Je n'ai pas pour habitude de parler politique pour parler politique. Honnêtement, prêter de l'intérêt à Macron ne m'amuse pas, et je me suis demandé si je ne devais pas me contenter de l'ignorer, ou de le traiter par le mépris ou par la moquerie, tant ce « gars » incarne vraiment une caricature du néo-libéralisme conquérant et déshumanisé qui ronge et ravage notre société. Mais pour cette raison aussi, je me suis senti le devoir de relayer des infos sur son cas, parce que ce type là a quand même été élu « winner number one » dans mon pays, avec toutes les conséquences que cela impose.

 

Je ne vais pas trop m'étendre en commentaire, mais je vais citer nombre de liens pour bien situer un personnage présidentialisé, qu'on présente à tort (logique d'inversion devenue habituelle) comme révolutionnaire dans tous les bons sens du terme qu'on peut imaginer. Nous allons faire ça en deux grands chapitres.

 

 

Chapitre 1 : un mandat sous le signe du ridicule

 

Un ridicule qui est le même que celui du manageriat dans la fonction publique, c'est à dire d'un niveau catastrophique absurde et aberrant. Les fou-rire que nous prépare Macron vont être un eu durs à digérer. Une logique inversé devenue tout à fait prévisible depuis nombre d'années d'ailleurs, mais dont on hésitait à croire qu'elle pouvait s'ériger au plus haut niveau de l'état.

 

https://fr.sott.net/article/30543-63min-apres-son-election-le-President-de-la-Republique-vit-son-premier-grand-moment-de-solitude

 

https://www.youtube.com/watch?v=f9gc85cwGHc

 

https://francais.rt.com/france/38327-pluie-french-cancan-champs-elysees-vides-investiture-insolite-emmanuel-macron

 

https://fr.sott.net/article/30585-Macron-remonte-les-Champs-Elysees-en-saluant-une-foule-inexistante

 

https://francais.rt.com/france/38276-couacs-tire-larigot-apres-annonce-investiture-republique-en-marche

 

 

Un ridicule patent, visible en image, mais que la clique médiatique qui a mis en place son poulain s'efforce de camoufler derrière une admiration tout à fait consternante, que même certains médias « institutionnels » n'auront pu que mettre en avant, comme Marianne.

 

https://francais.rt.com/france/38340-admiration-devant-macron-lors-investiture-journalistes-repris-volee-twitter

 

https://www.marianne.net/medias/l-intronisation-d-emmanuel-macron-tourne-l-extase-chez-les-commentateurs-tele?utm_medium=Social&utm_campaign=Echobox&utm_source=Twitter#link_time=1494771622

 

Un parti qui se vautre déjà dans la vulgarité à plusieurs niveaux :

 

https://francais.rt.com/france/38596-chef-communication-macron-connard

 

Avec le chantage moral devenu loi depuis au moins 2002 : si on émet la moindre critique à leur égard, c'est qu'on souhaite faire monter le FN. Mais il y a pire, et moins drôle, c'est que si le FN , justement, était passé, il y avait déjà un dispositif en place pour renverser cela, j'en parlerai plus avant dans ma revue de presse de demain.

 

 

Chapitre 2 : un chantier de démoralisation politique

 

Où l'on verra le vrai visage qui se cache derrière le ridicule achevé style fin de règne du roi Ubu du mandat désormais amorcé avec le chantier dit de « moralisation de la vie politique ».

 

Prenons les choses dans l'ordre.

 

Tout d'abord, on a la nomination d'un premier ministre qui est tout sauf exempt de casseroles :

 

https://francais.rt.com/france/38360-declaration-patrimoine-lobbying-chez-areva-absenteisme-casseroles-edouard-philippe

 

Un premier ministre qui est aussi sur le même « patron » que Macron : un modèle dans le domaine du retournage de veste, passé de la gauche au centre par la droite, et probablement dans l'autre sens aussi, qui n'a donc strictement aucune conviction politique autre que son propre carriérisme et arrivisme. Caractère qu'il a également pu cultiver dans les coulisses malodorantes du « nucléaire propre » :

 

https://www.legrandsoir.info/edouard-philippe-implique-dans-le-pillage-de-l-uranium-du-niger-par-areva-et-dans-un-conflit-d-interet.html

 

Ce même Edouard Philippe qui, allez savoir la raison profonde, se déclarait contre la moralisation politique, il y a seulement quelques années :

 

https://francais.rt.com/france/38429-quand-edouard-philippe-agace-loi-transparence

 

Et pour couronner le tout, voici LE scandale qui aurait du sortir pendant les élections, ou plutôt avant, et que, selon toute vraisemblance, les patrons de presse ont bloqué. L'affaire est d'autant plus édifiante (il faut vraiment lire cela pour bien comprendre comment fonctionne ce milieu, d'autant que c'est tout à fait banal dans la politique, comme expliqué) qu'elle concerne Bayrou, c'est à dire la caution morale du centre, du parti de Macron et même de la « politique propre » (celle qui n'a pas les mains sales) depuis pas mal d'années.

 

http://www.les-crises.fr/bayrougate-1-emplois-fictifs-a-ludf-deux-ans-paye-par-la-republique-par-nicolas-gregoire/

 

http://www.les-crises.fr/bayrougate-2-reactions-apres-l-accusation-demplois-fictifs-contre-bayrou/

 

Le prétexte pour ne pas sortir l'affaire pour certains aura été que « ce n'est quand même pas l'affaire Fillon » alors que c'est rigoureusement la même chose : une affaire d'emplois fictifs, qui avait déjà été soulevée par Corinne Lepage des années auparavant. On serait conspirationniste si l'on pensait que ces patrons de presse auraient pu vouloir couvrir celui qu'ils ont mis en avant depuis des mois (et adulé le jour de son investiture), en protégeant son « mentor » Bayrou, n'est-ce pas ?

 

La cerise sur le gâteau, enfin, porte sur les « rumeurs » qui sont officiellement fausses, mais seront probablement un jour avérées, sur l'évasion fiscale de Macron lui-même. Je ne relayerai pas ces infos, n'ayant pas de « preuve », et ne voulant pas tomber sous le coup de la diffamation, mais chacun peut chercher. Les traces existent encore sur google, et à n'en pas douter, les dossiers wikileaks sur Macron s'avéreront riches d'informations intéressantes, quand ils auront été dépouillés par ceux qui s'attellent à cela.

 

 

Conclusion : le pays a élu un escroc

 

Conclusion d'une banalité navrante, mais hélas vraie. L'histoire se répète encore et encore, par la faute d'un système qui manie l'électoralisme avec un cynisme absolu, et l'on ne redira pas à quel point tous les sages au fil des siècles et des millénaires nous avaient averti que les systèmes politiques sont toujours ravis par une classe de manipulateurs usant de stratagèmes divers pour tourner les choses à leur avantage, et donc au désavantage des autres, puisque ces gens là ne sont jamais des bienfaiteurs. Macron avait d'ailleurs fait sa thèse sur Machiavel.

 

http://www.rollingstone.fr/macron-quel-philosophe/

 

Machiavel qui aurait, parmi d'autres, à nous en apprendre, sur la situation actuelle :

 

https://www.7x7.press/macron-un-cas-d-ecole-pour-machiavel#close

 

Il est vrai que Macron n'est ni un avant-gardiste, ni un visionnaire, ni un révolutionnaire, puisque Macron sera seulement la nouvelle figure de proue d'une vieille caste qui dissout le pays depuis des décennies.

 

http://www.les-crises.fr/macron-le-president-du-vieux-monde-par-herve-kempf/

 

Un mouvement politique qui s'habille au passage des habits de l'écologie avec Nicolas Hulot comme ministre, mais qui n'aura aucun égard pour celle-ci, tout au contraire, comme l'attestent le projet de Macron et le choix marqué de son premier ministre qui fut VRP de luxe pour Areva.

 

Au final, que faut-il attendre de Macron ? Trois auteurs nous donnent trois angles de vision à ce sujet, et c'est sur cela que je cloturerai cet article.

 

Emmanuel Macron, cet homme est dangereux, par Anicet Le Pors.

 

http://www.les-crises.fr/refuge-emmanuel-macron-vu-par-anicet-le-pors/

 

Macron Psychopathe ? Par Philippe Vergnes (très intéressant article spécialisé).

 

https://perversionnarcissiqueetpsychopathie.wordpress.com/2017/05/17/macron-psychopathe/

 

Enfin la vision de Badia Benjelloun, à laquelle je souscris encore une fois, et qui nous dit ce qu'il y a à comprendre sur ce qu'a été et sera donc la politique "macronienne" à propos de l'Europe et de l'Afrique, et comment les deux seront les perdantes de ces jeux de dupes.

 

http://www.dedefensa.org/article/deux-voyages-du-marcheur-en-rond