Pierre Yves Rougeyron : Virilité

 

Cette vidéo aura illuminé ma journée, aussi je n'hésite pas un instant à la présenter, pour une fois rien que la vidéo elle-même, tant elle comprend de points essentiels pour mieux saisir la profondeur du problème qui se pose à nous et à notre époque. Cette réflexion prolonge bien sûr idéalement mon propos récent sur les excès spectaculaires du pseudo-féminisme qui s'étale un peu partout dernièrement. Beaucoup de choses essentielles et importantes y sont dites, même s'il faut garder à l'esprit que toute tendance, comme celle qui est décrite ici, construit nécessairement son anti-tendance en réaction, ce qui permet tout de même d'alléger un peu l'esprit.

 

De cette conférence, je retiens notamment l'idée que, contrairement aux idées reçues, la virilité n'est pas propre au genre masculin, qu'elle n'est justement pas à confondre avec la masculinité (que l'on trouve paradoxalement chez beaucoup de pseudo-féministes, ce qui est tout de même un comble qui démontre que le but de la manœuvre est bien la destruction de la féminité en même temps que celle de la masculinité, emportant avec eux la virilité). Je retiens également l'idée que, dès que l'on aborde ce genre de question, on tombe très facilement dans des clichés et autres caricatures, et que de l'idée de virilité on glisse facilement à sa parodie qu'est le virilisme (encore un -isme à la con, quoi).

 

Je retiens encore que la virilité et l'authenticité sont des notions fortement liées, et que la crise de la virilité actuelle prendrait son origine dans un 19e siècle qui aura combattu certains rites sociaux aidant à la construction de l'individu, ce qui éclaire d'une autre lumière mon idée que l'individualisme actuel n'est lui aussi qu'un faux individualisme servant les intérêts de la société spectaculaire et marchande qui récupère et détourne tout à son profit. Que par conséquent, ceux qui se réclament aujourd'hui de individualisme sont parfaitement ridicules et même dangereux (à commencer pour eux-mêmes), tant cet individualisme participe d'un mouvement d'infantilisation générale qui conduit à l'isolement des individus, dans leur petite bulle nombriliste. On oublie aujourd'hui facilement, tant on est immergé dans cette société de consommation que l'on peut concevoir la virilité comme un outil de construction de soi par excellence, qui fournirait des armes pour se protéger contre l'offensive généralisée de la frustration (qui instrumentalise toutes nos pulsions et nous fait littéralement dégénérer). Cette conception de la virilité, qui serait une attitude à la fois très humble et très exigeante, et qui consiste à faire face au réel et aux événements (au lieu de dénier le réel pour le réformer comme c'est devenu la norme) m'a beaucoup intéressé, et m'a réconcilié avec cette notion, que l'on confond en effet trop facilement avec le machisme le plus bas du front, à cause des stéréotypes vendus par cette société qui, comme on l'a dit, détourne tout.

 

Comme seule objection au propos de l'auteur de la conférence (je sais qu'il n'a pas dit cela, mais on pourrait le comprendre ainsi), je dirais seulement qu'il faut se méfier de l'idéalisme patriotique ou de l'idée que le service militaire forge des individus. Il y a d'autres voies d'affirmation de soi dans le but de soutenir autrui. Le patriotisme, s'il conduisit les résistants (dont fut mon grand père) à s'opposer virilement à l'ennemi, est aujourd'hui et depuis longtemps, un piège politique et langagier essentiellement destiné, là aussi, à détourner le citoyen de ses intérêts, pour lui faire servir ceux de ceux qui sont plus riches et plus puissants que lui : une façon dont d'instrumentaliser la virilité (ou bien, souvent, le virilisme qui s'attache à l'idée illusoire et dangereuse de la puissance d'une nation). Le service militaire, dans ce paysage, joue bien sûr le premier rôle, bien que cela soit devenu secondaire depuis l’abolition de la conscription (que personnellement, je ne regrette pas).

 

Personnellement, j'ai choisi d'être objecteur de conscience, à une époque où ce statut existait encore, puisqu'existait encore la conscription, et citez moi une meilleure manière de se dresser contre l'arbitraire du nationalisme belliciste ? Certes, je conçois que ça n'a pas exactement la même valeur imaginale et symbolique que d'aller ramper dans la boue pour « devenir un homme » (ou plutôt, un pion de la nation impérialiste). Je ne me considère pas pour autant comme un homme accompli, je sais juste que je suis en accord avec mes pensées : c'est une forme de résistance, certes bien modérée.

 

Mais assez parlé de ma vision de choses. Juste pour terminer, j'annonce que c'est l'article ci-dessous qui a attiré mon attention sur la vidéo présente, si cela vous intéresse. Récemment, Brandon Smith a tenu des propos avec lesquels je suis fortement en désaccord, notamment pour défendre doublement le port d'armes après l'attaque de Las Vegas, alors que n'importe quel esprit censé comprend que port d'armes ou pas, rien n'aurait pu empêcher cette situation, et que la facilité de faire circuler des armes a même pu favoriser cet événement, mais passons. Brandon Smith a toujours des réflexions dignes d'intérêt qu'il faut bien sûr savoir prendre avec esprit critique. Son avertissement sur le fait que ce qu'il appelle habituellement « le mouvement de la liberté » (sic, la droite conservatrice) pourrait tomber dans le piège de s'opposer violemment aux excès du gauchisme décérébré aux USA est digne d'intérêt, même si totalement partisan. Personnellement je suis plus inquiet du fait que même un brandon Smith prône finalement la division (« écrasons ces gauchistes ! » … sérieux ?) au lieu de ramener le débat sur le terrain d'une véritable entente, qui devient de plus en plus nécessaire. Ces propos me semblent aller dangereusement dans le sens d'une guerre civile qui ne résoudra rien, mais enfin... je vous laisse sur cette lecture si le cœur vous en dit, et je vous dis à bientôt. J'ai encore au moins un article à passer, et ensuite j'en viendrai à ce fameux article sur le chamanisme dont j'ai parlé il y a peu.

 

http://versouvaton.blogspot.fr/2017/12/la-gauche-est-elle-en-train-de-sauto.html