Revue de presse et internet sur le totalitarisme rampant et la propagande élitiste N°44

 

Pour ce numéro très largement consacré aux gilets jaunes, je vais devoir m'en remettre en grande partie à RT, alias radio-Poutine, organisateur méconnu du mouvement, comme le sous-entendent nos propres officines médiatiques de vérité à l'intention du peuple. En effet il est très difficile de trouver ailleurs des infos autres que fortement et sournoisement orientées en faveur du pouvoir, quand bien même le soutien au mouvement des gilets jaunes continue d'évoluer autour de 70% malgré le discours récurrent sur leur violence et leurs nombreux autres défauts.

 

Mais pour commencer, on citera Acrimed, via les-crises, qui nous dépeint ce qui se passe justement dans nos médias avec cette « crise des gilets jaunes » :

 

https://www.les-crises.fr/panique-mediatique-face-aux-gilets-jaunes-par-pauline-perrenot/

 

A lire pour ceux qui n'ont pas encore compris quelle est la vraie fonction de la presse détenue par les milliardaires et les grands patrons dans notre belle « démocratie ».

 

Ce constat fait, il est très intéressant de remarquer que, bien que BFM TV soit la chaîne « d'information » la plus décriée par les gilets jaunes, Macron en a aussi après eux, à ce qu'il semble :

 

https://francais.rt.com/france/57270-macron-veut-il-bfm-tv-reforme-pourrait-nuire-audimat-chaine

 

Si cela est juste, c'est tout de même intéressant. On remarque que bien ou mal parler d'un mouvement de contestation, c'est toujours trop en parler, dans ce pays, et qu'il vaut mieux favoriser des chaînes pratiquant davantage la Disney-information, moins anxiogène, moins relayeuse de conflits sociaux. Ah si seulement on ne parlait pas du tout du mouvement des gilets jaunes... c'est vrai que dans notre monde médiatique, ce serait un peu comme s'il n'existait pas.

 

Par ailleurs, dans le même esprit calculateur, chez LREM on a bien compris qu'on pouvait encore tirer un bénéfice des gilets jaunes, en les poussant à monter une formation politique :

 

https://francais.rt.com/france/57006-liste-gilets-jaunes-europennes-ferait-elle-jeu-lrem

 

On a déjà vu à quel point le système était fort pour récupérer et phagocyter la contestation en la fondant à l'intérieur de lui-même, en la structurant et l'institutionnalisant, en la mettant en spectacle. Ce ne serait qu'un exemple de plus, que Castaner, entre autres, pousse constamment en ce sens.

 

Castaner qui, lui, estime que la manière forte est parfaitement acceptable « en démocratie », qu'elle serait même ici préférable à toute autre, tant il est important d'enterrer ce mouvement par tous les moyens possibles :

 

https://francais.rt.com/france/57516-gilets-jaunes-castaner-recommande-maniere-forte-liberer-ronds-points

 

C'est qu'il faut reconnaître que nous avons un gouvernement – et d'ailleurs, tout le démontre – bien trop intelligent et subtil pour son époque :

 

https://francais.rt.com/france/56980-gouvernement-trop-intelligent-trop-subtil-gilles-le-gendre-opposition-pas-convaincue

 

Subtil en matière de manipulation, oui, un petit peu, certes. Quant à la « pédagogie », c'est l'euphémisme tant utilisé par le pouvoir au cours des dernières décennies pour, justement, pratiquer une forme pernicieuse de manipulation. Si le peuple n'a pas compris l'intérêt des réformes, il est impossible qu'elles soient mauvaises, puisqu'elles sont bonnes, c'est donc qu'on ne lui a pas assez bien expliqué. CQFD. J'écrivais déjà cela il y a presque 10 ans :

 

https://www.agoravox.fr/actualites/citoyennete/article/l-abus-de-pedagogie-peut-nuire-a-55622

 

Mais nous n'en avons pas encore assez dit sur notre belle démocratie.

 

https://francais.rt.com/france/57294-marionnette-macron-decapitee-trois-journalistes-charente-libre-entendus-mis-cause

 

Ainsi donc, encore une fois est révélée la volonté du pouvoir de dissimuler tout ce qui le dérange, car enfin, quel français, en cette période de soulèvement, n'a pas pensé aux références de la révolution française, et quel journaliste aurait du regarder ailleurs quand il a eu connaissance de cela ? Tout cela peut choquer, certes, mais quelque part ce genre de représentation n'a rien que de très normal dans le pays où on a guillotiné des rois, par ailleurs ce n'est qu'une représentation, et pas un acte de barbarie, quant au boulot des journalistes, c'est précisément de relever les faits signifiants tels que celui-là... Le déni d'information et de liberté d'expression démontré ici n'est certes pas très reluisant pour une démocratie à la française qui se rapproche de plus en plus des méthodes de la Chine et qui préfère, on le voit, étouffer les faits que les comprendre et les prendre en compte. Pourquoi ? Parce que ça pourrait faire boule de neige et qu'ils ont peur, bien entendu.

 

Dans ce contexte, le politiquement correct fait son œuvre aussi dans d'autres institutions, ainsi cet article qui nous révèle qu'un fonctionnaire devrait « rester neutre » :

 

https://francais.rt.com/france/57343-cnrs-a-t-il-mis-a-pied-chercheur-engagement-aupres-gilets-jaunes

 

Mis à pied pour ne pas être resté neutre, donc. Est-ce que cela signifie qu'un fonctionnaire doit « rester neutre » quand ses propres intérêts sont mis à mal ? Qu'un fonctionnaire ne bénéficie pas du droit à manifester ? Et est-ce que cela signifie que la police doit s'abstenir d'intervenir face aux manifestations ? Car après tout, si elle intervient, c'est bien en faveur du gouvernement et contre les manifestants, non ?

 

Nous vivons bel et bien dans un état du non-sens.

 

Autre abus dont on a déjà parlé, les arrestations préventives, qui n'existent pas dans la loi, mais qui sont permises par l'interprétation d'un texte très vague datant de Sarkozy (premier président de l'ère otanienne française), fortement dénoncé par plusieurs avocats et juristes :

 

https://www.les-crises.fr/gilets-jaunes-nous-ne-pouvons-pas-accepter-les-arrestations-preventives-tonne-lavocat-henri-leclerc/

 

Ces arrestations ont surtout permis de dégonfler les chiffres des mouvements, le nombre de manifestants, et donc de diminuer l'importance et l'influence du mouvement. Ce n'est donc pas qu'un abus de force policière, mais avant tout une manipulation politique qui conduit à des arrestations que l'on peut qualifier de politique, dont certaines ont été mises en avant, par exemple par Amnesty International :

 

https://www.les-crises.fr/usage-excessif-de-la-force-lors-des-manifestations-des-gilets-jaunes-par-amnesty-international/

 

Et encore je ne mentionne pas les deux arrestations relativement arbitraires dont a été victime Eric Drouet, l'une des figures du mouvement, tout cela ayant de toute évidence comme objectif d'impressionner la foule et de la décourager de manifester, tout comme les tirs en pleine face et l'usage de grenades spéciales et dangereuses dont on dit qu'elles ne sont utilisées qu'en France, « pays des droits de l 'homme » :

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Grenade_GLI-F4

 

Ces grenades se sont dors et déjà rendues responsables de plusieurs mutilations graves, et pas seulement lors du mouvement des gilets jaunes, comme on pourra le lire ici.

 

 

 

Macronleaks

 

Dans ce contexte tendu et assez grave, il est important de mentionner le cas, pourtant connu depuis 2014, des Macronleaks, dont on n'avait pratiquement pas parlé jusqu'à ce jour, et qui refont surface.

 

https://fr.sott.net/article/33286-Les-MacronLeaks-revelent-ils-que-la-taxe-carbone-visait-a-financer-des-baisses-de-cotisations-patronales

 

https://fr.sott.net/article/33283-Hausse-des-carburants-WikiLeaks-epingle-le-gouvernement

 

Vidéo youtube : MACRONLEAKS : EMMANUEL MACRON GAME OVER !

 

 

Pour résumer, on y trouve une preuve supplémentaire de ce que j'avais déjà dit depuis un moment et que beaucoup de gilets jaunes avaient compris également : les taxes sur le carburant sont là pour des objectifs totalement différents d'une quelconque préoccupation écologique, mais bien pour financer d'autres choses. Nous sommes donc bien en face de ce qu'il convient d'appeler une pure entourloupe pour faire raquer le peuple à ses dépens, en lui mentant délibérément pour lui faire accepter inacceptable. Une politique d'austérité particulièrement sournoise, donc.

 

Dans le paysage que je décris, il est difficile de croire à l'honnêteté du « grand débat » promis par Macron, qui attendra encore 3 mois :

 

https://francais.rt.com/france/57486-quattendre-grand-debat-national-voulu-par-emmanuel-macron

 

« Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux, a en outre assuré que le «grand débat» déboucherait «fin mars, mi-avril» sur des «décisions très concrètes, en fonction des consensus identifiés». Mais il a précisé qu'il ne s'agirait pas de «détricoter» les réformes entreprises par le gouvernement depuis l'élection d'Emmanuel Macron. »

 

Il est assez clair qu'on s'achemine vers un RIC (référendum d'initiative citoyenne), principale revendication des gilets jaunes, mais qu'il ne s'agira en réalité que d'un nouveau hochet pseudo-démocratique dépouillé de tout pouvoir réel. Sarkozy avait lancé sa propre formule de référendum et personne ne s'en sert parce que... il ne sert à rien. Les gilets jaunes devront donc être particulièrement exigeants et vigilants à cette occasion. La volonté affirmer de ne « rien détricoter » signifie très clairement qu'on ne touche pas à la politique du gouvernement. Elle est inaccessible à toute critique, comme le gouvernement l'est (même si Macron feint le contraire, il affirme clairement qu'il estime que si sa politique est rejetée c'est qu'elle est mal comprise et qu'il doit donc la poursuivre encore plus fort, Cf pédagogie). Le rapport de force ne fait donc que commencer et je serais très étonné que le mouvement ne reprenne pas de plus belle d'ici peu, surtout avec ce qu'on nous annonce pour 2019 (et qui ne sera donc pas du tout remis en cause) :

 

https://francais.rt.com/economie/57509-quelles-nouvelles-reformes-attendre-2019

 

Certains essayent d'ailleurs déjà de structurer la révolte par des propositions constructives, afin de ne pas perdre le cap et d'être aussi efficace que possible, vidéo à voir et à faire suivre :

 

Vidéo youtube : [GILETS JAUNES] - Vers la Démocratie et la fin de la Mondialisation ?

 

 

Le titre, comme le contenu, peuvent paraître optimistes, mais si on ne croit pas qu'on peut renverser ce système, pourquoi seulement essayer, plions simplement l'échine et abdiquons définitivement. Ce pouvoir est plus faible qu'on ne le croit et il l'a montré par ses abus et sa violence qui sont signe de fébrilité, a minima.

 

Quant aux propositions de « trouble fait », je les trouve toutes intéressantes. Le résumé ici :

 

http://image.noelshack.com/fichiers/2018/52/6/1546108718-tout-changer-en-5-etapes.jpg

 

Mon propos n'est pas ici d'en débattre, tout cela est simplement du bon sens. J'insiste sur la nécessité de sortir de l'UE telle qu'elle existe aujourd'hui, et j'insiste encore plus sur celle de poser « de nouvelles règles ». Pour tout dire, je pense qu'il n'y a pas d'autre solution que d'instaurer une « sixième république », pour raser le système en place, voire, comme disent certains, une « première démocratie »...

 

Et j'insiste aussi, encore, sur la nécessité d'un RIC qui donnera un réel pouvoir de décision au peuple (en s'inspirant du modèle Suisse par exemple) et de ne pas laisser les technocrates pros de la manipulation législative vider un éventuel projet de RIC de sa substance.

 

Je relaye aussi, tant qu'on y est, le dossier monté par l'UPR, pour la destitution de Macron, et qui contrairement à ce que certains laissent croire, est entièrement légal :

 

https://www.upr.fr/actualite/france/mise-a-jour-de-notre-dossier-dappel-a-lancer-la-procedure-de-destitution-de-macron-incluant-3-nouvelles-violations-de-la-constitution-par-le-president-de-la-republique/

 

 

 

Puis je termine par quelques liens et vidéos un peu plus généraux. D'abord une vidéo de M.Onfray qui fut apparemment censurée, où il se montre très critique envers le pouvoir (on sait qu'il a été victime de censure tout récemment, dans notre pays des droits de l'homme et de la liberté d'expression) :

 

Vidéo youtube : La vidéo censurée de M Onfray de retour 2

 

 

La deuxième vidéo de Defakator sur la démocratie en France, où il détaille notamment très bien le système suisse :

 

Vidéo youtube : Ils cherchent la démocratie, la fin va vous faire pleurer ! DEFAKATOR

 

 

Si vous n'avez pas vu la première vidéo sur le sujet, vous la trouverez sur sa chaîne.

 

 

Une dernière vidéo sur le « capitalocène », qui a le mérite de mettre en perspective le système actuel, que le contexte français du moment a déjà mis en lumière :

 

Vidéo youtube : david hassoun - capitalocène la crise des crises - conférence gesticulée

 

 

Enfin quelques liens connexes mais plus éloignés de mon sujet. Ce qui se passe en Chine par rapport au contrôle des citoyens. La Chine, un état clairement autoritariste et qui ne s'en cache pas, qui semble un véritable laboratoire du totalitarisme, et dont les « démocraties » occidentales s'inspirent toujours plus avec leur hypocrisie monstrueuse habituelle faite de pédagogisme et permise par tous ceux atteints du syndrome du larbin, entre autres. A suivre donc.

 

https://francais.rt.com/international/57395-chine-ebauches-effrayantes-d-systeme-notation-citoyens

 

 

Pendant ce temps, en France, modèle des modèles (après les USA, certes) on continue d'accueillir des migrants dont on ne peut pas s'occuper :

 

https://francais.rt.com/france/57397-etat-met-il-deliberement-danger-vie-migrants-rue

 

Il ne faut pas perdre de vue cet aspect du problème, souvent noyé dans les faux débats « racisme versus anti-racisme » qui permettent de noyauter tout propos concernant l'immigration. Le fait est qu'une politique d'immigration incontrôlée joue contre tous les peuples et favorise justement les divisions. Des divisions qui sont essentiellement superficielles quand on y regarde bien, les arguments étant toujours les mêmes et rarement étayés concrètement (par exemple « l'immigration est une richesse pour tous »), qui ne sont que des slogans ressassés par des perroquets. Certes la haine identitaire droitarde et/ou racialiste existe, mais il est dommage qu'elle prenne le pas sur des considérations finalement plus profondes et plus humanistes, et qu'elle enterre des questions dérangeantes. Entend-on souvent dans les médias demander « Pourquoi l'immigration ?», et y entend-on souvent des réponses détaillées, circonstanciées et pertinentes ? On sait désormais que cette immigration n'est qu'un des nombreux outils du capital pour asseoir son pouvoir, diviser, maintenir des illusions et poursuivre encore un temps son exponentielle de « développement » et de « croissance », mais jamais vous ne pourrez dire cela sur nos antennes de la « vérité médiatique vraie, 100% fact-checkée » puisque chacun sait que « c'est faux et c'est fachiste ». Le Maccarthysme moderne ne censure pas que les cocos, maintenant qu'il les a réduits à l'impuissance, il s'attaque en vrac à tout contre-discours.

 

Enfin je conclus sur ce texte de Dmitry Orlov qui me semble fort à propos en ce début 2019, et à propos de l'échec patent (mais non encore vu en face par la plupart des instances dirigeantes) de l'UE :

 

http://www.dedefensa.org/article/rip-union-europeenne-1973-2019

 

Bonne lecture, bon visionnage, et bonne année 2019 à tous, en espérant qu'elle permettra un renouveau démocratique et non pas un simple terrain pour les éternelles salves d'insultes macroniennes et son groupe « en marche sur la tête du peuple ».