Tous les points de repère sont balayés et n'existent plus, dans un monde où l'orwellien a pris le pas sur le professionnalisme. L'état de guerre permanent est responsable de cette situation. Aujourd'hui, la guerre est multiforme : guerre hybride, guerre asymétrique, cyberguerre, il s'agit surtout de ceci : une guerre de l'information.

 

Dans ce contexte où dire la vérité importe moins que maintenir le public la tête sous l'eau, incapable de retrouver ses repères, les médias occidentaux se sont largement décrédibilisés.

 

http://www.lelibrepenseur.org/medias-corrompus-bourdin-sur-rmc-se-ridiculise-par-un-sondage/

 

Pourtant, ils continuent, et même amplifient leur propagande spectaculairement. On en a vu de nombreux exemples tout récemment, plus particulièrement depuis l'élection de Trump, où un mouvement de lobbying politique cherche activement à inverser le résultat de l'élection, qui sera ou non validé ce lundi 19 décembre. Et avant même ce résultat, certains tentent déjà de faire passer certaines choses en force :

 

https://fr.sott.net/article/29529-Washington-recherche-une-escalade-militaire-en-Syrie-avant-l-arrivee-de-Donald-Trump

 

La guerre, c'est bien de cela que l'on parle, or la Syrie est actuellement l'épicentre de ce mouvement généralisé et désorganisé de désinformation décomplexé. On n'avance même plus de preuves de rien de ce que l'on annonce. On en trouve des exemples concernant l'hypothèse délirante d'une manipulation de l'élection américaine par les russes, ainsi que concernant la Syrie :

 

http://www.dedefensa.org/article/allegations-of-hacking-election-are-baseless

 

http://www.les-crises.fr/alep-creve-mobilisons-nous-par-raphael-glucksmann-et-yannick-jadot/

 

Source: Externe

 

 

Il y a beaucoup à dire sur la structure des médias en occident, qui a déjà été dit sur ce blog, aussi voici une série de liens récents qui permettent de survoler cet état des lieux.

 

Une concentration des médias dans un très petit nombre de mains. Outre le problème bien connu des médias possédés par les industriels, se pose aussi le problème des agences de presse :

 

https://fr.sott.net/article/29569-Les-informations-au-niveau-mondial-dependent-de-seulement-4-agences-de-presse

 

L'inversion se voit dans le fait que la presse occidentale accuse une propagande pro-russe tout en pratiquant une énergique propagande anti-russe :

 

https://fr.sott.net/article/29618-La-propagande-anti-russe-progresse-en-Occident

 

https://fr.sott.net/article/29630-Fabrique-de-la-normalite-deformation-de-la-realite

 

https://fr.sott.net/article/29629-Tempete-de-fausses-nouvelles-des-medias-sur-la-liberation-d-Alep

 

https://fr.sott.net/article/29627-Fausses-nouvelles-Les-civiles-qui-lancent-des-appels-depuis-Alep-sont-en-fait-des-blogueurs-avec-un-acces-privilegie-aux-medias-de-masse

 

Je fais exprès de citer ici abondamment sott.net (que j'ai pourtant abondamment critiqué sur ce blog), car il est justement intéressant de noter que ce site fait partie de ceux accusés d'être financés par la Russie, alors que, si j'ai bien compris, la fondatrice du site a fui les USA pour venir en France, espérant y trouver un peu d'air par rapport à la propagande américains écrasante. Bonne chance à elle :

 

https://rsf.org/fr/classement

 

Cherchez la France. Derrière le Botswana ou la Slovénie en terme de liberté de la presse. Et les USA, 41e.

 

Outre cela, pour illustrer et sans doute expliquer ce classement, nous avons un médiateur qui ne fait pas son travail :

 

http://www.les-crises.fr/les-droles-de-mediations-du-mediateur-de-radio-france-par-sarah-bourdaire/

 

Et des journalistes qui peuvent être virés sur ingérence du gouvernement, sans raisons valables :

 

http://www.les-crises.fr/video-aude-lancelin-une-journaliste-viree-a-la-demande-de-francois-hollande/

 

Et ensuite, nous pointons du doigt la Russie et la Chine... qui sont certes très mal classées dans le classement RSF ? Mais dont nous nous rapprochons sans cesse. Effet de concurrence ? Laissez-moi rire. Personne n'est dupe des propagandes de ces pays, et surtout pas leurs ressortissants. Par ailleurs, des agences telles que RT pointent au sommet avec des reportages de bien meilleure qualité que ce que nous avons tendance à produire. Il va de soi que cette agence est ciblée en pole position par les manœuvres occidentales.

 

A côté de cela, finalement, les informations les plus « pures », j'entends par là les moins déformées, proviennent du terrain, même si l'on cherche bien sûr à entacher les gens qui les propagent en semant le doute sur leur probité, en les calomniant et ainsi de suite, à chaque fois qu'on le peut. Mais leurs paroles sont souvent appuyées par des médias ou des journalistes plus indépendants, ce qui ne les rend que plus crédibles, d'être ainsi ciblés par les organes de la propagande officielle :

 

https://fr.sott.net/article/29577-Le-temoignage-d-un-francais-partie-aider-les-Syriens-a-Alep

 

https://www.youtube.com/watch?v=7QEy2C3v0AQ

 

https://fr.sott.net/article/29592-Mere-Agnes-Mariam-de-la-Croix-en-direct-verite-implacable-sur-Alep-et-la-guerre-en-Syrie

 

https://francais.rt.com/international/30587-onu-journaliste-dement-rhetorique-presse-syrie

 

https://fr.sott.net/article/29530-Quand-l-expert-Frederic-Pichon-aide-la-redaction-de-France-info-a-prendre-contact-avec-la-realite-de-la-situation-syrienne-a-Alep-Est

 

 

Qu'y a t-il à ajouter à tout cela ? Eh bien, jetons un petit coup d’œil aux conséquences de ce qui vient d'être présenté, sur les élections à venir en France :

 

https://fr.sott.net/article/29595-Quelques-heures-avant-sa-demission-Manuel-Valls-a-place-la-Cour-de-cassation-sous-le-controle-du-gouvernement

 

Ceci est un fait très grave, on serait tenté de dire « sans précédent » si c'était vraiment le cas avec notre Manuel, qui caractérise précisément un fait de transition de la dite « démocratie » vers une dictature invisible. Mais Manuel n'est pas un dictateur, la preuve, après avoir fait usage sans réserve de la cravache, il propose d'interdire la vente de cravaches :

 

https://francais.rt.com/france/30659-manuel-valls-veut-supprimer-49-3-loi-travail

 

On croit rêver, non ? On rêve d'autant plus que le premier fait n'a aucune été relevé par les médias de masse, et est complètement passé inaperçu, alors que cela est gravissime. Bien plus que l'abus du 49.3 qu'il est maintenant question d'empêcher par ceux-là même qui ont profité de ces abus. On m'avait dit que Manuel avait des convictions, mais dans ce cas, il n'a pas de principes. Ou bien, son seul principe est le calcul politique.

 

 

Pour prolonger sur le terme de l'inversion, je ne résiste pas à partager ceci, lorsque l'on sait que nous passons notre temps à accuser « le régime Syrien » (le terme régime fait toujours appel à l'imaginaire inconscient de la dictature en tenue militaire) d'utiliser des armes chimiques illégales et horrifiantes :

 

http://www.les-crises.fr/2011-bataille-nucleaire-en-irak/

 

Et pour terminer cette première partie, quelques faits et propos qui me semblent illustrer cette notion d'inversion :

 

http://www.liberation.fr/planete/2016/12/05/italie-renzi-demissionne-apres-la-victoire-du-non-au-referendum-constitutionnel_1532986

 

Un nouveau référendum qui a permis à un peuple de saisir une occasion de clamer le décalage qui existe entre ce qu'il perçoit de la réalité, et ce qu'on essaye de lui en mettre dans le crâne. Bien entendu, les BHL et Co se sont déchaînes à cette occasion, mais à quoi bon les citer...

 

Nous avons aussi une autre excellente analyse de dedefensa, qui montre en quoi, par les vertus de cette inversion dont je viens de parler, ce qui semble opposé finit par se confondre totalement :

 

http://www.dedefensa.org/article/lhypercapitalisme-cest-lhypergauche

 

 

 

En annexe, quelques liens sans rapport direct, mais qui illustrent bien ce besoin de tenir le peuple sous contrôle, dont on pensera certes ce que l'on veut :

 

https://fr.sott.net/article/29550-Le-magazine-scientifique-Europhysics-News-conclut-que-les-3-tours-du-World-Trade-Center-ont-fait-l-objet-d-une-demolition-controlee

 

https://fr.sott.net/article/29587-Le-programme-MK-Ultra-de-la-CIA-des-drogues-pour-disloquer-les-peuples

 

https://fr.sott.net/article/29582-Mon-amie-Cayla-un-petit-jouet-qui-est-un-espion-en-herbe

 

https://fr.sott.net/article/29551-Guerre-au-cash-la-Coree-du-Sud-supprime-les-pieces-de-monnaie

 

Et en toile de fond, le mécontentement des « forces de l'ordre », dont il a déjà été maintes fois question sur ce blog, courant 2016 :

 

https://francais.rt.com/france/30123-policiers-manifestent-nouveau-dans-plusieurs-villes-france

 

Phénomène qui illustre bien l'ambiance actuelle, dans laquelle même les gens au service de l'ordre perçoivent si bien la dissonance qui existe entre les faits et les discours, les promesses et ce qui est accompli, qu'ils en finissent par tirer la sonnette d'alarme, quand ils ne tiennent pas des discours carrément rebelles, comme on l'a occasionnellement vu au cours de l'année.

 

 

Dans la deuxième partie, je m'attarderai davantage sur certaines distorsions propres aux manipulations électoralistes, surtout en ce qui concerne la légitimité même du système électoral actuel.