Le prochain numéro de la série, que j'espère publier d'ici la fin de la semaine, sera consacré à l'ufologie, mais j'aimerais d'abord proposer un numéro un peu plus généraliste car j'ai accumulé pas mal de choses diverses et variées à partager, plutôt dans le domaine scientifique, toutefois.

 

Je commencerai par cette série de documentaires audio sur France Culture sur l'agnotologie. Un thème tout à fait adapté puisqu'il parle de l'étude de l'ignorance... Et donc de ce que l'ignorance signifie et implique, plus particulièrement dans les domaines scientifiques.

 

https://www.franceculture.fr/emissions/lsd-la-serie-documentaire/voyage-en-agnotologie-pays-de-la-science-et-de-lignorance-14-quand-les-industriels-nous-enfument

 

 

Puisqu'en effet il nous faut assumer avec humilité un certain degré d'ignorance, se renseigner sur notre propre ignorance semble une intéressante voie vers plus de sagesse et... moins d'ignorance.

 

Et puisque la curiosité est également un très bon chemin vers moins de cette ignorance, ne nous arrêtons pas là. Une excellente série d'articles a été proposée sur sott.net à propos de la théorie de l'évolution, et de ce que nous ignorons ou encore croyons savoir à propos de l'évolution, et qui rejoint beaucoup de choses que j'avais pu aborder par le passé sur ce blog. Une excellente façon de brutaliser un peu le dogmatisme que nous nourrissons trop facilement à propos de l'évolution, même si ces articles sont certes perfectibles et constituent notamment une critique qui manquent de suggestions pour sortir de l'impasse.

 

https://fr.sott.net/article/34013-Creationnisme-darwinisme-Pourquoi-pas-ni-l-un-ni-l-autre

 

https://fr.sott.net/article/34037-Complexite-et-nouveaux-genes-les-deux-betes-noires-de-l-evolutionnisme

 

https://fr.sott.net/article/34060-L-evolution-Un-conte-de-fees-moderne

 

https://fr.sott.net/article/34296-La-probabilite-de-l-evolution

 

Peut-être se contenter du premier article pour ceux qui ne veulent pas forcément lire tout cela, mais j'apporte en plus un extrait d'un commentaire que j'ai donné sous l'un des articles, pour éviter les redites et tenter de donner un éclairage personnel :

 

« En fait, la question posée par cette série d'articles est tout simplement celle de la téléologie versus la science contemporaine et ses méthodes mécanistes. Par ailleurs, il semble que le travail de Teilhard de Chardin plane comme un fantôme sur ces articles.


Je continue d'adhérer globalement au propos, malgré une certaine mauvaise foi, quelques assertions fortes pourtant gratuites et non réellement étayées, et bien que les arguments de type probabilistes soient faibles voire spécieux : on ne peut tout simplement pas calculer des probabilités sur des mécanismes qui nous échappent presque totalement.


Je cite une phrase clef de l'article :


"Comment les darwinistes traitent-ils ces problèmes ? Ils ne le font pas. Ils les ignorent, c'est tout."

Il est amusant que la page wikipédia sur la téléologie fournisse la réplique à cette objection légitime :

[Lien]
"Il est quasi universellement admis que le finalisme est étranger aux préoccupations scientifiques de notre temps. La science ne recherche pas les causes finales. Son domaine est le déterminisme, non le finalisme. Ainsi, la sélection naturelle (surtout complétée par les acquis de la génétique) décrit et explique au niveau scientifique le processus d'évolution. Mais la science n'étant pas le seul mode légitime de connaissance, la question de la finalité est encore débattue sur le plan philosophique. Le fait que la science ne s'intéresse pas aux causes finales ne prouve ni l'existence ni l'inexistence d'une cause finale ; la science ne répond pas à cette question car elle ne se la pose pas."

J'essaye de clarifier pour moi-même et pour ceux qui me liraient : la téléologie est la recherche des causes finales (finalités) qui expliqueraient le monde. C'est l'objet de la métaphysique au sens large. Pas celui de la science. Du moins, pas celui de la science sous la forme sous laquelle nous la connaissons aujourd'hui (et qui s'accapare ce terme, car science désigne la connaissance et non pas une méthode particulière pour l'acquérir, après tout).


(...) »
(suite et fin du commentaire sous le 4e article)

 

 

Pour rester dans le domaine de la science, je voudrais mentionner ceci, qui n'est pas exactement neuf, mais tout de même récent, la découverte d'un « 80e organe » du corps humain, l'interstitium :

 

https://www.sciencesetavenir.fr/sante/decouverte-l-interstitium-le-potentiel-80e-organe-du-corps-humain-et-le-plus-grand_122536

 

En fait de nouvelle découverte, effectuée officiellement en 2018, l'interstitium n'est autre que le « fascia » utilisé dans diverses thérapies « alternatives » depuis au moins les années 50, et qui pourrait en fait fournir une explication scientifique à l'efficacité de l'acupuncture (jusque là déniée par la science officielle), telle qu'elle se pratique depuis 3000 ans... Plutôt une énième redécouverte du fil à couper le beurre, donc, serais-je tenté de dire avec le mauvais esprit qui peut me caractériser, mais qui me semble aussi bien coller avec notre science trop souvent obtuse, en retard et pratiquant l'éternelle mise en avant de ce qui ne sont que des évidences pour ceux qui les avaient rencontrées bien avant... et qui devaient alors parfois lutter contre les dénégations dogmatiques qu'on leur opposait jusqu'à ce que leur pratique soit légitimée par de nouvelles découvertes (je pense à beaucoup de choses à la fois en disant cela, mais j'aurais tout de même une pensée plus particulière à Monsieur Benveniste, obligé de s'exiler pour continuer à effectuer certains de ses travaux, car considéré comme un vulgaire hérétique, et que dire de Montagnier, découvreur du Sida, et dans le même cas aujourd'hui).

 

Mais bref... Puisqu'on parle d'hérétique, en voici un, le docteur Calligaris et ses études parapsychologiques :

 

https://www.revue3emillenaire.com/blog/visite-au-docteur-calligaris-par-le-professeur-l-j-delpech/

 

Je ne commente pas, vous laissant découvrir sans préjugés, et je présente deux liens en anglais, ce que je préfère éviter de faire, mais le contenu de ces textes était tellement extraordinaire que j'étais obligé de les partager...

 

http://www.rexresearch.com/crosse/crosse.htm

 

Ici il est question de la génération spontanée (nous savons que ça n'est pas vrai, n'est-ce pas ?) d'acariens lors d'études sur l'électricité dans la première moitié du 19e siècle. Expériences qui ont été répliquées par des sommités de l'époque et ont fourni les mêmes résultats... Croyez-moi, j'ai bien lu le texte, je n'y croyais pas au début, imaginant des explications dites « rationnelles », mais ces chercheurs, rationalistes irréprochables, parlent bien de l'apparition spontanée de ces créatures dans des conditions très précises. Apparitions qu'ils constatent sans pouvoir les expliquer. Bien sûr, il peut y avoir erreur ou encore canular, et donc toujours esprit critique de rigueur, mais il peut aussi s'agir d'un authentique phénomène questionnant nos conceptions potentiellement erronées de la réalité.

 

Dans un registre tout aussi étonnant, et un peu similaire, un professeur entomologiste russe apprenant à voler sur un appareil rudimentaire, en exploitant les capacités antigravitationnelle d'insectes particuliers. Le lecteur raisonnable sait que tout cela est faux et impossible, et que ce récit ne saurait être que fictif ou affabulation, aussi n'ai-je pas besoin de le lui expliquer. Néanmoins, s'il maîtrise l'anglais, je lui conseille de lire cela. Les raisons pour lesquelles le professeur n'a pas divulgué ceci et comment la découverte se serait perdue sont expliquées et me semblent parfaitement crédibles et cohérentes, lorsqu'on tient compte de la dimension apparemment irrationnelle de l'humain. Aussi, et étant entendu que tout cela n'est rien que de la science-fiction, je ne vois pourtant pas de raison particulière de douter fermement de la véracité de la chose (ni d'en accepter formellement cette prétendue véracité)...

 

http://geomagnetics.org/sitebuildercontent/sitebuilderfiles/myworldbyviktorgrebennikovfinpdf.pdf

 

 

Pour en terminer sur cette partie consacrée à la science, encore deux liens. Tout d'abord sur l'expérience dont il a été question dernièrement, et dont l'objectif était de prouver l'existence d'univers parallèles :

 

https://www.atlantico.fr/decryptage/3576041/pourquoi-l-etude-censee-prouver-l-existence-d-univers-paralleles-ne-le-fera-pas-mais-peut-quand-meme-etre-une-decouverte-scientifique-majeure-jocelin-morisson-

 

 

Enfin, juste pour poursuivre le débat (éternel) sur la validité de l'homéopathie, quelques autres arguments dans cet article :

 

https://reporterre.net/L-offensive-contre-l-homeopathie-veut-eradiquer-une-pensee-medicale-alternative

 

Sans ni nier ni accréditer l'homéopathie (que j'ai pas mal attaqué sur ce blog, mais avec une conviction toute relative, pour le dire franchement), mais encore une fois juste pour apporter des éléments à un débat qui ne me semble pas entièrement tranché, et qui se trouve encore instrumentalisé politiquement, comme tant d'autres choses hélas.

 

 

Enfin, je terminerai ce numéro par ce lien youtube vers une lecture audio de « La morale anarchiste de Kropotkine » :

 

La Morale Anarchiste - Chapitre 1 - Kropotkine

 

Le tout avec quelques commentaires et réflexions du lecteur à la fin, qui me semblent apporter quelque chose, par rapport à la simple écoute d'un livre audio sur un site dédié. Les neuf autres articles se trouvent ici sur la chaîne de KrisSdeNerf :

 

https://www.youtube.com/user/KrisSdeNerf/videos

 

Voilà, je n'en rajoute pas plus pour cette fois sur cette tartine déjà bien chargée. J'ai encore pas mal de choses à partager, donc dans les semaines qui viennent, je vais continuer d'enrichir la série, avec donc un prochain numéro centré sur l'ufologie, comme annoncé.