Encore de la musique, en l'occurence deux vieux titres de hard rock français qui abordaient à peu près à la même époque les questions du racisme, du tribalisme et des croyances animistes... No one is Innocent a également repris un fameux titre de Rage Against the Machine, "Killing in the Name of", qui dénonce la manière dont sont traités les "peaux-rouges" sur le continent américain, faisant notamment allusion à Leonard Peltier.