Bref article aujourd'hui, pour répondre un peu à l'actualité dans un domaine très précis qui tourne autour du phénomène des élections américaines qui s'accélèrent dramatiquement. Plusieurs articles sur Russia Today ont attiré mon attention, et me semblent rejoindre un noeud du problème actuel, aussi cet article se concentrera là-dessus, et sera très bref.

 

https://francais.rt.com/opinions/28322-google-determine-vainqueur-elections

 

Celui-ci concerne la manipulation "involontaire" des élections par Google, et même si je ne suis qu'à moitié convaincu, je trouve cela intéressant à prendre en compte comme un biais supplémentaire dénaturant la pratique électorale déjà très très biaisée...

 

https://francais.rt.com/opinions/28425-clinton-the-godfather

 

Ici, justement, la comparaison avec le parrain est intéressante, et d'autant plus dans la mesure qu'il est question d'un possible truquage des élections par les Clinton, même si ce n'est pas le point le plus marquant de l'article. Je soulignerai principalement ces passages :

 

« Les Clinton me font penser à The Godfather, à l’exception près qu’ils ne présentent pas autant d’intérêt que Marlon Brando. Toutes ces personnes sont des criminels. Je pense qu'il est faux que le FBI n’ait pas réussi à le prouver. Le FBI est juste sous la pression de Loretta Lynch et, probablement, de Barack Obama. Ils ont arrêté la procédure, soulignant qu’elle [Hillary Clinton] n’était pas coupable. Je pense qu’on commence maintenant à se rendre compte de l’importance des crimes des Clinton. (…)

 

(…) le FBI vient de publier 129 pages de son enquête de 2001 sur la fondation Clinton et l'amnistie de Mark Rich. Celui-ci avait été poursuivi à l’époque pour la plus grande évasion fiscale de l'histoire américaine. Bill Clinton l'a gracié au dernier jour de son mandat. Et on suspecte Rich d’avoir été un donateur de la famille Clinton. (…)

 

Les Clinton sont les pires, il faut leur faire subir une pression pour les forcer à cesser de faire ce qu’ils font, mettre un terme à leur belligérance. Bill Clinton a tué énormément de gens en Serbie et dans d’autres endroits, Hillary a aidé à tuer peut-être un million de personnes, elle voudrait en tuer bien plus. (…)

 

RT : Si Bill l'a gracié en raison de ses dons : ce n'est pas la seule accusation du genre «payer pour jouer» ou quid pro quo contre Bill Clinton. Si Hillary est élue, sa présidence sera-t-elle différente ?

L. R. : Je pense qu’elle est une plus grande criminelle que lui. C’est une grande criminelle, une trafiquante d’influence et bénéficiaire de pots-de-vin. Il n’y aura donc pas de grande différence [avec Bill], cela peut seulement devenir encore pire. Qui sait, elle pourra emmener Bill Clinton à la Maison Blanche, le laissant faire ce qu’il veut pour s’enrichir et enrichir sa famille de façon illégale. »



Accusations très graves, donc, qui soulignent à quel point les élections américaines sont peut-être sur le point de basculer, et en tout cas en plein séisme, avec les soutiens de la famille Clinton qui se détournent d'eux, ainsi qu'une partie de la presse pro-démocrate. Mais je retiens surtout l'idée que c'est, finalement, une partie de l'establishment qui se retourne contre ses figures de pouvoir... Or nous avons un cas étrangement similaire en France :



https://francais.rt.com/opinions/28396-assassinats-cibles-francois-hollande-destitue



Je trouve surtout intéressant le fait que, là aussi, ce n'est pas le peuple qui s'agite ou se détourne, mais bien une partie du pouvoir ou de ses représentants qui s'indignent et demandent la destitution. Rappelons qu'il a été question de destitution contre Sarkozy, qui maintenant remonte à la barre pour s'en prendre à Hollande. Rappelons que des affaires de destitution ont fait parler d'elles aux USA en vain, depuis le début du millénaire, toujours pour rien.



Finalement, le peuple se fiche un peu de ces assassinats ciblés, qui ne sont que secret de polichinelle. Par contre, ce qui indigne le plus l'establishment, c'est quand l'un des leurs trahit le « secret d'état », autrement dit la loi du silence, mais uniquement lorsqu'il est question de révéler de quoi sont constitués leurs méfaits... Rien de surprenant, mais tout de même intéressant. Il sera aussi intéressant de suivre si, en la matière, l'opinion de l'estblishment pèsera plus que celle d'un peuple qu'on n'a jamais écouté dans des circonstances similaires, ou si cet establishment est, finalement, lui aussi pris dans les rets de son incroyable machine bureaucratique. Une incroyable machine à tout ralentir et à tout empêcher, lorsqu'il est question de prendre en compte l'avis du peuple (voir par exemple le Brexit, mais aussi le référendum sur le traité de Lisbonne, etc.).



Pour conclure, un passage par dedefensa, qui a toujours des choses à dire sur le sujet :



http://www.dedefensa.org/article/vol-perturbe-au-dessus-dun-champ-de-mines



Et puisque je suis là, un autre article du jour en annexe, que j'ai trouvé intéressant en soi, mais où je soulignerai surtout le passage introductif :



http://versouvaton.blogspot.fr/2016/11/lagenda-noir-derriere-le-globalisme-et.html



« Quand les gens qui ne connaissent pas le mouvement de la liberté tombent sur le fait indéniable de la «conspiration» du globalisme, ils ont tendance à chercher des réponses faciles pour comprendre ce qu’il en est et pourquoi elle existe. La plupart des gens aujourd’hui ont été conditionnés à percevoir les événements du point de vue mal interprété du «rasoir d’Occam» – ils supposent à tort que l’explication la plus simple est probablement la bonne.



En fait, ce n’est pas ce que le rasoir d’Occam exprime. Au contraire, pour résumer, il est dit que l’explication la plus simple
«étant donné les preuves en main» est probablement la bonne explication. [Si les preuves changent, l’explication change, NdT] »

 

Intéressante remarque à laquelle je souscris, soi-dit en passant, et notamment parce que j'ai vu tellement de fois cette interprétation biaisée d'une astuce de pensée qui est déjà là pour « soutenir » la pensée, et qui est trop souvent utilisée pour, finalement, tracer des raccourcis qui arrangent les gens, plutôt que pour guider la réflexion vers des conclusions plus nuancées, selon les éléments qu'on a en main. C'est malheureusement trop souvent exactement ainsi que beaucoup procèdent, notamment dans l'ufologie, mais pas que. Le rasoir d'Occam est le plus souvent un outil qui sert le pseudo-scepticisme par sa mauvaise utilisation qu'un outil qui enrichit la pensée.



Mais bref, c'était juste une remarque sur la forme sur un problème que j'ai trop souvent rencontré. Le fond de l'article est très intéressant aussi, mais il se suffit à lui-même, et je ne commenterai pas plus avant. A bientôt, donc.