Je suis vraiment désolé que mon blog soit moins actif, mais l'explication est toujours la même : je travaille sur un roman (qui avance plutôt bien mais est encore loin de la moitié), et la crise pseudo-sanitaire perpétuelle fournit déjà telle abondance de commentaires du chaud au froid en passant par le tiède que je me demande qu'apporter de plus, sinon relayer, comme le font également tant d'autres, les infos et analyses de la crise et d'en tirer une synthèse et, qui sait, un semblant de quintessence. Une fois de plus, je vais donc me fendre d'un commentaire en espérant apporter une plus-value à ce qui se dit partout, puis je proposerai de nombreux liens en annexes, sans aucune prétention à l'exhaustivité, loin de là, en choisissant tout au contraire des informations et analyses qui me semblent un peu moins banales que la moyenne, tout en conservant celles qui me semblent les plus fondamentales.

 

Un constat que je fais en tout cas est celui que le pouvoir a été incapable de mettre fin à cette crise en deux ans. Ce que certains appellent « le capitalisme du désastre » semble au contraire s'en délecter et chercher la moindre excuse pour la prolonger autant que possible, que ce soit afin d'écouler plus de stocks de drogue officielle, ou pour augmenter le traumatisme général par des réactivations perpétuelles. Retenir sa respiration et compter jusqu'à un milliard est l'image de la société covidiste qui prétend encore arrêter la vie pour un variant dont même l'OMS peine à en dénicher un seul mort qui serait pourtant bien souhaitable pour leur narrative morbide.

 

Pendant ce temps, une partie de la masse reste dans la doctrine que d'aucuns qualifie de « vie-davantiste ». Tout faire, même et surtout si c'est n'importe quoi, pour la retrouver, car elle était si enviable, n'est-ce pas, cette vie d'aliénation à une consommation abêtissante de produits, de séries, de films formatés presque tous selon la même recette visant à jouer avec les ressorts émotionnels d'un public assujetti et asservi.

 

Cette société covidiste joue désormais avec la psychologie soigneusement formatée auparavant des moutons qui n'entendent pas qu'on leur rappelle leur vile condition.

 

« Je prends ce qu'on me donne », « ça ne sert à rien de se plaindre » sont des exemples de phrases que j'ai réellement entendues ces derniers temps, ça et le silence du sourd muet face à certains faits qu'on essaye de lui faire entrer par les oreilles trop encombrées de sable. Ce sont les attitudes de zombis qui au fond d'eux voudraient être capables d'affronter la réalité mais ne le sont pas, si peu armés qu'ils sont pour accepter leurs peurs, et qui par une douce ironie se soumettent par conséquent à celles-ci, et forment une foule qui se vautre dans une haine ou un déni écœurants (et parfois les deux à la fois) de tout ce qui leur fait craindre de s'être trompés et de devoir enfin l'admettre, après tant de temps. Ceux-là sont probablement perdus définitivement, pour une bonne partie d'entre eux, et tandis que les gouvernements ont obscènement fait des préconisations, ici quant à la façon de procéder aux relations sexuelles, ici sur la manière de répartir les gens à table, ou encore maintenant sur l'interdiction de danser dans certains lieux, ils s'apprêtent à marcher à quatre pattes avec un masque chirurgical sur les parties, si on leur annonce que le virus ne circule qu'à partir de un mètre de haut, mais pourrait néanmoins être aspiré par le derrière. Ils feront même s'ils n'y croient pas « au cas où », le principe de précaution vous comprenez...

 

Celui-là même qu'on utilise pour étouffer les gamins à l'école depuis plus d'un an « au cas où » ce ne serait pas pire de développer des problèmes comportementaux et respiratoires à cause de cet instrument toute sa vie.

 

L'inversion, l'absurdité, l'obsession, résumer une société en un seul point focal, est la marque évidente d'un totalitarisme que certains se refuseront à voir jusqu'au bout, car leur survie psychologique et sociale en dépend, croient-ils, et tant pis si ça leur coûte tout le reste.

 

Cette psychologie qui est au fond cynique (le petit chien qui se plie à la volonté du plus gros, tout en faisant mine d'aboyer pour dire qu'il existe et qu'il est même d'accord pour ça), prépare clairement le terrain à une société de crédit social à la chinoise qui, même si elle s'avérait en fin de compte ne pas être l'objectif de nos « élites » démentes, aurait démontré sa possibilité de mise en place dans une population aussi soumise et abêtie.

 

Et ce que nous promet le forum de Davos à ce sujet c'est « vous n'aurez rien mais vous serez heureux », c'est à dire l'utopie d'une société de consommation coercitive qui affirme savoir à la place de chacun ce qu'il lui faut et ne lui faut pas. L'un des visage, l'une des facettes, d'un totalitarisme qui prétend devoir et pouvoir tout régir, pour le bien de tous, et qui ne saurait être, en fait, que le pire cauchemar de l'histoire.

 

Quoiqu'on en pense, un récit officiel s'est désormais incrusté dans la population générale, dans laquelle une majorité qu'il est difficile de préciser (un groupe majoritaire qui va de 30 à 70% de la population, selon les critères que l'on retient et selon la perception que l'on peut en avoir) n'ose plus penser de peur de faire un faux pas hors du troupeau apparemment si réconfortant, et tant pis si l'abattoir est la destination qu'on lui réserve.

 

Autant dans un ancien article d'orientation philosophique, où je présentais ma vision du choix entre l'hédonisme et le sacrifice, je donnais mes faveurs davantage à l'hédonisme, autant dans le contexte actuel j'aurais tendance à privilégier le sacrifice. Je ne parle pas nécessairement de « mourir pour mes valeurs » ou de me sacrifier pour des lâches qui n'en ont rien à faire et qui préfèrent l'esclavage, mais de pouvoir me regarder dans un miroir. De pouvoir me dire qu'en tant que personne qui s'estime consciente et sensible, j'aurai au moins pris la peine de participer à une résistance, à répandre des informations, des contre-arguments, cela incluant d'accomplir mon travail d'artiste, de penseur et d'écrivain pour produire quelque chose qui s'oppose à la tyrannie montante qui ne promet que stérilité et inhumanité. Et depuis le début de cette crise, mon attention est entièrement tournée vers ce qui se passe, et si je comprends bien que tout le monde ne peut pas assumer un tel effort, j'ai malgré tout bien du mal à ne pas ressentir de mépris pour tous ceux qui laissent faire, regardent ailleurs, se désintéressent de tout cela précisément par pur hédonisme et se laissent marquer et inoculer juste pour continuer à bénéficier de cette société du spectacle et du divertissement décérébrant. Ils seront, tout autant que ceux qui ont fomenté cela, responsables de la situation totalitaire. Même s'ils sont décérébrés à cause de la société qu'on a fait pour eux, et parce qu'ils l'ont laissée faire, comme ils laissent faire ce qui arrive. Ils se comportent exactement comme se comporterait du bétail, ils sont la servitude volontaire.

 

Voilà pour mes jugements.

 

Avant d'aller en annexes pour des liens et de rapides commentaires supplémentaires, je relève tout de même un article qui a suscité une attention particulière de ma part, qui servira donc d'introduction à mes annexes. Citation.

 

https://fr.sott.net/article/38798-L-illusion-d-une-liberte-illimitee-ou-les-tentations-de-la-tyrannie

 

« « Je vous dis que l'homme n'a pas de souci qui le tourmente plus que celui de trouver quelqu'un à qui il puisse remettre le plus rapidement possible ce don de la liberté avec lequel la misérable créature est née. »

Si un tyran nous soulage du fardeau de la quête de libération, et si nous abandonnons notre individualité à la volonté du groupe, les récompenses de cette soumission et la vengeance que nous pouvons exercer sur des ennemis réels ou imaginaires justifieront le prix de la liberté. Actuellement, des groupes historiquement marginalisés tentent de restreindre la liberté d'expression, celle là-même qui a contribué à les élever à une position de domination culturelle. La liberté est facilement abandonnée par l'attrait du pouvoir. »

 

La question étant alors de savoir quel pouvoir permet la soumission... Lorsque je vantais plutôt l'hédonisme par rapport au sacrifice, cela était à remettre dans un contexte spécifique (voir notamment la pyramide des besoins de Maslow) dans lequel les besoins sont comblés, ce qui offre une véritable possibilité d'accomplissement de soi. Dans le contexte totalitaire, une personne suffisamment autonome aura toujours accès à cette possibilité, malgré les restrictions et les contrôles, dont elle saura se jouer. Mais la plupart ne pourront pas y accéder, car ils n'auront plus la possibilité d'accéder à ce stade. En fait, ils stagneront pour toute la durée de la période totalitaire, dans un état de jouissance superficielle de leurs privilèges supposés, qui sont ceux de pouvoir demeurer dans l'abrutissement le plus total : aller au cinéma pour voir des films sans âme, aller au musée en compagnie de gens qui voient les choses comme eux, sans donc de possibilité réelle de découvrir un nouveau point de vue, idem dans les discussions qu'ils auront, au bar ou au restaurant. Ils vivront dans un monde infiniment stable, et donc sans création, sans stimulation. Un monde mortifère pour l'âme, et pour tout artiste ou spiritualiste digne de ce nom, qui fuiront donc avec joie ces « privilèges », pour recréer ailleurs des espaces de véritable société et de véritable créativité. Car le prix de la liberté n'est pas seulement d'être prétendument en sécurité dans un enclos, c'est surtout celui de n'avoir aucune autre perspective que celles qui sont permises par les esprits étroits et stériles dont ce sera le règne, et ce règne sera celui, ni plus ni moins, des abrutis.

 

 

 

Annexes

 

Sites résistants :

 

https://www.ah-si.org/

 

https://childrenshealthdefense.eu/fr/chd-europe-tv-francais/

 

Sur le second, concentré sur le sujet de l'enfance, j'ai mis le lien sur la page qui contient deux documentaires apparemment éclairants sur la crise, que je confesse ne pas avoir encore vus, mais que tout un chacun peut donc découvrir. En parlant de documentaire, j'avais un lien odysee vers Hold On, suite très intéressante de Hold Up portant surtout sur la question des injections expérimentales appelées vaccins, mais il a été supprimé. Probablement que vous pouvez le trouver ailleurs sur odysee, mais je n'ai pas d'autre lien sous la main dans l'immédiat.

 

 

 

Sur le totalitarisme pseudo-sanitaire (globaliste, eugéniste et transhumaniste) :

 

Vidéo youtube : « Des moyens de contrôle effrayants sont mis en place par le gouvernement », estime Philippe Murer

 

https://fr.sott.net/article/38699-Julie-Ponesse-professeur-d-ethique-sur-la-politique-COVID-La-plus-grande-menace-pour-l-humanite-a-laquelle-nous-ayons-jamais-ete-confrontes

 

https://fr.sott.net/article/38759-L-humanite-est-a-un-carrefour-decisif-de-son-histoire-evolutive

 

https://fr.sott.net/article/38914-La-medecine-libre-contre-l-autoritarisme-du-capitalisme-mondialise-et-de-sa-politique-sanitaire-ou-devrions-nous-dire-eugeniste

 

https://fr.sott.net/article/38926-Choquant-Alors-que-l-Autriche-confine-les-non-vaccines-des-critiques-affirment-que-la-presidente-de-la-Commission-europeenne-soutient-l-abrogation-du-code-de-Nuremberg

 

https://fr.sott.net/article/38925-Patrice-Gibertie-sur-le-delire-scientiste-et-ses-derives-totalitaires

 

 

Des penseurs originaux de la crise :

 

Vidéo youtube : En Dialogue avec Michel Weber (« Covid-1984 » et « De quelle Révolution Avons-nous besoin ? »)

 

Vidéo youtube : Conférence de Philippe Bobola & Jean-Dominique Michel sur la crise sanitaire

 

Vidéo youtube : Une vision spirituelle du chaos actuel

 

Je n'ai choisi qu'une vidéo pour chacun d'eux, mais il est très facile d'en trouver d'autres, même sur youtube et sa censure galopante... Certains sont aussi sur odysee.

 

 

 

Des faits concernant la crise :

 

http://h16free.com/2021/10/27/69761-ces-petits-mysteres-qui-ne-font-pas-les-gros-titres

 

Vidéo youtube : [EXCLUSIF] Laurent Toubiana répond à nos questions!

 

https://www.lelibrepenseur.org/covid-1984-les-donnees-sentinelles-montrent-un-taux-dincidence-a-32-100-000-en-semaine-47/

 

Désinformation et idiots utiles montrant les limites de leur compréhension concernant ces faits :

 

https://twitter.com/p_duval/status/1460334235273904128?s=20

 

 

 

Sur le plan scientifique, preuves des mensonges et erreurs concernant la crise :

 

https://anthropo-logiques.org/plus-de-400-etudes-demontrent-lechec-des-mesures-dites-sanitaires-contre-le-covid/?fbclid=IwAR0JBk3dIVPLiDOWOMSXdvSmu6Zf--QGINU1ckkcpJ2bNckLEtapyvg67ZA

 

https://fr.sott.net/article/38716-Martin-Blachier-en-mode-retournage-de-veste-Nous-aurait-on-menti-a-l-insu-de-notre-plein-gre-Ecoutez-et-lisez-ce-rapport

 

https://francais.rt.com/international/92266-covid-sous-traitant-pfizer-aurait-cache-irregularites-essais-vaccins

 

 

 

Sur le plan juridique :

 

https://aimsib.org/PDFs/PlainteCaviardeeBonSens.orgAIMSIB-MP-04112021.pdf

 

 

 

Injections, inefficacité épidémiologique et effets secondaires :

 

Je commence par le Lancet lui-même, qui dit en substance que les injections dites vaccinales ne font rien pour limiter la contagion. En dessous, une étude du CDC confirme.

 

https://www.thelancet.com/journals/lanepe/article/PIIS2666-7762(21)00258-1/fulltext?s=08#%20

 

https://fr.sott.net/article/38912-Selon-une-etude-financee-par-les-CDC-la-vaccination-contre-le-Covid-n-a-pas-d-impact-sur-la-transmission-du-virus

 

https://fr.sott.net/article/38749-La-pandemie-des-vaccines

 

https://fr.sott.net/article/38762-Evolution-sanitaire-des-pays-les-plus-vaccines-au-14-novembre-2021-Faits-averes-d-apres-les-chiffres-OMS

 

https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/12/06/y-a-t-il-un-lien-statistique-possible-entre-taux-de-vaccination-et-circulation-du-virus/

 

https://fr.sott.net/article/38761-Pfizer-avoue-qu-il-faut-5-ans-pour-etudier-les-risques-de-myocardites-et-pericardites-chez-les-enfants

 

https://fr.sott.net/article/38722-Un-conseiller-de-la-FDA-pense-que-les-troubles-cardiaques-des-nouveaux-nes-proviennent-des-meres-vaccinees

 

https://francais.rt.com/international/93340-covid-19-ministere-japonais-sante-met-garde-effets-secondaires-graves-vaccins

 

https://fr.sott.net/article/38719-Quelles-sont-les-statistiques-canadiennes-des-effets-dits-secondaires-des-injections-anti-Covid-19

 

https://www.lelibrepenseur.org/viet-nam-120-enfants-hospitalises-la-province-de-thanh-hoa-suspend-un-lot-de-vaccins-pfizer/

 

 

Par ailleurs, nous vivons réellement une expérimentation de masse avec des produits nouveaux qui n'ont jamais fait leur preuve de leur innocuité ou de leur efficacité. Certaines infos laissent même à penser que certains sont « vacciné » avec des placebos, lors de ces études sur la population générale, et tout cela sans suivi. Les décideurs sont-ils vaccinés avec des placebos ? Je ne sais pas trop quoi en penser, plusieurs indices permettent d'en douter, mais rien n'est certain...

 

https://fr.sott.net/article/38741-Pourquoi-Big-Pharma-ne-veut-surtout-pas-reconnaitre-que-l-ARN-Messager-est-une-therapie-genique

 

https://fr.sott.net/article/38852-Voici-la-preuve-que-le-gouvernement-impose-un-essai-clinique-sauvage-sur-toute-la-population-francaise

 

 

Sur l'antiscience qui essaye de se faire passer pour la science en attaquant les sceptiques et en désignant ce qui serait ou ne serait pas de la pseudo-science, juges et partis. Heureusement, il y a des critiques :

 

https://fr.sott.net/article/38721-Un-geant-de-la-medecine-academique-denonce-le-nihilisme-medical

 

 

 

L'envers du décor :

 

https://fr.sott.net/article/38738-Un-bref-historique-des-experiences-et-operations-biologiques-americaines-sur-les-populations-civiles-americaines

 

https://fr.sott.net/article/38639-Alexandre-Loukachenko-humilie-ses-ministres-partisans-de-la-dictature-vaccinale-Pourquoi-la-police-controle-le-port-du-masque

 

https://fr.sott.net/article/38813-La-variole-Menace-ou-operation-sous-faux-drapeau-Ce-que-revele-la-chronologie-des-evenements-cles-de-2001-a-2021

 

https://polemiquepolitique.wordpress.com/2021/11/22/la-significative-etreinte-dursula-von-der-leyen-presidente-de-la-commission-europeenne-et-dalbert-bourla-pdg-de-pfizer/

 

Notons au passage que le mari de von der Leyen fait partie lui aussi de la même industrie...

 

 

 

Incompétence ou malveillance :

 

https://www.levif.be/actualite/belgique/nous-accusons-les-gouvernements-d-etre-totalement-denues-des-capacites-necessaires-pour-gouverner-carte-blanche/article-opinion-1498093.html?cookie_check=1638641944

 

https://fr.sott.net/article/38858-Etude-sur-le-pouvoir-De-la-propagande-de-masse

 

https://covidemence.com/2021/12/05/au-coeur-de-la-covidemence-la-haine/

 

https://fr.sott.net/article/38889-Le-chemin-pour-sortir-du-traumatisme-Entretien-avec-Reiner-Fuellmich-et-Ariane-Bilheran

 

https://francais.rt.com/international/93310-australie-ambiance-dystopique-camp-quarantaine-decrite-temoin-video

 

 

 

Opportunisme politique :

 

https://francais.rt.com/france/93393-selon-marine-pen-pass-sanitaire-inutile-maintenant-demontre

 

https://www.lelibrepenseur.org/zemmour-abandonne-de-toutes-part-denonce-enfin-la-tyrannie-sanitaire/

 

 

 

Faits divers :

 

https://fr.sott.net/article/38793-Singapour-Le-deploiement-de-robots-de-surveillance-choque-la-population

 

 

 

De véritables réflexions hors de la doxa et du terrorisme intellectuel :

 

https://www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/pierre-lecot-itineraire-dune-demarche-de-questionnement

 

https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/11/28/freres-vaccines-qui-apres-nous-ne-vivrez-pas/

 

https://fr.sott.net/article/38882-MindSpace-ou-les-PsyOps-et-la-guerre-limbique-Comment-gagner-la-bataille-de-l-Esprit-face-aux-techniques-d-ingenierie-sociale-et-de-guerre-psychologique

 

https://versouvaton.wordpress.com/2021/11/26/la-reconnaissance/

 

https://www.dedefensa.org/article/covid-le-great-revelator

 

 

 

En conclusion

 

On a maintenant tous les éléments pour voir et savoir que cette crise est fabriquée et orchestrée de A à Z. Ceci sans nier qu'une maladie a réellement tué des gens en nombre relativement important, mais pas plus qu'une épidémie de grippe assez mauvaise.

 

Il subsiste cependant quelques questions. Dans quel(s) but(s)s exactement ? De l'incompétence et de la malveillance, quelle est l'explication la plus convaincante ?

 

Certains sont très affirmatifs dans leurs réponses à ces questions, pour ma part je m'abstiendrai, même si j'ai des idées tout de même assez précises qui conjuguent malveillance, incompétence et surtout corruption, avec pour objectif de faire du fric tout en traumatisant les populations pour les soumettre, en faisant ainsi d'une pierre deux coups pour faire avancer un agenda de contrôle social promu par le FEM de Davos et probablement par un lobbying chinois. C'est du moins l'hypothèse que je privilégie.

 

On a vu que politiciens et directeurs de labos couchent ensemble ou pas loin, que la médecine a été empêchée pour faire toute la place à une industrie dont les prétentions scientifiques cachent mal leur charlatanisme pour lequel Pfizer a été condamné maintes fois pour des sommes records, bien que nous soyons sommés de leur faire pleinement confiance, ainsi qu'à ceux dont la campagne a été financée par eux.

 

Vidéo youtube : Pfizer, une entreprise qui vous veut du bien [IDRISS ABERKANE]

 

On a vu que toutes les données, tous les chiffres dont il ne faut pas discuter selon le gouvernement, ont été truqués pour aller dans le sens d'une panique généralisée.

 

Ceux qui veulent bien ouvrir les yeux ont vu que les injections battent des records absolus de décès et d'effets secondaires graves. On a vu aussi que cela est tu par ceux qui font la promotion béate de ces produits, allant même jusqu'à affirmer qu'ils sont sans aucun danger.

 

Il n'y a vraiment plus que ceux qui dorment debout pour nier ces faits.

 

On se dit donc qu'il se prépare décidément une énorme guerre juridique entre les peuples et les élites qui ont organisé cette monumentale et planétaire pagaille criminelle et génocidaire, si l'on considère les morts par euthanasie, par suicide, par défaut voire refus de soin, ou de dépistage, par la famine engendrée par le chaos économique et logistique, j'en passe et des meilleures.

 

J'évoquais depuis longtemps sur ce blog une dictature pseudo-écologique en gestation. J'aurais du voir qu'elle viendrait par la stratégie du choc, comme avec cette épidémie, mais je n'avais simplement pas envisagé que, bien que l'écologie n'en serait qu'un prétexte facile à avaler pour les masses qui croient bien trop facilement à l'idée d'un réchauffement catastrophique par la faute de l'humain (lire l'article de Kunstler à ce sujet dans la dernière rubrique des annexes, « la reconnaissance »), il serait en fait assez facile et une très bonne stratégie, d'élargir à d'autres questions, notamment toutes celles qui font sentir l'humain en danger avec un besoin de protection à assouvir. Créer ou inventer le problème, proposer ou plutôt imposer la solution... C'est exactement la même logique à l'oeuvre avec le covid qu'avec le climat... D'ailleurs je n'arrête pas de lire et d'entendre que le climat fera bien plus de morts que le covid.

 

Et bien moi j'ai une autre façon de présenter les choses. Il y a une catastrophe qui provoque bien plus de morts que toutes celles que nous désignons comme si terribles. Cette catastrophe, c'est la vie. Sans la vie il n'y aurait pas tant de morts, pas vrai ? Voilà sur quoi bute le transhumanisme et son idéologie utopiste de l'immortalité, qu'il prétend nous imposer avec la gestion des épidémies (qui ne marche pas) et le contrôle du climat (qui, évidemment, ne marchera pas non plus). Même si l'on pouvait réguler ces choses, il y aura toujours à l'homme de quoi nourrir son anxiété et son angoisse de la mort. Et en fait, il n'y aura personne de plus angoissé par la mort qu'un « immortel » qui ne le sera jamais, car son corps pourra toujours être anéanti par une catastrophe, un accident ou une panne... Tout ce à quoi nous assistons aujourd'hui est une prétendue utopie qui ne sera qu'une dystopie morbide et mortifère, niant plus particulièrement l'homme, son esprit, sa possible âme, sa mortalité et sa nature.

 

Ceci n'est rien d'autre qu'un culte, et un culte dans sa version intégriste qu'il prétend étendre à tous et à toutes, même à ceux qui en connaissent déjà les terribles écueils. Et c'est à cela qu'il faut donc être préparés...

 

En vous souhaitant malgré tout bon courage et même bonne humeur à tous, car le pire n'est heureusement jamais sûr.

 

 

PS : D'ailleurs, sur la mentalité de certains écolos proclamés et leur rapport au nucléaire et à la paix dans le monde, certains pourraients avoir des surprises...

 

https://www.dedefensa.org/article/le-nucleaire-selon-les-verts-allemands