emploi-la-moitie-des-offres-diffusees-sont-elles-illegales.php

 

L'existence de fausses annonces représentant au moins 25% des annonces sur le site de pôle emploi est avéré et confirmé par différents sites, y compris gouvernementaux et officiels (vérifiez par vous-mêmes), et ces annonces consistent ni plus ni moins à racketter des chercheurs d'emploi qui seraient tombés dans le panneau. Ces annonces ne peuvent exister que parce que le site n'est plus surveillé, n'importe qui y fait pratiquement ce qu'il veut... miracle encore, sans doute, des suppressions d'emploi dans la fonction publique et, comble d'ironie, dans le secteur de l'emploi alors que c'est le secteur actuellement le plus problématique en France (avec sans doute la santé).

 

Quant aux offres et idées pour aller travailler de l'autre côté de la rue ou en République tchèque, on se demandera simplement si on peut les considérer comme des « propositions raisonnables d'emploi », en sachant que ce n'est pas n'importe quel chômeur qui peut prendre le risque de s'expatrier ou le temps de se recycler dans un domaine pour lequel il n'a aucune formation au départ. Gageons que Macron arrivera à nous faire croire que c'est parfaitement normal, en vertu de la soumission au Dieu Flexibilité. De toute façon, nous n'aurions aucune identité propre, le genre étant fluide autant que la couleur de peau, et même, la culture française n'existant pas, là encore de l'aveu de notre littérateur en chef. Nous ne sommes rien de plus que des êtres malléables devant prendre leur place dans la mécanique du système, le reste n'a aucune forme de légitimité dans le champ idéologique de l'ultra-libéralisme érigé en religion d'état.

 

 

Passons à la suite avec les articles de fond habituels.

 

D'abord cet article de Philippe Grasset à propos de ce qu'est devenue la publicité :

 

http://www.dedefensa.org/article/pubagandastaffel

 

Comme lui j'avais envisagé de travailler dans ce domaine, comme illustrateur en l'occurrence, mais c'est une certaine indolence qui m'en a préservé et m'a emmené sur d'autres voies. J'en suis très content aujourd'hui. Les personnes de mes connaissances qui travaillent dans la publicité tout en étant dotées d'une conscience et d'une lucidité sur le système sont prises dans un terrible piège de loyauté qui les oblige à faire correctement leur travail, tout en en saccageant les conséquences en aval, ce qui est certainement assez peu efficace, et surtout nocif pour l'esprit, comme on peut s'en douter. N'oubliant pas que la publicité est littéralement la lymphe du système (quand l'argent serait son sang) et que c'est un fluide vital que vous payez à chaque fois que vous achetez un article... La publicité serait « indispensable ». Indispensable autant que la dialyse l'est à une personne souffrant d’insuffisance rénale, alors.

 

Un autre article de Philippe Grasset, tout à fait appréciable, sur l'aspect diabolique, métaphysique et supra-humain qu'il voit dans les remous actuels du monde.

 

http://www.dedefensa.org/article/ma-foi-du-charbonnier

 

Il explique son profond agnosticisme doublé cependant d'une foi envers « l'intuition haute » qui lui fait rejeter les hypothèses, et accepter les incertitudes comme rien d'autre que des incertitudes. Attitude certes sage qui lui fait sans doute rejeter ce que j'avais écrit il y a un certain temps autour de la notion d'entités extra-humaines pouvant influer sur notre destinée, et se livrer à des conflits entre elles, dont les résultats joueraient aussi sur l'avenir de l'humanité. Hypothèse certes invérifiable que j'avais défendue dans un roman récent que j'ai renoncé à publier, et qui rejoint de toute façon l'approche de certains gnostiques, des écrits de Lovecraft ou encore que l'on retrouve même dans certains recoins de l'ufologie, par exemple. Sujets que je développerai peut-être un jour, mais on verra bien.

 

Et tant qu'on est sur dedefensa, je recommande encore ce texte qui résume assez bien certains points du conflit d'influence entre les USA et la Russie, touchant donc bien à notre sujet de la propagande et de la manipulation d'un régime dit démocratique :

 

http://www.dedefensa.org/article/mattis-comme-chez-soi

 

 

A présent 4 articles trouvés sur le blog versouvaton, en commençant par ce texte de Dmitry Orlov, à propos de la manipulation de la vérité :

 

http://versouvaton.blogspot.com/2018/09/ceux-qui-disent-la-verite-et-ceux-qui.html

 

Je ne commente pas, estimant que ce texte se suffit à lui-même, et je cite à présent deux articles sur des sujets assez importants et généraux à la fois, le déclin de l'intelligence, et celui de l'économie en occident plus particulièrement :

 

http://versouvaton.blogspot.com/2018/09/pourquoi-lintelligence-diminue-t-elle.html

 

http://versouvaton.blogspot.com/2018/09/leconomie-mondiale-se-precipite-vers-un_22.html

 

On pourra débattre de la pertinence de textes finalement plutôt spéculatifs, et parfois un peu orientés, mais j'ai trouvé personnellement qu'ils apportaient suffisamment d'éléments plutôt originaux pour mériter d'être cités. Je ne les commente pas non plus, me bornant à noter que, concernant celui sur l'économie, on peut éventuellement aller directement à la conclusion pour voir où l'auteur veut en venir, et mieux comprendre tous les tracés et graphiques techniques qu'il propose au-dessus de celle-ci.

 

Enfin, un article qui me semble assez fondamental et qui remet en place certaines idées reçues trop simple et trop expéditives à propos de Malthus et sa vision du monde. A lire, vraiment, tant sa pensée a pu être déformée et trop souvent rejetée d'un revers de la main.

 

http://versouvaton.blogspot.com/2018/08/la-malediction-de-thomas-malthus.html

 

Le propos est d'ailleurs à mettre en perspective avec l'article sur le déclin de l'économie cité au-dessus... tout lecteur honnête verra où je veux en venir, puisque dans les deux cas il est question de la démographie, mais aussi de sa manipulation, idéologique ou technique, pour parvenir à un certain résultat.

 

 

Il ne me reste plus que deux liens à partager. Tout d'abord un article très instructif des crises.fr sur la politique de « Valve » société de jeux vidéo bien connue, qui opère sans hiérarchie en son sein, et les effets pervers qui en découlent. Un exemple parmi bien d'autres, déjà connus, de l'idéalisme entrepreunarial en vogue dans la silicon valley. Valve se situe à Seattle et non pas en californie, mais cette mode s'est de toute façon répandue au minimum sur toute la côte ouest américaine, et touche désormais déjà le reste du monde. Il est donc intéressant de s'édifier à ce sujet.

 

https://www.les-crises.fr/pas-de-patrons-pas-de-managers-la-verite-derriere-la-facade-de-la-hierarchie-horizontale/

 

 

Enfin, un tout dernier lien que je recommande plus particulièrement, et qui nous fait réfléchir sur la standardisation du monde. Et je vous laisse tout simplement sur ce lien, merci à vous et à bientôt pour la suite, ainsi que de mes prochains articles sur la démarche de curiosité, entre autres.

 

http://www.dedefensa.org/article/bernays-et-celine-et-la-standardisation-moderne

 

 

Addendum : deux liens que j'ai oublié d'adjoindre à l'article. Le premier ne fait que confirmer l'orientation de muselage des médias alternatifs.

http://le-peuple.ca/politique/article-3232-1536292566

 

Le second est un article de fond sur dedefensa que j'avais trouvé intéressant, où il est question d'une fixation sur l'instant présent, sous une forme de dénégation du passé et de l'avenir, qui n'a pas grand chose à voir avec le fameux "carpe diem" que l'on connait.

http://www.dedefensa.org/article/du-big-now-a-lleternel-present